<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 22 septembre 2003
par Denis Boudreau

Acronyme ou abbréviation ?

La recherche de la perfection en matière de sémantisation des documents Web mène inévitablement un jour à se questionner sur les éléments (x)HTML abbr et acronym; lequel utiliser et dans quelles circonstances ? S'il existe autant de perceptions que de développeurs pour les expliquer, il n'en demeure pas moins qu'il existe une différence très nette entre un acronyme et une abbréviation. Pour y voir clair une fois pour toutes, je vous conseille fortement de consulter le billet de Ben Meadowcroft intitulé : "<ABBR> vs <ACRONYM> in the HTML 4 Specification".

Denis Boudreau | 2003.09.22 @ 21:40

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.09.23 @ 09:31 par Bobe

J'ai lu l'article rapidement.
J'en avais déja lu quelques autres et j'avais décidé d'appliquer ce que 'Ben Meadowcroft' propose.

Je dois être intégriste quelque part car je préfère que mes pages soient bien sémantiques plutôt que de plier face aux bugs de IE, lequel ne reconnait pas <abbr> (pour ceux qui n'étaient pas au courant ;) )

Haut retour au début de la page

2003.09.23 @ 11:22 par Bobe

Par contre, je me pose une autre question.

Est il préférable de définir l'acronyme ou abréviations à chaque fois avec l'attribut title, ou est ce suffisant de ne le définir qu'une fois par paragraphe ou par page ? (tout en mettant tous les acronymes et abréaviations dans les balises <acronym> et <abbr>).

Je pose la question en particulier vis à vis des personnes utilisant des logiciels pour non-voyants.
Pour les personnes voyantes, je pense qu'une fois par paragraphe serait suffisant.

Haut retour au début de la page

2003.09.23 @ 12:04 par CYBERcodeur

Si bien coder est être intégriste, alors je crois qu'il n'y a aucun mal à cela et que je tends à vouloir l'être moi-même.

Quand je parle de concevoir des pages qui ont une certaine valeur ajoutée dans les navigateurs plus respectueux des normes, c'est exactement le genre de situations auxquelles je fais référence. Je ne suis pas intéressé à utiliser des éléments de CSS-3 qui ne sont pas encore normalisés pour faire des pages au design plus évolué chez Mozilla que chez MSIE, mais par contre, dans la palette d'outils qui nous sont disponibles aujourd'hui, je recherche la sémantisation la plus complète sans le moindre compromis. Si un agent utilisateur quelconque n'est pas en mesure de suivre la cadence, tant pis pour lui. Il n'y a aucun intérêt à n'utiliser que l'élément <acronym> parce que MSIE ne comprends pas <abbr> convenablement... Cela ne fait aucun sens... pas plus que ne le ferait l'utilisation d'un double <br /> pour simuler des paragraphes.

Par contre, pour ce qui est de la fréquence d'utilisation à l'intérieur d'un même document, je suis perplexe. Je suis d'avis que c'est pertinent sur la première occurence seulement. Au même titre que dans un texte papier, on nous présenterait la signification d'un acronyme ou d'une abbréviation entre parenthèses que la première fois pour prévenir une certaine lourdeur éventuelle, je pense que dans un document Web, la même logique s'applique. À mon sens, l'utilisation de l'élément approprié ne devrait pas se faire systématiquement, mais bien à la première occurence seulement, à l'intérieur d'un même texte.

Corrigez-moi si je me trompe, mais je crois que la même chose s'applique pour les non-voyants ou ceux qui utilisent des lecteurs d'écrans. Une fois que l'acronyme ou l'abbréviation est définie, je trouverais ça 'overkill' de venir la répéter à chaque fois. Ces gens-là sont aussi en mesure que moi d'intégrer la signification de l'objet à la première rencontre. Ils n'ont pas besoin de se le faire marteller à chaque fois qu'ils le rencontre dans un texte... ils ont déjà assez de devoir se farcir tous les éléments qui sont importants à leur orientation contextuelle et les éléments mal utilisés qui leur portent préjudice, si on peut leur éviter l'excès, je crois qu'ils nous en seraient reconnaissants. :)

Haut retour au début de la page

2003.09.23 @ 13:03 par Bobe

Oui. En fait, mes interrogations portaient surtout sur le comportement du lecteur vocal lui-même. Lis t-il le contenu des attributs title (ce serait un minimum) ?
Je pense en tout cas qu'à chaque fois qu'un acronyme ou une abréviation est utilisée, il faut l'indiquer avec les balises adéquats, afin de pouvoir facilement définir la prononciation avec une feuille de style aural (mais est ce qu'un logiciel supportant ces feuilles existe ?)

