<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

dimanche 14 septembre 2003
par Denis Boudreau

Gorilla Web Tips

Si vous trainez à l'occasion du côté anglo-saxon de la blogosphère sur les standards Web, les chances sont assez bonnes pour que vous connaissiez D. Keith Robinson, blogueur derrière Asterisk* et rédacteur occasionnel sur les questions de design Web et d'utilisabilité. Comme la plupart des carnétistes, Robinson s'est mis un jour à la rédaction d'articles et a mis sur pied une colonne intitulée Gorilla Web Tips, dans laquelle il disserte sur des sujets entourant principalement les normes et les bonnes habitudes à adopter en conception de sites Web.

Parmi tout ce qu'il a écrit à date, il y a trois textes qui me semblent particulièrement dignes de mention et que j'aimerais partager avec vous ce matin. Nous parlons ici d'une chronique hebdomadaire (le concept me plait de plus en plus) aux sujets variés.

Le premier texte, intitulé "Switching To Mozilla" fait l'apologie de la suite de produits Mozilla (dont évidemment le navigateur), expliquant sommairement ce que c'est, pourquoi l'utilisateur devrait s'y intéresser et pourquoi, en tant que concepteur Web, la promotion d'une telle suite de produits est intéressante. Rien de neuf sous le soleil si vous êtes des habitués de mes carnets, mais si vous cherchez un autre point de vue pour vous faire une idée sur les navigateurs alternatifs, cela pourrait vous plaire.

Le second article, "Writing Better Web Page Titles", propose un retour sur un sujet dont on ne parle pas assez, autant d'un point de vue d'utilisabilité et d'accessibilité que de rendement d'optimisation pour les documents Web que nous produisons, c'est-à-dire l'exploitation intelligente et efficace que l'élément <title> pour identifier nos pages. Qu'est-ce qu'un bon titre de document ? Quels en sont les avantages ? Quels pièges devrait-on toujours éviter ? Voilà autant de questions qui sont admirablement bien répondues et qui vous aideront à amorcer une réflexion sur la façon dont vous identifiez chacun de vos documents sur le Web.

Et finalement, le plus récent article de sa colonne, "Web Standards Frequently Asked Questions" qui, vous l'aurez deviné, traite des questions les plus fréquemment posées par rapport aux standards Web. Au total, une douzaine de questions fondamentales sur les normes et l'intérêt de les appliquer dans le développement de projets Web. Un excellent point de départ si la question vous inspire, en attendant bien sûr que le W3Qc publie sa propre FAQ sur les normes, qui est présentement en cours de rédaction (nous avons déjà dépassé le cap des cent questions répertoriées -- yeah !).

Question de vous faire patienter un peu, allez vous mettre ces questions sous la dent en attendant que nous vous servions le plat de résistance.

Denis Boudreau | 2003.09.14 @ 07:00

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.09.14 @ 10:37 par Olivier

Ce que j'aime bien dans son approche, c'est qu'il ne met pas sur son site les irritants petits boutons ou liens 'XTML valide' etc., et dit dans son FAQ que les pages n'ont pas à être 100% valides. Si les nombreux sites qui pointent sur le validateur du W3C pointaient à la place sur une page expliquant et démontrant l'intérêt des standards, ce serait beaucoup mieux je trouve. Mais le mieux, c'est de ne pas mettre de petit bouton du tout.

Haut retour au début de la page

2003.09.14 @ 12:10 par CYBERcodeur

Sacré Olivier, le moins qu'on puisse dire, c'est que t'en rates pas une toi... ;)

Ton opinion en vaut bien une autre, mais pour le bénéfice de tout les téléspectateurs à la maison, tu voudrais bien développer ton argumentation ? Lancé comme ça, ça frise le trollesque des plus gratuits. Je me doute bien des raisons qui t'amènent à faire une telle remarque, mais j'aimerais bien te 'l'entendre dire', avant de te prêter des intentions qui ne sont peut-être pas les tiennes.

Haut retour au début de la page

2003.09.14 @ 14:55 par Olivier

J'ai un peu du mal à suivre le W3C. Au lieu de faire un outil de validation, ils devraient plutôt expliquer aux gens, le travail que tu fais en fait. Sinon, ils devraient pas plutôt régler le problème à la source et forcer les pages web à être compilées (en même temps elles seraient gzippées et le traffic sur Internet diminuerait d'environ 50% - des miliards de $ de sauvés...). Là on a une technologie tolérante, permissive - ce qui est peut-être bien le secret de l'explosion du web - mais en même temps on nous culpabilise si on suit pas la norme.

