<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mardi 04 janvier 2005
par Denis Boudreau

Espérance de vie d'un carnet

Je me questionne tous les jours sur l'avenir de C² : combien de temps ce carnet survivra t-il dans sa forme actuelle, combien de billets pourrai-je encore écrire sur les normes avant d'arriver à ce point de saturation où je ne saurai plus comment renouveller mes idées, combien de fois devrai-je réécrire les mêmes trucs avant de gagner mon pari contre l'univers, combien de temps à tapper sur mon clou avant de perdre complètement intérêt, etc. Si j'ai l'intime conviction de faire partie de ces bloggueurs qui écriront jusqu'à ce que mort s'ensuive, je suis beaucoup moins confiant quand vient le temps de se questionner sur l'espérance de vie d'un carnet Web.

En faisant une petite rétrospective de tous ces carnets que je lis depuis début 2002, je constate que tôt ou tard (et avec un certain soulagement), tous finissent par changer. Des quelques soixante-dix carnets Web que je lisais religieusement en 2003, il n'en reste pas plus d'une dizaine aujourd'hui, pratiquement tous francophones en plus. Au fur et à mesure que nous avons envahi la blogosphère des standards, les experts anglophones ont commencé à faire pâle figure devant nos experts à nous" Si bien que leur apport est devenu de moins en moins nécessaire à mon évolution. Les Meyer et Zeldman d'autrefois ont été remplacés par les Denis et Daspet, bien plus pédagogues et tout aussi compétents.

Parmi les sites que je suivais, certains ont fermé, certains sont devenus si irréguliers que c'est comme s'ils avaient fermé et d'autres ont changé radicalement de thématique du jour au lendemain (ce qui, reconnaissons-le, ne fait pas toujours le bonheur des lecteurs). Certains bloggueurs réalisent qu'ils n'ont plus rien à dire, certains s'avèrent incapables de conserver le rythme et d'autres perdent tout simplement intérêt au modèle. Toutes les raisons sont bonnes. L'évolution va dans tous les sens.

Évidemment, personne n'y échappe. Qui n'a pas remarqué depuis juin 2004 le ralentissement et les intrusions de plus en plus fréquentes dans mes billets de sujets n'ayant aucun rapport avec les standards ? Qui n'a pas remarqué, de l'autre côté de l'Atlantique, l'apparition progressive sur le standBlog du modèle "en vrac" et du thème "percée des produits Mozilla" au détriment des interventions traditionnelles sur les normes ? Il y aurait des dizaines d'exemples de cet ordre, car tous les carnets Web finissent par y goûter un jour ou l'autre. Pourquoi est-ce ainsi ? Aurions-nous, en moins de trois ans, déjà fait le tour de la question ? Et si oui, est-ce mal de considérer passer à autre chose (ou du moins, élargir les horizons) ?

Et si, justement, la survie d'un carnet Web, qu'il s'intéresse au W3C, à Anaïs Nin ou au bouddhisme tantrique du Tibet, passait par sa capacité à se réinventer, pour le meilleur et pour le pire ?

Denis Boudreau | 2005.01.04 @ 21:06

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2005.01.04 @ 23:23 par solo

Nul doutes que vous saurez vous renouveler. Mais si vous êtes las de l'expérience c'est une chose. Je pense que C2 gardera son audience. Enfin pour ma part, je ne me défilerai pas :)

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 00:35 par Raphael

'Aurions-nous, en moins de trois ans, déjà fait le tour de la question ?'

-> Cette question est loin d'être anodine. Elle est bien plus pertinente qu'elle en a l'air, bien qu'elle semble jetée au hasard.

A bien y réfléchir (plusieurs m'en on déjà parlé), notre blogosphère est un microcosme furieusement restreint : les informations circulent en notre sein sans aller beaucoup plus loin et, souvent sans se renouveler voire carrément se rabâcher à tout bout de champ (cas des target et autres trolls récursifs).

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 00:50 par Sebastien Billard

'Tout comme un singe s'ébattant dans une forêt saisit une branche puis la laisse échapper et en saisit une autre, ainsi ce qui est appelé conscience, pensée, esprit apparaît et disparaît de jour et de nuit en un perpétuel changement' ;)

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 01:36 par fastclemmy

'Au fur et à mesure que nous avons envahi la blogosphère des standards, les experts anglophones ont commencé à faire pâle figure devant nos experts à nous'

C'est marrant, moi j'ai très exactement le sentiment inverse (même si effectivement Zeldman/Meyer ne sont plus des lectures indispensables).

