<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 20 août 2003
par Denis Boudreau

Relativiser la promotion de Mozilla

Le marketing-public de Mozilla me fait chier.

Une telle déclaration a peut-être de quoi vous surprendre, venant de la bouche d'un inconditionnel de Mozilla qui vous lance des messages subliminaux pleins la gueule, mais je crois qu'il est temps de commencer à se parler dans le blanc des yeux et arrêter de se protéger entre nous, supporteurs des laternatives à MSIE. S'il y a une chose que je ne peux pas supporter, que ce soit sur le Web ou ailleurs, c'est l'élitisme snob qui sévit au sein des petits groupes d'intérêts spécialisés. Les petites cliques fermées hermétiquement, je suis incapable de supporter cela. On m'a déjà par le passé accusé de faire partie de cliques sélectives avec les groupes d'OpenWeb et de W3Québec, ou encore, de tenir des propos élitiques ou condescendants à l'endroit de la liste de Pompeurs... et ce sont des accusations envers lesquelles je m'étais très fortement opposé.

Ce sont des situations inévitables et fort regrettables qui arrivent forcément à l'occasion quand on prend l'habitude de livrer sa pensée comme je le fais quotidiennement. Des fois je vous l'accorde, je vais peut-être trop loin dans mes réflexions, mais dans l'ensemble, j'essaie de toujours relativiser mes positions et j'adopte une attitude responsable vis-à-vis ce que j'avance. Moi qui m'efforce quotidiennement à ouvrir des portes et à tracer des sentiers pour le maximum de développeurs... Je suis peut-être aveuglé par l'arbre qui cache la forêt, mais je crois naïvement que je traite tout le monde avec respect et que j'accorde à tous et chacun l'attention qu'ils méritent. Vous allez peut-être me trouver naif, mais de manière générale, je m'attend à ce que l'on me traite avec le même égard.

Alors quand je vois ce monde là (lire, les champions du marketing public de Mozilla) qui s'enferment dans leur mailing list et qui espèrent refaire le monde en redéfinissant l'image de marque du navigateur sans prendre en considération ce que le "petit peuple" a à en dire, je ne peux m'empêcher de constater qu'ils ont beau défendre un meilleur produit tout en étant probablement tous de manière individuelle des gens très plaisants, ils n'en demeurent pas moins une sale bande d'élitistes fermés lorsqu'ils se retrouvent en meute et discutent de stratégies de commercialisation. Et c'est vachement dommage parce que la soit-disant démocratisation du processus de mise en marché de Mozilla, j'y croyais très fort au début, ayant moi-même investi dans la campagne (j'ai reçu un mail de remerciement hier pour mon don - gentille attention) et ayant fait des efforts pour pousser des idées de collectes de fonds par PayPal, que celles-ci aient fonctionnées ou non.

Enfin, c'est pas très grave, je cherchais justement des causes envers lesquelles me désengager et je ne parvenais pas à choisir. Le marketing public de Mozilla vient tout juste de me donner l'occasion rêvée de les évacuer, ce qui signifie que j'aurai plus de temps pour les autres projets, autant ceux qui trainent que ceux qui m'attendent. Et hop !, une liste de discussion de moins à suivre; c'est quand même ça de pris ! Terminée donc en ces pages la promotion inconditionnelle et aveugle de Mozilla. Dorénavant, je m'acharnerai à faire la promotion des meilleurs navigateurs, sans parti pris. Je pense que dans l'ensemble, ce sera bénéfique pour tout le monde, plus transparent et surtout, plus intègre par rapport au message principal qui est de promouvoir le respect et l'application des normes du Consortium. Ceci dit, puisque Firebird demeure le meilleur navigateur à ce jour, cela ne risque pas de changer quoi que ce soit au discours et à la visibilité, mais au moins, j'investirai mon temps dans des projets où les gens apprécient véritablement l'implication et la contribution d'autrui. Je laisse donc à d'autres le soin d'encenser aveuglément Mozilla, pour le simple plaisir de le faire.

Pour conclure là-dessus et terminer sur une note plus positive, je voudrais tout de même remercier les rares individus sur la liste qui ont prit la peine de me répondre hors liste et d'y poursuivre des discussions intéressantes dont les conclusions, curieusement, ce sont retrouvées en fin de compte sur la liste quelques heures plus tard. Ça démontre au moins que certains d'entre eux ont du savoir-vivre, ne serait-ce qu'à l'abri d'un huis-clos.

Denis Boudreau | 2003.08.20 @ 16:31

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)