<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

vendredi 14 novembre 2003
par Denis Boudreau

Toujours aussi déprimé

En rédigeant le billet d'hier sur le réchauffement de la planète, inspiré des écrits de l'honorable Tristan, j'avais également en tête une conversation icq-enne que j'avais tenu avec Olivier "DotClear" Meunier il y a un certain temps, dans laquelle il me faisait part de ses récentes lectures sur le sujet. Comme je ne me souvenais plus exactement hier des chiffres qu'il m'avait avancé à l'époque, j'ai décidé de ne pas en parler. Mais voilà que justement, l'ami Olivier (merci vieux) ramène le sujet ce matin, et c'est toujours aussi inquiétant :

Certains relativisent en pensant que 5°C d'augmentation de température, c'est rien. Pas si sûr. Une telle augmentation ferait fondre les glaces avec des conséquences à peu près certaines comme la fonte des permafrost et la libération de quantités de méthane hallucinantes (le méthane c'est 100 fois le CO2 pour l'effet de serre, mais il ne dure que dix ans). Une autre conséquence de la fonte des glaces, c'est la destruction des courants marins comme le Gulf Stream, celui là même qui nous réchauffe. L'augmentation de la température c'est la fin des courants Jet (atmosphériques) qui régulent le climat et font des hivers enneigés et pas trop froid en Europe. Aujourd'hui le réchauffement a déjà coupé le courant Jet en deux lorsqu'il arrive sur l'Europe, raison presque certaine des tempêtes passées et de la fin de la neige en Angleterre.

Si vous cherchez des manières concrètes de faire votre différence à petite échelle, portez une attention toute particulière au commentaire de David dans le billet précédent parce que, comme l'a si bien soulevé Greut, en citant on-ne-sait-plus-qui :

"Il faut protéger la Terre, pas parce qu'elle nous a été donnée par nos parents mais parce qu'elle nous est prêtée par nos enfants."

Denis Boudreau | 2003.11.14 @ 12:02

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.11.14 @ 12:51 par gou

«Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?»

on peut la laisser fondre... eh eh! Sans blagues, il suffit, dans la vie de tous les jours, de faire en sorte d'aider notre pauvre planète.

Moi, je marche 2h par jour pour l'aller et le retour au bureau l'automne et l'hiver, le reste du temps, c'est le vélo!

C'est en faisait tous des petites choses comme ça que la planète se portera mieux!

Haut retour au début de la page

2003.11.14 @ 15:35 par steph

«Nous n'héritons pas la terre de nos parents, mais nous l'empruntons à nos enfants» Saint-Exupéry

maintenant, on sait qui... ;)

source :
http://www.sante-net.net/...
http://www.france-asso.co...

Haut retour au début de la page

2003.11.15 @ 09:49 par David

Pour les incrédules le site de David Suzuki (vous savez celui qui faisait l'émission 'The nature of Things') existe vraiment :

http://www.davidsuzuki.org

En passant en vous inscrivant sur son défi (d'où j'ai tiré la plupart de mes recommandations) demandez lui de traduire son site en français...

L'urgence d'agir est probablement plus grande qu'on le croit. Dans de nombreux pays, en asie du sud est par exemple, la bicyclette était reine, elle est maintenant remplaçée par une floppée de scooter dont le moteur à deux temps est une catastrophe écologique (même si ça ne consomme presque rien l'efficacité d'un tel moteur est nulle comparée au moteur à quatre temps)

Parlant d'innovation, le moteur à explosion qui équipe nos autos est un concept qui date du 19ième siècle. Il m'apparaît curieux que de ce point de vue les choses aient soient si en retard. Il s'agit ni plus ni moins qu'une adaptation de la chaudière à vapeur incapable de convertir plus de 10% de l'énergie de l'essence en mouvement. Même le plus inefficace des moteurs électrique fait mieux dans ce domaine.

Il s'agit d'un cercle vicieux, nous avons la possiblité de nous éloigner de nos lieux de travail parce que nous avons accès à des autoroutes. Le problème ce n'est pas le concept de l'auto (quoiqu'il soit polluant dans sa version à essence) c'est l'étallement urbain qui oblige l'utilisation d'un véhicule particulièrement inéfficace pour se transporter.

Dites-moi avec la mondialisation qui apporte les joies de la démocratie libérale et la prospérité économique pour tous les citoyens de la terre, que feront nous lorsque les deux-trois miliards de chinois et d'hindous voudront eux aussi des concombres emballés, des VUS ultra polluants, des piscines, de la viande à chaque repas et des courriels imprimés sur papier glacé ?

Je pense que ce serait le temps quand même de revenir sur les standards du web, de toute façon j'ai l'impression de prêcher auprès de convertis

Haut retour au début de la page

2003.11.15 @ 14:51 par CYBERcodeur

Oui, on retourne aux standards du Web, mais pas avant d'avoir partagé avec vous le prochain billet ! :)

Par contre, il n'est pas du tout impossible que ce site se développe une toute petite tendance écolo-revendicatrice à l'occasion. ;)

Bon allez, je cours rédiger ce prochain billet dont je viens de vous parler.

Haut retour au début de la page

2003.11.15 @ 21:07 par David

Ce n'est pas moi qui va t'empêcher de prêcher la bonne nouvelle.

Car sache qu'il y a 'une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin'

Morphéus à Néo en sortant de l'oracle (Matrix I)

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)

Carnet: Faut faire gaffe quand même
Extrait: Ce qui me chagrine toujours quand on parle d'environnement, ...
Weblog: Aroblog
Traqué le: 2003.11.15 @ 16:04