<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

vendredi 09 janvier 2004
par Denis Boudreau

Entrée en jeu de la téléphonie résidentielle

Au cours des derniers jours, deux nouvelles importantes sont apparues en sol québécois relatives à la percée d'éventuels services téléphoniques résidentiels sur Internet haute vitesse (téléphonie IP). Après Primus Canada qui annonçait hier son intention d'attaquer ce marché encore ouvert, il fallait bien s'attendre à ce que le Groupe Québécor, par l'entremise de Vidéotron ne soit pas trop longue à répliquer avec sa propre offre de nature comparable. C'est probablement une très bonne chose pour l'avancement des communications et des possibilités offertes par le wireless et comme client du dit empire de Québécor, je vais probablement pouvoir en bénéficier dans un avenir rapproché.

Mais je vous entends déjà vous demander pourquoi je vous parle de cela. Après tout, qu'est-ce que la téléphonie IP a à voir avec les standards Web ? En fait, tout et rien comme dirait l'autre. Comme vous le savez peut-être, chez nos amis nipons, le mariage Internet et téléphones mobiles est depuis longtemps consommé. Pour les Japonais, la consultation du Web par l'entremise du sans-fil est maintenant chose courante et occupe de plus en plus de place dans les mœurs. Ici au Québec et par extension, en Amérique du Nord, le concept est encore pas mal marginal et en comparaison, bien peu exploité. Enfin... pour le moment car avec des percées comme celles de la téléphonie IP, l'influence sur les habitudes des internautes risque de changer radicalement. On a beau être en retard sur les Japonais, notre société finira bien par suivre la voie de l'avancement technologique.

Il va sans dire, plusieurs utilisateurs d'Internet risquent alors d'être bien déçus lorsqu'ils tenteront de visiter leurs sites Web préférés sur leurs nouveaux téléphones ainsi configurés. J'ose à peine imaginer le bordel partout dans les agences lorsque les clients ayant payé à fort prix un site Web dynamique auprès de leurs fournisseurs de services Web réaliseront que tout est à refaire pour embrasser le sans-fil efficacement.

Ce genre de réflexions me rappelle toujours cette expérience que j'avais faite l'année dernière avec un client qui était émerveillé parce que son site passait avec succès sur son cellulaire, alors qu'il ne me l'avait pas demandé au départ dans les spécifications des documents de travail. Tous les propriétaires de sites n'auront pas cette chance et il est probable que plusieurs vivront insatisfaction et frustration en 2004 à cause de cela. Je vous le garantis.

Alors, le rapport avec les standards Web, vous le voyez maintenant ?

Denis Boudreau | 2004.01.09 @ 14:14

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)