<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 24 novembre 2003
par Denis Boudreau

Ainsi parlait Zeldmanthoustra, 4

Toujours dans la veine des paroles imprégnées de sagesse de mon maître du prêt-à-penser par excellence, j'ai nommé le grand Zeldmanthoustra, voici une réflexion pleine de bon sens sur la direction dans laquelle l'industrie du multimédia au sens large à évolué jusqu'à présent :

Is this trip really necessary ?

"You'd probably rather read about graphics and motion design, new thinking in site architecture, and usability than about the changing technological underpinnings of the Web. I would rather write about those things. But our best efforts in design, architecture, and usability will be wasted if our sites stop working in browser X or device Y. There could be no filmmaking without industry-wide agreement on frame rates, lenses, and audio recording techniques. Likewise, the continued health of Web design and development depends on the adoption of Web standards. Without these standards, there can be no true usability and no coherent approach to design.

In terms of acceptance, the Web got off to a faster start than any other medium ever introduced. But it's commercial success preceded the development of industry standards, throwing all of us into the perilous position of creating products (websites) that were continually made obsolete by one proprietary browser or device innovation after another. We were all so busy producing that we had no time to question the way we worked. Today, if we intend to keep working and producing, we must question and modify our methods.

Web standards are the tools with which all of us can design and build sophisticated, beautiful sites that will work as well tomorrow as they do today."

Ainsi parlait Zeldmanthoustra, DWWS, introp21-22.

Curieusement, il est toujours déstabilisant et démoralisant de constater que des empires incontournables du Web se sont construits sur une industrie qui n'est même pas en mesure de correctement livrer un produit véritablement de qualité (c'est-à-dire, basé sur des normes éprouvées de qualité et de performance). Avec une industrie peuplée de gens caractérisés par un manque abbérant de largesse de vision ou aveuglés par l'appât du gain immédiat, dont la compréhension du médium est faussée par la signature du prochain contrat, il n'est pas surprenant de constater que des concepts comme les normes et l'accessibilité ne trouvent pas facilement preneurs.

Ceux d'entre vous qui ont connu l'expérience du marché dans les années '90 ou qui continuent au jour le jour à en subir l'étroitesse comprendront bien de quoi je parle. Pour les autres, je dirai simplement que j'envie aujourd'hui votre innocence.

Fort heureusement, autres temps, autres moeurs. À force de marteller le même discours sans cesse, on finit par observer de timides résultats pointant à l'horizon. Reste à espérer que certaines personnes influentes de l'industrie comprennent bientôt le message et commencent à voir en quoi les normes peuvent leur permettre de rentabiliser plus encore leur expérience de l'Internet. Après, le reste viendra tout seul.

Et pour ceux qui se poseraient la question, non, je n'ai pas eu une mauvaise journée... ;)

Denis Boudreau | 2003.11.24 @ 23:29

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.11.25 @ 07:05 par Olivier

Je sais pas si il y a pas une norme qui interdit de copier des extraits de livre sans l'accord de l'auteur et sans mettre de copyright... ;-)
Pour les films et la télé : il y a le 16:9, le 3:4, le NTSC, le PAL, le SECAM, le IMax qui déforme tout, etc. Pour l'audio, DTS, Dolby, Dolby Pro, MP3, Ogg, WMA, 2.1, 5.1, 6.1, 7.1, SACD, DVD-A, etc. Les lecteurs de DVD essaient de s'accomoder d'un peu tous les formats. Un peu comme les browsers. C'est la vie.

Haut retour au début de la page

2003.11.25 @ 08:25 par CYBERcodeur

Oh, un mot d'esprit ? ;)

En fait, je me suis renseigné et il semblerait que dans la mesure ou on ne recopie pas intégralement l'ensemble d'une publication, on est en droit de reproduire des parties pour fins de promotions ou de critique. Alors je ne crains pas trop que mister Z ne vienne m'embêter avec ça. :)

Pour ce qui est d'un éclatement des normes de la vidéo, il est clair qu'il existe plusieurs formats, mais ceux-ci reposent tout de même sur une norme de base ou un modèle de base permettant une compression logicielle vers le format désiré. La notion de frame rate en est une autre.

Il est impossible de modifier la notion de frame par seconde (on peut altérer le nombre par seconde, mais on ne peut modifier le fait que ça se passe ainsi). Quelqu'un peut très bien dénaturer HTML, mais personne ne peut dénaturer le format vidéo. S'il est vrai que mon lecteur DVD ferait un excellent navigateur Web de quatrième génération, il n'en demeure pas moins que celui-ci l'a plus facile parce que les lecteurs DVD s'en tiennent toujours à leurs DOCTYPE qui ne leur fait jamais faux-bond. Quand le lecteur DVD détecte qu'il joue un mp3, il ne tombe pas en kickback sur du aiff. Mon navigateur lui par contre, tombe trop souvent en kickback, même lorsqu'on lui promet un beau petit XHTML transitionnel 1.0 bien peigné. ;)

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)