<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 01 mars 2004
par Denis Boudreau

Le support Javascript n'est plus ce qu'il était

Non, ce n'est plus une nouvelle pour personne que depuis janvier dernier, Thecounter.com a enfin recommencé à produire ses statistiques mensuelles sur l'évolution des habitudes des internautes. Ils nous y avaient fidélisés depuis janvier 2000 ; pour plusieurs dont moi-même, ces statistiques ont longtemps fait office de lignes directrices pour juger de l'évolution globale du Web, notamment pour ce qui avait trait aux visées et orientations technologiques des projets à développer. Si en apparence, les activités ont finalement repris comme avant pour TheCounter, il y a tout de même quelques petites différences notoires entre la formule actuelle et la formule précédente que vous auriez intérêt à savoir afin de mieux les consulter dorénavant. Du moins, pour les consulter d'un oeil avisé.

En consultant justement les statistiques du mois de février, j'ai eu la surprise de constater que selon eux, le pourcentage d'utilisateurs ne supportant pas Javascript était en chute libre. Alors qu'il avoisinnait fidèlement les 13% en regard des statistiques de mai dernier, ne voilà t-il pas qu'en janvier et en février, TheCounter affirmait que ce même pourcentage était maintenant de seulement 5%. Comment était-ce possible ?

C'est clair qu'une telle modification des statistiques portait un coup mortel à mon argument anti-javascript en ce qui a trait à l'accessibilité. Déjà difficile à faire passer comme problématique à plus de 10%, qu'allait-il en être à 5% ? À coup sûr, il fallait qu'il y ait une lamentable erreur, car au cours des derniers mois, aucunes innovations technologiques dignes de ce nom aurait pu faire fondre un aussi gros pourcentage d'utilisateurs. J'ai donc décidé de prendre contact avec les responsables du service pour leur poser la question. Voici ce que ça a donné :

{Question}

I have a question to ask regarding the global stats you make available for public each month. Before you stopped making them public back in may of last year, javascript disabled users summed up to 13% of your users.

With the return of the stats in january of this year, this number melted down to a mere 5%. I was wondering how this drop could be interpreted. Since there hasn't been any significant changes in the browser industry (other than the evolution of gecko based browsers) and no technological break-throughs for Javascript suppport in alternative browsing technologies such as screen readers, palm pilots or cell phones, I was thinking maybe it was how you counted them that may have changed.

Thank you for clarifying this. This information is also crucial to me in terms of evangelisation of accessibility principles.

{Réponse}

Denis, we are now only posting global stats for our paid premium users. In May of 2003, we announced we would no longer be able to support free counter accounts after 8/4/03. Since we were not posting to that area for some time, the numbers have now been adjusted to only include the paid premium users.

La conclusion qu'il faut en tirer selon moi et que les statistiques qui nous avaient été présentées jusqu'à mai 2003 (à ce niveau du moins), reposaient sur n'importe quoi. Comme ils sondaient n'importe quel type de compte, il est fort probable que plusieurs étaient fictifs, avec des applications qui devaient arpenter les sites mécaniquement, ce qui expliquerait le nombre anormalement élevé d'utilisateurs sans javascript ; un nombre qu'il nous avait tous toujours été difficile de cautionner d'ailleurs. À partir du moment où chaque compte figurant dans les statistiques est un compte payant, on obtient au moins une assurance ; celle que les données seront plus représentatives des habitudes d'utilisation réelles, par des humains et non des robots.

Vous avez une meilleure explication, vous, pour expliquer le phénomène ?

Denis Boudreau | 2004.03.01 @ 23:43

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2004.03.02 @ 06:17 par Gloom

Mon explication est que le fait qu'il n'y ai plus que des utilisateur payant rend encore moins représentatif les statistiques, seul l'élite qui peut se permettre de payer est repris dans le sondage, donc, au lieux d'un déjà faible pourcentage d'utilisateur (mélanger avec des robots ce qui n'arrange rien), on a un pourcentage d'utilisateur encore plus faible, mais plus fiable.

Si je sais une chose dans le domaine des statistique, c'est qu'elles ne vallent rien sans un échantions suffisant pour être représantatif. Donc, le fait que les utilisateurs sondé soit plus fiable ne rend pas les statistique plus fiable à cause du fait que, par la même, le nombre d'utilisateur sondé à certainement diminuer fortement.

En temps qu'amateur, je me fout royalement des statistiques, il y a des utilisateurs qui ne peuvent pas utiliser javascript, c'est une raison suffisante pour en utiliser le moins possible et ne l'utiliser que pour faire des choses dont on peut se passer.

Bien sûr, dans un millieux proffessionel, les 'décideurs' ont besoin d'être rassuré par des statistique. Ce serais bien d'aprendre à toucher leur coeur, c'est sûrement plus efficasse que de les rassurer à coup de statistique, mais, ô combien plus difficile et mal vu dans notre société ou l'émotion est trop souvant refoulé, mais, je m'égare encore une fois. Bref, je suis contant d'être un amateur qui veut bien faire et pas un proffessionel qui ne peut pas faire ce qu'il veut.

Haut retour au début de la page

2004.03.05 @ 22:13 par Yan Morin

8% des visiteurs n'ont pas javascript d'activé sur http://www.w3schools.com/...

et 9% des visiteurs ont Mozilla.

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)