<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

dimanche 29 juin 2003
par Denis Boudreau

Pour ne pas oublier la menace

Richard Rutter de clagnut.com nous dresse un bilan du dernier mois dans l'affaire AOL / MicroSoft et présente une synthèse très juste de la situation actuelle et éventuelle pour l'internaute et le Web. Pour ceux d'entre vous qui avez à peine suivi les développements récents dans l'univers du navigateur Web ou qui souhaitez avoir une vue d'ensemble de la situation sans pour autant devoir fouiller les archives du Web, je ne saurais assez vous recommander d'aller lire ses propos et de suivre les liens qu'il propose. Vous y trouverez l'essentiel des compte-rendus de Zeldman, de Hixie et plusieurs autres.

Je vous avoue être un peu déstabilisé par le soudain désintéressement à la chose des dernières semaines. Après une violente insurrection quelques heures après l'annonce de l'entente entre MicroSoft et AOL, et des centaines de commentaires semés sur le Web entourant cette affaire, voilà que l'on en entend à peu près plus parler, alors que dans les faits, les communautés de développeurs comme la nôtre devrait s'affairer à préparer des offensives pour promouvoir des alternatives au monopole de MSIE. Internet Explorer devient un produit payant ? Bien ! Maintenant, que peut-on faire pour tourner cette situation à l'avantage des standards Web ?

Bien sûr, le contre-coup de tout cela prend forme en une recrudescence des invitations à essayer Mozilla Firebird; c'est très bien, mais c'est insuffisant. Ce qu'il faudrait plutôt faire, c'est organiser des projets visants à en rendre l'apprivoisement plus facile encore pour monsieur et madame Tout-le-monde qui croient encore qu'Internet, c'est Explorer. Personnellement, j'ai décidé de prendre le relais à Tristan comme owner et de m'engager dans la promotion de Mozilla par le biais de l'équipe French Mozilla Tech Evangelism. C'est ma façon bien personnelle de prendre les armes et de réclamer la libération de mon Web chéri. Grâce à ce porte-voix, j'unirai mes efforts à ceux des évangélistes Mozilla pour aider à faire valoir les bienfaits du navigateur libre, en espérant que le navigateur libre a toujours un avenir chez AOL.

Vous, que comptez-vous faire pour contribuer à renverser ce monopole de plus en plus écrasant et avilissant? Rassurez-vous, vous n'avez pas à monter aux barricades ou encore allumer des incendies ou bloquer des ponts. Tout ce que vous avez à faire, c'est télécharger Firebird 0.6 et lui donner la chance de vous prouver à quel point il est plus performant que son principal rival. C'est tout. Prenez action contre le monopole du navigateur et le nivellement par le bas des possibilités du Web, non en gueulant comme des adolescents attardés que MicroSoft c'est de la merde, mais en prenant position pour une alternative meilleure, plus intéressante, plus performante et plus respectueuse des normes.

Ce n'est pas tant que MSIE est mauvais... C'est juste que Mozilla Firebird est meilleur. Pourquoi vous priver de la crème de la crème ?

Depuis la rédaction de ce carnet (qui date de mercredi passé), Tristan a également commenté en ce sens avec Firebird). Je vous invite à aller le lire pour découvrir l'expérience de Dave Shea qui est très représentatative de l'expérience de plusieurs autres développeurs dont moi-même, et peut-être vous également. Je conclue donc ce carnet avec une retranscription de mon commentaire chez mon bien-aimé cousin Français :

Je partage exactement la même histoire que Dave. Moi aussi je cherchais depuis près d'un an à abandonner MSIE 6 au profit d'un produit Mozilla (depuis la v0.9 en fait), mais il y avait toujours un truc ou deux qui fonctionnaient pas à mon goût dans Moz... jusqu'au jour où j'ai lancé Phoenix 0.5. Tout à coup, j'ai vraiment décroché de MSIE pour utiliser presque exclusivement Phoenix. Et puis, lorsque Firebird est arrivé, j'ai naturellement upgradé et depuis, je n'ai JAMAIS regardé en arrière. D'une rapidité déstabilisante à charger (évidemment), Firebird offre en plus toute la réconfortante impression de terrain de connaissance dont un utilisateur a besoin pour abandonner progressivement le navigateur le plus populaire. Même le mode Turbo ne pouvait rien faire contre le fait que l'utilisateur de Mozilla devait réapprendre à utiliser un nouveau navigateur. Avec Firebird, on oublie carrément qu'on utilise plus MSIE, on navigue le Web, tout simplement. Et rapidement en plus. Si seulement tout le monde pouvait avoir un 15 minutes d'intimité avec Firebird, on verrait sa part du marché grimper en flèche.

Denis Boudreau | 2003.06.29 @ 09:30

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)