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 02:13 par mauriz

Moi-même j'ai l'impression de parler de moins en moins de standards du web. Peut être une impression d'avoir fait le tour de la question, peut être l'impression que beaucoup de nouveaux blogs le font très bien à ma place, peut être davantage de recul en comparaison à l'enthousiasme des débuts, peut être tout ça à la fois...

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 02:17 par microtom

Salut

Quelque part ce billet me fait plaisir car je fais parti de ceux qui pensent (pour paraphraser Raphaël) que 'votre blogosphère est un microcosme furieusement restreint'. Comme écho à ces écrits, depuis peu de temps tous les sites promouvant les standards demandent du sang neuf, bonne idée, mais j'ai peur que ce soit un appel bien tardif.
Attention, il n'est nullement question de remettre en cause la qualité des articles parus sur divers blogs/sites tels que Openweb et autre. Je suis simplement entrain de dire que je regrette la qualité des articles (qui était meilleure avant). Pour preuve, Standblog : ce n'est plus qu'un journal recensent les endroits ou on a parler de Firefox et compagnie. Autre exemple que vous vivez en autarcie? Regardez tous les billets faits sur le dernier Pompage : ils disent tous rien et ne font que reprendre les informations disponibles directement sur le site lui-même. Vous donnez l'impression de faire uniquement des liens entre vous, et lorsque vous les faites vers d'autres sites, c'est souvent à titre de moquerie/plaisanterie (même gentille). A la moindre remarque de quelqu'un qui ne fais pas parti de vos contacts habituels on a droit à une crise d'urticaire matérialisée par des phrases du genre (je schématise) 'moi je fais quelque chose, vous rien, donc vous n'êtes qu'un insecte immonde qui n'a pas le droit à la parole'.

Avant de continuer et sachant que certains vont réagir immédiatement sans chercher à lire la suite histoire de me dire que je suis un « gentil internaute », je vais juste préciser quelques points me concernant :
- non je ne fais pas dans la critique gratuite (ni l'insulte), ceux qui me connaissent savent que lorsque je donne mon avis, je le fais franchement, sans hypocrisie (et parfois maladroitement),
- oui j'ai un site, et non je ne suis pas en mal d'audience. Si effectivement j'ai parlé de temps en temps de standards ou autre (sur le blog, mon site étant en recodage pour cause de HTML pourri), c'était uniquement pour dire vers quelle voie je m'orientais pour le re-développer (même si la sortie traîne, car ce n'est pas un site internet qui me fait vivre),
- oui quand je fais un billet sur firefox et autre je ne fais même plus de trackback si je cite un billet d'un de vos blogs, car je n'en ai rien à faire d'exploser mon compteur de visites d'une part, mais surtout lorsqu'on regarde les trackbacks de vos billets, ils appartiennent presque tous aux sites des copains/collaborateurs/amis. De plus une fois j'ai même eu droit à l'effaçage de mon trackback, mon blog ne devait pas être intéressant/assez connu (mais bon, ça ne m'a pas empêché de dormir non plus car ce ne sont que des trucs numériques tout ça et je peux comprendre qu'une communauté préfère vivre repliée sur elle même, c'est son droit),
- oui je fais du concret : actuellement j'écris un article expliquant comment passer d'un format OOo à du XHTML1 strict, et non il ne sera jamais publié sur un de vos sites, parce que vous m'avez donné l'impression de n'accepter que des membres connus par plusieurs d'entre vous dans votre (blogo)sphère très fermée. et oui un de ces 4 je me ferai mon petit article perso concernant accesskey et all (celui de Openweb n'allant pas assez loin à mon goût) et comme il s'agira de mes réflexions personnelles, je me les garderai pour moi et mon blog. Non je ne suis pas entrain de pleurer sur mon sort ou dire que je suis en manque de reconnaissance, j'essaie simplement de vous faire comprendre que votre blogosphère en a certainement impressionner plus d'un, lesquels préfèrent faire leur truc dans leur coin par modestie.

Alors effectivement le réveil est tardif, car là, si on était dans la vraie vie, je dirais que votre communauté souffre de consanguinité par manque de renouvellement des équipes, et ce n'est pas en sortant une V2 et en demandant du sang neuf une fois que vous ne trouvez plus d'idée que cela va s'arranger.
Oui le terme blogosphère est très bien choisi dans ce cas, puisqu'il concerne votre propre milieu de vie dans lequel vous évoluez sans trop vous préoccuper de ce qui se passe ailleurs.

