<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 01 décembre 2003
par Denis Boudreau

Venu, le temps de la maturité du Web

Voilà des mois que j'entends parler de cette sacré histoire de poney. Comme plusieurs autres trucs, celui-là m'avait un peu laissé indifférent (il faut bien filtrer tout ce qui nous atteint sinon on s'en sort plus), mais pas assez pour ne pas m'en faire une note mentale... Clarence le Poney, faudrait bien que je fouille cette histoire un jour.

J'en avais tout d'abord entendu parlé par Tristan Nitot dans une discussion anodine sur la liste de discussion d'OpenWeb, puis tout récemment, par Samuel Latchman, rédacteur en chef de Pompage, qui proposait de faire de l'histoire du sympathique Clarence notre article vedette du mois de décembre. Quel vent de fraîcheur mes amis, simplement dans l'éditorial signé par Tristan. Quelle joie de lire une pièce comme celle-là, si merveilleusement bien imagée et si prenante de lucidité !

C'est presque inmanquable. À toutes les fois que l'on parle de transitions pour le designer Web vers de nouvelles pratiques plus en ligne avec les réalités de notre temps, de l'incontournable nécéssité d'abandonner ses vieilles habitudes pour finalement embrasser à pleine bouche une nouvelle méthodologie de conception basée sur les normes du W3C comme XHTML et CSS, nous nous heurtons à un furieux mur d'opposition. Pourtant, quand on y pense bien, ce sont ces mêmes réfractaires à l'idée d'évolution qui malheureusement, mettent en péril leur capacité à jouir d'un avenir dans le domaine. Comme ce poney qui ne pouvait tourner qu'en rond, les designers d'hier refusent obstinément de changer leurs habitudes. Quel poney vous dites ? Ah !, c'est que n'avez pas encore lu l'article...

L'édition de décembre de Pompage fait ce mois-ci appel à votre côté bon enfant pour vous passer un très important message. Tout ce que je peux vous conseiller, c'est de prendre quelques instants pour aller le lire et y réfléchir ce soir, au moment d'aller au lit. Parce que l'important, ce n'est pas tant de tourner à gauche pendant cinq longues années sans se poser de questions. L'important, c'est de réaliser à un moment donné que lorsqu'on on tourne un peu la tête vers la droite, il existe aussi autre chose, et que cet autre chose est peut-être meilleur pour vous.

Denis Boudreau | 2003.12.01 @ 17:10

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.12.01 @ 19:59 par Olivier

Je me permets de signaler qu'il y en a qui peuvent s'opposer sans pour autant ne pas se poser de questions. D'ailleurs, j'invite ceux qui croient que les standards sont si importants que ça à se poser des questions aussi. Ça marche dans les 2 sens le truc du poney... ;-)

Il faut comprendre une chose : imbriquer 63 tableaux est stupide (surtout si ça prend 6 mois à apprendre). Un site bien fait n'en imbrique que quelques-uns, et offre ainsi un design agréable et accessible. Et la différence avec le web conforme, c'est que c'est pas sémantique. Le reste, c'est en gros remplacer des tables par des listes. Pas de quoi en faire un plat. Les gens qui imbriquent 63 tables sont irrécupérables, laissons-les où ils sont.
Donc la seemantique. Moi je vois en ce moment l'avenir avec des backends parlant entre eux, et non pas des frontends, alors je me préoccupe pas trop de sémantique dans le HTML/CSS, car honnêtement, ça prend vraiment du temps de designer en pensant sémantique, ça nuit un peu à la liberté de design (voir les sites qui sont sémantiquement corrects : ils sont la plupart pas très attractifs, ils sont plates, on dirait qu'il sont juste faits pour des agents robotisés parcourant le web et parlant entre eux, pas pour des humains avec des yeux et des sentiments), quoique qu'on doit s'habituer j'imagine.

Haut retour au début de la page

2003.12.02 @ 02:42 par JMF

Olivier>D'ailleurs, j'invite ceux qui croient que les standards sont si importants que ça à se poser des questions aussi. Ça marche dans les 2 sens le truc du poney

Je suis tout à fait d'accord avec ça :)
Les plus grand prêcheur doivent toujours être ceux qui se remettent le plus en question s'ils veulent rester honnête avec eux même et avec les autres.

Olivier>Un site bien fait n'en imbrique que quelques-uns, et offre ainsi un design agréable et accessible. Et la différence avec le web conforme, c'est que c'est pas sémantique. Le reste, c'est en gros remplacer des tables par des listes. Pas de quoi en faire un plat.

Alors dans ce cas pourquoi ne pas utiliser des listes ? ;)

Olivier>ça prend vraiment du temps de designer en pensant sémantique

Pour avoir connu les 2 méthodes, je t'assure que désigner de manière sémantique est nettement plus rapide et simple que ce soit à la conception ou à la maintenance. Par contre il faut bien sûr une phase d'apprentissage et là on retourne à la théorie du poney.

Olivier>ça nuit un peu à la liberté de design

Que répondre à ça à part que ça a été vrai mais que grâce aux navigateurs alternatifs et malgré le support déplorable de CSS par IE, les sites valides et sémantiques sont tout aussi attractifs que les autres. Il n'est qu'à voir CssZenGarden.

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)