<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

vendredi 31 octobre 2003
par Denis Boudreau

Les grosses bibittes qui en bouffent d'autres...

Depuis ces quelques années, mon parcours professionnel a été sérieusement marqué par le phénomène des acquisitions, répercussion inévitable de l'éclatement de la bulle au tournant du siècle. Depuis avril 2000, date officielle de mon entrée dans l'industrie du multimédia comme "professionnel reconnu" du Web, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, je n'ai jamais changé d'emploi. Pourtant j'ai changé d'employeurs trois fois et de supérieurs immédiats plus d'une quinzaine de fois, résultat ironique d'acquisiteurs "acquisités". Le logo sur mon chèque de paie a souvent été modifié lui aussi pour refléter ce changement de barre et heureusement, il en fut également de même pour mes responsabilités au fil de mon évolution personnelle comme développeur.

Mais dans l'ensemble, lorsque j'analyse concrètement les acquis décimés par les acquéreurs au détriment des acquis eux-mêmes, je doute parfois du bien fondé pour l'industrie de telles pratiques.

Avant de me faire moi aussi congédier par mon employeur pour des propos tenus sur mon site personnel, laissez-moi expliquer le fond de ma pensée. Au fil de cette évolution qui fut mienne au travers de ces trois entreprises, toutes plus imposantes les unes que les autres, nous avons, comme équipe, perdu des joueurs importants et des pratiques éprouvées, pour parfois récupérer les pratiques instaurées chez l'acquéreur qui, en conquérant qu'il était, imposait ses vues même si elles n'étaient pas forcément meilleures.

Heureusement pour moi, le dernier acquéreur de ma petite personne n'était pas MicroSoft, ce qui signifie que je ne perdrai probablement pas mon poste pour exprimer mon opinion en ces pages. Au Québec, on sait vivre quand même. On a beau être collés sur les Américains, la moyenne de notre connerie n'arrive pas à la cheville de la leur. Mais quand on apprend que dans la foulée des acquisitions massives qui ont marqué le paysage des dernières années, des rumeurs circulent à propos d'un potentiel partenariat entre Google et le géant de Redmond, je ne vois pas forcément le tout d'un bon œil. Le passage hypothétique de Google dans la chaîne des pratiques méthodologiques de MicroSoft dénaturerait t-il alors l'excellentissime moteur de recherche au point de lui faire perdre tout son intérêt à nos yeux ?

Lorsqu'on sait que MicroSoft essaie de mettre la main sur ce marché depuis un moment et surtout, lorsque l'on sait ce dont elle est capable pour s'imposer (on a qu'à penser à la stratégie employée pour monopoliser le marché des navigateurs Web), on est tout à fait en droit d'être inquiet. J'ai pas envie moi, de recommencer à utiliser Altavista.com !

Google by MicroSoft ? Que Dieu nous en préserve...

Denis Boudreau | 2003.10.31 @ 15:24

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.11.03 @ 04:02 par [ Adrien Leygues ]

Bonjour,

J'ai moi aussi connu pas mal d'employeurs et de directeurs de division et ma boite est actuellement en cours de rachat... et je suis bien d'accord, l'argent est gaspillé et c'est encore l'employé qui prend :( Malgré tout cette crise constitue pour moi une sérieuse expérience car c'est là que l'on voit comment réagissent les individus quand il s'agit de garder son boulot.

Concernant Google/Microsoft, nous savons aussi de quoi nous sommes capable, je pense notamment à l'évolution de l'internet actuel vers FreeNet.

[ Adriens ]

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)