Haut retour au début de la page

2003.09.23 @ 13:23 par Bobe

Encore une chose à ajouter (navré).

Après avoir commencé à suivre la voix ouverte par d'autres en ce qui concerne le fait d'ajouter les attributs de langue dans les balises acronym et abbr, je m'interroge maintenant sur le bien fondé de cette façon de faire.

Je pense que l'on confond ici le contenu de la balise avec celui de l'attribut title.

En effet, un acronyme/abréviations ne doit il pas se prononcer dans la langue du document ?

ainsi pour un document français : PHP se prononcerait 'pé-ache-pé' et non (attention, je suis médiocre en anglais) 'pi-èch-pi'.

on ne devrait donc pas spécifier les attributs de langue.

Or, sur nombre de blogs et également sur openweb, je vois qu'il est spécifié lang='en' pour HTML par exemple :/

Qu'en est il finalement ?

Haut retour au début de la page

2003.09.23 @ 13:45 par Bobe

aie, errata. (toutes mes excuses pour les commentaires successifs)

L'attribut lang définit aussi la langue des valeurs des attributs (ça m'apprendra à pas relire la recommandation vant de déclarer des choses ;) )

Mais cela veut donc dire que l'acronyme ou abréviation sera épellé dans la langue défini par l'attribut lang ?

Haut retour au début de la page

2003.09.23 @ 14:21 par CYBERcodeur

Je ne crois pas qu'il existe présentement un logiciel sur le marché qui supporte décemment le media type aural. La dernière discussion que j'ai eu à ce sujet avec des amis qui utilisent des lecteurs d'écran régulièrement m'apprenait que le simple support pour les attributs <strong> et <em> était déficient alors pour un truc plus complexe comme le media type, j'ai de sérieux doutes. Sont-ils en mesure de lire et interpréter le contenu d'un attribut title ? Honnêtement, j'ai un peu peur de la réponse...

Chose certaine, même si le support est encore chancellant, il faudrait tout de suite développer l'habitude de coder de cette manière parce que dans un avenir plus ou moins rapproché, les lecteurs d'écran seront en mesure de bien faire leur boulot. Autant bien faire le nôtre tout de suite.

Pour ce qui est de définir la langue d'interprétation, je crois que dans la majorité des cas, c'est un choix bien personnel. En effet, que le logiciel lise pi-èch-pi ou pé-ache-pé, à la rigueur, ce n'est pas forcément bien grave, parce que le sens demeure. On sait que l'on parle de PHP, un langage de programmation. Sans connaître forcément la signification de l'acronyme, on sait tout de même ce que c'est...

D'ailleurs combien de gens savent que PHP, à l'origine, tenait pour 'Personal HomePages' ? Pour tout le monde, c'est 'Hypertext PreProcessor'... ou pour être puriste, HPP... il aura fallu renommer tout ça en 'PHP Hypertext Preprocessor' pour que l'acronyme fasse toujours sens !

Ou ça pourrait commencer à poser problème, c'est lorsque l'abbréviation ou l'acronyme en question n'a de signification que dans une langue et que sa prononciation dans l'autre serait dépourvue de sens. Par exemple, l'abbréviation 'ASAP', qui tiendrait pour 'As Soon As Possible', s'il n'était pas accompagné de sa spécification de langue pour l'identifier comme anglais se lirait a-èss-a-pé, plutôt que é-ess-é-pi... ce qui ne serait pas forcément un mal en soit s'il n'en fut du fait qu'il n'existe pas de significations directes pour ASAP en français. M'enfin, comme je disais, je crois que ça devient beaucoup plus philosophique à ce niveau. Ce qui est sûr, c'est que d'identifier la langue (lorsque celle-ci diffère de la langue générale du texte) ne peut pas faire de tort.

Contrairement à PHP, ASAP lui, ne signifie rien par lui-même pour le commun des francophones... d'ou l'intérêt de l'attribut title pour comprendre la signification et l'attribut hreflang ou lang pour en déterminer la prononciation.

Passé ce type de réflexions, bien malin sera celui qui pourra définitivement trancher la question...

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)