<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

dimanche 20 juillet 2003
par Denis Boudreau

De beaux parleurs

Que faisiez-vous il y a 7 ans presque jours pour jours, soit le 19 juillet 1996 ? Comme la plupart des gens, il est probable que le Web ne figurait pas encore dans vos activités quotidiennes et que le soleil occupait une place plus importante qu'aujourd'hui. Enfin, c'est au moins ma petite histoire. Intéressant donc d'aller fouiller dans le passé et de ressortir ce qui faisait les manchettes sur la scène du Web à ce moment. Quelques mois après la publication officielle de la norme HTML 3.2 (qui venait de se pervertir pour y accueillir le HTML propriétaire des deux géants de l'époque, MicroSoft et Netscape), il est surprenant de constater que ce qui allait passer à l'histoire sous la désignation de "Guerre des Navigateurs" faisait déjà violemment rage, du moins dans les coulisses du Web, si le combat n'avait pas encore été porté sur la place publique.

En ce 19 juillet 1996 donc, C|Net rapportait un article intitulé "The big guy vows to play by the rules", suite au supposé engagement de MicroSoft à respecter la norme HTML et à arrêter d'essayer de se l'approprier à grand coup d'extensions propriétaires :

In an bid to paint itself as the good guy in an Internet standards war, Microsoft today issued a pledge to diligently respect the Hypertext Markup Language standard. The "Microsoft Pledge on HTML Standards" is a wholehearted dig at rival Netscape Communications, which has promoted a number of controversial extensions to the standard. But the document also reads as a mea culpa for Microsoft's own proprietary HTML work, which it has done in the name of "embracing and extending" Internet standards.

"Previously proprietary HTML extensions from Microsoft and other vendors have confused the market, hampered interoperability and been ill-conceived with respect to the design principles underlying HTML (and its SGML parent)," the document explains.

Mignon, vous ne trouvez pas ? Sept ans plus tard, avec l'expériece de ce que l'on sait et de ce que l'on a vécu, on ne peut que trouver franchement ironique qu'un tel engagement puisse avoir été proféré par MicroSoft... d'autant plus qu'aujourd'hui, ce monumental mea culpa digne des mouches sartriennes ne figure même plus dans les pages du site de MicroSoft, qui nous livre plutôt une splendide 404, comme si le document en question n'avait jamais existé.

Pour info, sachez que l'engagement consistait principalement à ne pas intégrer de nouvelles extensions HTML à son produit sans les avoir préalablement soumises au W3C, en plus de s'engager à supporter tous les éléments des normes, passés, présents et futurs, dans un soucis d'interopérabilité. Un changement de direction dans la politique du respect des normes chez le géant de Redmond depuis ? À coup sûr ! Quelques centaines d'entorses à son engagement plus tard, avec un support déficient des CSS et du PNG pour ne nommer que ceux là et un abandon du développement de son navigateur en version autonome, on peut pas que saluer la clairvoyance de ceux qui doutaient déjà de leur bonne foi à l'époque :

Not everyone is convinced of the software giant's sincerity.

Permettez-moi d'opiner violemment du chef.

Denis Boudreau | 2003.07.20 @ 12:43

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)