<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

samedi 26 avril 2003
par Denis Boudreau

Zeldman et la syndication par RSS

Il se passe rarement plus d'une semaine ou deux sans que je reçoives un message sur ce site à propos de l'absence de fil RSS et de la volonté que vous avez d'y voir en apparaître un (entre autres choses). Comme plusieurs autres bidules intéressants offerts par des outils de gestion de contenus comme B2, Movable Type et Blogger, la syndication des contenus par RSS devient excessivement facile à générer dans un contexte où le véhicule de publication est automatisé comme c'est le cas pour ces trois outils immensément populaires...

Cependant, lorsque la moindre ligne de XHTML, de CSS et de PHP est amoureusement codée à la main comme c'est le cas sur CYBERcodeur, chacun de ces éléments devient un défi pour le petit programmeur que je suis — en effet, il ne suffit plus de cliquer trois coups dans une interface automatisée pour l'avoir; il faut le comprendre, le coder, le tester et l'intégrer. C'est une toute autre aventure, une aventure dans laquelle j'ai difficilement le temps de m'embarquer par les temps qui courent. Mais si ce n'était que cela, je m'y collerais et je le réaliserais pour vous, parce que vous le demandez si gentiment. Seulement, je ne suis pas sûr d'être en accord avec la syndication XML... du moins pas encore complètement.

J'ai longtemps été déchiré entre maintenir ma position de diffuseur de contenus indépendant et sombrer du "côté obscur de la Force". Mais à toutes les fois, ce qui me retient, c'est l'évocation du franc plaisir que j'ai à tout contrôler moi-même, à être responsable du moindre octet qui apparaît dans ces pages. Cette liberté d'action n'a pas de prix, et ele est doublement justifiée lorsque je vois le genre de problèmes de manque de fiabilité dont Tristan "StandBlog" Nitot a été victime dans les dernières semaines, alors que Blogger, comme un con, lui a bouffé ses archives. Heureusement, le valeureux Capitaine NeoKraft veille au grain autrement, il en serait fait de centaines de points de promotions en faveur des standards Web. Nul besoin de vous dire qu'une telle perte aurait été dramatique, vous vous en doutez sûrement. :)

Ceci étant dit, j'ai eu l'agréable surprise ce matin de tomber sur un texte d'opinion de Jeffrey Zeldman paru hier qui expliquait pourquoi il n'avait (toujours) pas de fil RSS sur zeldman.com — lisez plutôt :

Hand coders can roll their own RSS feed, and we've considered doing so, but we prefer that you see our words in the context of the page because, for us, text alone does not equal content (although text sans layout is fine in limited environments like Palm and Nokia). In the case of K10k, news feed links gain value and credibility from their visual context. Removed from that context, the links lose value: one notices that some are not well written, or do not provide a clear reason to visit the linked site. K10k offers much more than a news feed of course, but not in RSS; the site is meant to be visually explored and experienced, but its RSS feed may discourage such exploration because, hey, you've got the links, why bother visiting the site? RSS turns commercial and personal sites alike into text broadcasting channels that can be quickly scanned like radio frequencies. Some sites can afford to be judged by their words alone. Many others can't, or might prefer not to be.

Plus j'y penses, plus j'ai l'impression d'être d'accord. Ceci dit, depuis ce matin, zeldman.com a son fil RSS... paradoxal ? Pas tant que ça dans le fond. Bah!, j'y succomberai sûrement aussi un jour.

Denis Boudreau | 2003.04.26 @ 12:38

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)