Haut retour au début de la page

2003.09.14 @ 19:06 par CYBERcodeur

C'est à peu près ce que je pensais. ;)

Je crois que si tu as du mal à suivre le W3C, c'est parce que tu comprends mal le mandat qui est le leur. Nulle part dans le mandat que relève le Consortium il ne fait état que ce groupe doive enseigner, vulgariser ou promouvoir l'application des normes. C'est pour cette raison que l'on appelle ça un Consortium, pas un collectif.

Leur travail, c'est simplement de réunir les pouvoirs corporatifs à la même table et de les amener à faire un concensus sur les technologies Web à développer et supporter pour poursuivre dans une ligne directrice évolutive menant éventuellement au meilleur Web que l'humain puisse arriver à concevoir avec la technologie à sa disposition... et de rédiger de la paperasse que les développeurs et fabricants de logiciels prendront et (on l'espère) appliqueront dans leur quotidien.

Si tu trouves que le site du W3C n'affiche pas assez d'exemples de comment faire les choses, ce n'est pas le W3C que tu dois blâmer, ce sont les développeurs comme moi et d'autres qui ne fournissent pas assez de matériel à publier au Consortium. Si un peu tout le monde publiait pour le W3C au lieu de publier pour OpenWeb, Alistapart, Evolt, SitePoint ou tous les autres, le site du W3C serait une référence au même titre. Il existe même une procédure pour publier au W3C. Si le Consortium devait être blâmé d'une chose, ce serait peut-être de n'avoir pas réussi (encore) à bien faire passer ce fait.

Le jour ou le w3C fera bien clairement passer le message et que les développeurs surmonteront le sentiment d'infériorité qu'ils éprouvent envers le Consortium (sans compter la peur d'être rabroué par les autres développeurs envieux de ne pas être publiés), tu verras que les gens déserteront tous ces sites d'articles et de tutoriels si populaires aujourd'hui pour converger vers LA SOURCE du savoir. :)

Et pour ce qui est d'être critiqué si tu ne suis pas la norme... qui'y a t-il de plus normal ? Combien de temps penses-tu que tu pourrais survivre dans le domaine de l'imprimé si tu ne respectais pas les règles qui y existent ? En télé ? À la radio ? Au cinéma ? Pourquoi ce serait différent pour cet autre médium qui est le Web ?

Un médium doit être régit par une ensemble de règles pour évoluer. Le Web ne fait pas exeption. Et le jour ou tout le monde comprendra ça, on ne verra plus ces petits icônes qui t'embêtent tant sur les sites Web conformes.

Haut retour au début de la page

2003.09.17 @ 13:30 par Olivier

'Combien de temps penses-tu que tu pourrais survivre dans le domaine de l'imprimé si tu ne respectais pas les règles qui y existent ?'

Très mauvaise comparaison. Tu veux dire que le web va mourir ? Pour le moment, les sites qui ont la meilleure ne sont pas standards - et c'est d'ailleurs un peu la raison pour laquelle je me sens pas obligé de faire des sites standards. Pourquoi faire standard et se prendre la tête avec la sémantique alors que Google ou Amazon.com ne le font pas encore ? Leurs sites sont parmi les plus cools et les plus utiles du web (contrairement à zeldman.com par exemple...). Sont-ils en danger de mort ? Si je 'raisonne' comme toi, ça peut donner des choses comme ça : pour l'imprimé, la radio, le cinéma, la télé, c'est juste l'apparence, le visuel (ou l'audio) qui compte, pas de problématique de sémantique ou de règles dans le langage adopté. Un aveugle voit rien au cinéma, un sourd entend rien à la radio. Pourquoi ce serait différent avec le web ?

Je trouve que tu devrais au contraire présenter le web comme un médium différent qui peut être meilleur que tous les autres, car numérique à la base. Plus accessible, plus interactif, plus riche. Et qu'en respectant les standards, on améliore encore toutes ces qualités.

'Un médium doit être régit par une ensemble de règles pour évoluer. Le Web ne fait pas exeption.'

Pas sûr. Le web a le plus évoluer au début, quand il y avait très peu de règles. Et je pense qu'il évoluera par coups, par bris de règles et de standards. Si un standard est trop fort et ne peut être brisé, je crois que ça nuit à l'évolution. Mais XML parait tellement génial que peut-être il peut permettre de grandes choses pendant de longues années. Cependant, depuis 2-3 ans, alors que les standards se fotn plus présents, il ne se passe pas grand chose. Alors est-ce justement la faute aux sites non standards ? Peut-être bien. Faudrait y réfléchir. Si c'est leur faute, c'est un argument de poids. Si on me convainct que je nuis à l'évolution de quelque chose, je vais tout de suite rectifier le tir. Mais les petits boutons 'XML 100% valides' ne sont pas convaincants.

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)