<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 07 janvier 2004
par Denis Boudreau

Quand réfléchir fait plus de tort que de bien

Dans son plus récent billet, "Abstracting CSS", Dave Shea tente l'expérience de prédire comment l'abus des possibilités de contextualisation des sélecteurs en CSS-3, doublée de la volonté des plus puristes d'entre nous à pousser la sémantisation d'un document à son paroxysme, pourrait mener à une forme de saturation des possibilités de design par CSS et un certain goulot d'étranglement conceptuel.

Il démontre très clairement comment une telle orientation pourrait s'avérer contraignante et limitative dans la manipulation du code (imaginez devoir modifier l'ordre du xième élément d'une liste à puces de 15 items dans un tel contexte), mais sa vision ne prend pas assez en compte la réalité de l'évolution des technologies à venir pour avoir un quelconque poids à mon sens.

Contrairement à Dave qui semble croire que nous nous dirigeons inévitablement vers un mur, j'ai beaucoup de difficultés à croire qu'un jour, nous éprouverons le besoin de produire des fichiers CSS aussi complexes et lourds, alors que nous pourrions simplement continuer d'utiliser des identifiants uniques comme nous le faisons actuellement pour circonscrire des zones structurelles d'un document... et les adresser beaucoup plus directement.

Dans la mesure où tous les navigateurs supporteront éventuellement la contextualisation des sélecteurs de manière décente, il sera intéressant de s'en servir bien sûr, mais de là à pousser le bouchon aussi loin... À moins bien sûr que nous ayons dans le futur des logiciels si performants de développement CSS que nous puissions, dans une philosophie assurément WYSIWYG, construire des CSS très complexes et optimisés sans douleur. Mais tout cela, ce serait bien sûr sans compter les possibilités qu'offriront alors des technologies comme XHTML 2.0 et ses éléments <section> et <h> ou simplement les possibilités qui seront offertes par XSL pour manipuler la présentation.

Personnellement, comme développeur Web, je n'ai pas du tout l'intention de me compliquer la vie à ce point en adressant le n-ième enfant d'un élément HTML. Là où la réflexion de Dave fait défaut, c'est justement dans l'étroitesse de sa vision, qui ne prend pas en compte ces autres aspects de l'avancement technologique.

Denis Boudreau | 2004.01.07 @ 23:32

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)