<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 12 août 2002
par Denis Boudreau

Pérennité versus rétro-compatibilité

Lorsqu'on en vient à se chercher une raison secrète et personnelle pour repousser l'implantation de nouvelles méthodologies de travail basées sur les récents standards Web que sont, entre autres, XHTML et CSS, on peut facilement en trouver. Tous les développeurs s'entendent pour dire que le futur du Web doit passer par les nouvelles technologies, mais curieusement, peu d'entre eux font actuellement le virage. La raison la plus populaire de cette état procrastinatif étant que les vieilles méthodes de codage fonctionnent toujours avec tous les fureteurs (lorsqu'on sait s'y prendre). Plusieurs développeurs sont d'ailleurs d'avis que c'est uniquement grâçe à cette soit-disant expertise que leurs services sont encore retenus. À ne pas en douter, ils ont l'impression que le jour où le Web ne parlera qu'un seul langage, celui des standards Web, le premier venu pourra faire leur travail et ils verront ainsi leurs précieuses compétences dépréciées. En réalité, il n'en est rien. Quiconque s'est intéressé plus de quelques minutes aux enjeux qui attendent le développeur nouvelle vague sait très bien que les défis se déplacent et sont de taille; au lieu de passer le plus clair de son temps à recoder la même application pour plusieurs versions de fureteurs, le développeur va passer tout son temps à repousser les limites de sa créativité en construisant des applications fraîches et innovatrices.

En résumé, tout le monde est prêt à abandonner Netscape 4.x, mais bien peu sont prêts à enfiler les nouveaux chapeaux qui viennent avec cet abandon... statut quo, statut quo, statut quo... Afin de faire sa part pour démystifier l'inconnu des standards Web, Icon Nicholson du célèbre piratedSites.com a écrit un article sur la question. Il y disserte sur les avantages de préconiser la compatibilité future à la rétro-compatibilité, tout en démontrant comment cette pratique peut être bénéfique pour le projet, le budget, le client et ultimement, pour le Web.

Denis Boudreau | 2002.08.12 @ 07:37

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)