<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mardi 08 avril 2003
par Denis Boudreau

Mozilla 1.5 sera basé sur Phoenix

La meilleure alternative à MSIE, bien reconnue pour ses améliorations constantes et son incessante recherche de l'optimisation annonce que son éventuelle version 1.5 reposera dorénavant sur le code de Phoenix, un petit navigateur racé et si rapide qu'on arrive à peine à le croire. Plus rapide et plus léger que son grand frère Mozilla, mais surtout, moins encombré de fonctionnalités à l'utilité discutable, Phoenix permettra au meilleur navigateur de la planète (si, si) de devenir encore plus compétitif sur le marché, supplantant peut-être un jour Internet Explorer sur son propre terrain. À tout le moins, si Mozilla, ainsi armé, ne déloge pas MSIE, il obtiendra peut-être suffisamment de popularité pour inciter MicroSoft à finalement injecter de l'argent dans son navigateur pour en développer une nouvelle version plus performante et surtout, plus en harmonie avec les standards du Web. Plus de détails sur ZDNet et sur le roadmap de Mozilla. [ Merci à Fabien Le Bars pour le scoop! ]

Une question comme cela : ça fait combien de temps que MSIE 6.0 est sorti ? Depuis octobre 2001. C'est donc dire que ça fait 18 mois déjà et pas une seule amélioration depuis le lancement. Quelques patch à gauche et à droite, mais rien de substentiel et rien dans le pipe-line non plus. Pourtant, ce ne sont pas les innovations ou les chances d'innover qui manquent depuis des mois. Mozilla à lui seul, en sortant comme il le fait une version à tous les trois ou quatre mois environ le démontre bien. Pas parce qu'il fait du rattrapage sur les fonctionnalités implantées dans son principal concurrent, mais parce qu'il a le vent dans les voiles et travaille d'arrache-pied à implanter les standards Web dans son application le plus fidèlement possible. Parce que ce n'est pas un travail facile et que ça ne se fait pas en criant ciseau. Parce qu'il a comprit que le Web est un médium dynamique qui ne peut se permettre de stagner sur place alors que les technologies évoluent aussi rapidement.

Que l'on prenne l'exemple de Mozilla, d'Opera, de Konqueror, ou encore du nouveau Safari, on se rend rapidement compte que le marché des navigateurs est à la course vers un objectif idéal, celui de prendre une importante part du marché en contribuant à faire avancer le Web. Par sa torpeur et son immobilisme chronique, MicroSoft quant à lui, contribue à enfermer le Web dans le passé, en ralentissant dramatiquement le développement des technologies. Cette position ne saurait être interprétée autrement. C'est d'ailleurs de tout monopole, quel qu'il soit.

En tant que développeur fidélisé aux standards, je rêves au jour où les parts du marché seront à nouveau divisées équitablement en cinq ou six parts entre MSIE, Mozilla, Netscape, Safari, Opera et Konqueror... Exactement comme à l'époque où MSIE et Netscape occupaient chacun une importante part du marché. Et surtout, de grâce, ne me dites pas que je parle à travers mon chapeau; j'y étais et j'en ai âprement souffert. En fait, il y a des jours où j'ai l'impression d'y être encore... Seulement, la prochaine fois que cela arrivera, plutôt de signifier l'horreur de la double interprétation due au code propriétaire qui a si bien représenté la seconde partie des années 90, cela signifiera plutôt l'incontournable nécessité d'enfin embrasser les standards comme étant la seule solution possible afin d'enfin satisfaire tout le monde, quelle que soit la plateforme qu'ils utilisent, ou leur navigateur de prédilection. On ne saurait sous-estimer la quantité phénoménale de navigateurs différents qui existent aujourd'hui. Il n'y a qu'un mot pour définir cela. L'interopérabilité.

Comme le souligne si pertinemment Tristan Nitot (dont les archives Blogger continuent de déconner), seulement sur OpenWeb, et en à peine huit jours, pas moins de 658 versions différentes de navigateurs sont venus s'abbreuver à l'oasis francophone des standards Web. Ça fait pas mal de monde. Qui valide tout ça avant de lancer un site ? Qui peut, pourrait ou voudrait le faire ? Il n'y a qu'une solution et elle me semble claire.

Mais je m'éloigne de mon sujet. Ce que je voulais vous dire, c'est que Mozilla 1.5 sera basé sur Phoenix. C'est tout. Faut pas se gêner pour m'arrêter quand je m'égare vous savez... :)

Denis Boudreau | 2003.04.08 @ 12:04

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)