En tout cas, actuellement, je ne consulte certains sites/blogs que pour leurs archives et ne vais plus sur certains chan : il ne s'y passe pas grand chose, mise à part les habituelles tempêtes dans des verres d'eau. au final, je gagne beaucoup de temps pour autre chose, ce qui n'est pas plus mal :)

Concernant C² c'est un des rares blogs que je lise encore (ce n'est pas la peine de chercher, je ne fais pas dans le cirage de pompe non plus :)).

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 05:00 par Elie

Je trouve le message de microtom très juste et très sain.
Je voudrais simplement apporter quelques précisions : Il me semble que le phénomène qui fait ressembler la blogosphère à quelque chose de fermé est quelque chose de quasiment mécanique.
On aurait cependant tort de croire que l'apparente fermeture d'esprit des uns et des autres est volontaire. Ce qui se passe est normal et parfaitement involontaire. Ceux qui veulent faire partie de cette blogosphère doivent en accepter les codes, les rites, et les usages : rien de nouveau sous le soleil. Essayez d'adhérer à n'importe quelle association et vous verrez se reproduire ce même type de phénomène.
De plus, on aurait également tort de croire que la blogosphère est quelque chose de statique : le billet de Denis, les évolutions des blogs des uns et des autres, les nouveaux arrivants, les V2, etc. montrent que ce qui peut sembler immobile, invariable et fermé à une échelle de 6 mois est en fait mobile, variable et ouvert à l'échelle de trois ou quatre ans.
Microtom : Combien de nouveaux sites, combien de nouveaux blogs, combien de révolutions internes, de critiques affichées faudrait-il de plus dans la blogosphère pour que tu la voies comme ce qu'elle est, c'est à dire un organisme vivant, et non un concept fini ?
Un peu trop lyrique vers la fin, peut-être ;-)

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 11:26 par Raphaël Wils

« combien de billets pourrai-je encore écrire sur les normes »

Réponse en vrac... :

A mon avis c'est pas sur les normes proprement dites qu'il faut parler mais de la politique et des enjeux qui les sous-tendent, et à la rigueur des nouveautés.

Les normes en elles mêmes ne sont que la concrétisation de ces enjeux, un amas de recette. Pour les apprendre il faut potasser des livres, des tutoriels, des textes approfondis réfléchis et qui demandent de se prendre tranquillement la tête entre les deux mains pour éviter la chute de cheveux ou pour se les arracher.

Alors qu'un blog c'est avant tout une tribune, pas une salle de cour pour étudiants studieux, ni même un journal au sens journalistique. Ils sont plus faits pour le débat et la contradiction, pour piquer au vif, pour de l'interaction, de la réaction, de l'indépendance, dire sa vision des choses. Sans doute également l'ensemble des techniques du web est en train de quitter le stade de révolutionnaire pour finir par rentrer dans les mœurs. Aussi les passions nécessaires à ce type de débat s'appaisent-elles à présent ?

Et pour le standblog c'est sans doute à cause de l'emploi du temps surchargé de son propriétaire.

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 11:41 par Kévin

Je suis d'accord avec Microtom, le monde des blogs est extrêmement fermé ... Je pense que Denis est la seule personne qui ne m'est jamais écrit comme un 'égal' de sa blogosphère (lors des commentaires sur le post sur la customization de Windows). C'est un monde où il est très difficile de rentrer ....

Pareillement, on a parfois une impression d'écrasement par ces personnes ... j'ai moi-même refusé de participer à un projet référencant tout un tas d'astuces sur le xHTML / CSS , seulement parce que je sais qu'il éxiste des références, tel que Alsacréations, Pompage, etc, et qu'il est impossible de réussir à se faire remarquer à côté d'eux ...

Un des gros problèmes de la blogosphères est, je pense, le manque de recherches de nouveaux blogs, à introduire dans cette sphère...

Vous, Tristan, Raphaël, Pascal, Laurent-Denis, Maurice, etc ... combien de fois avez-vous rajouter de liens vers des blogs dans votre blogroll depuis sa création ?

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 14:09 par [ NikO ]

Un carnet web est avant tout un lieu où l'on partage son experience, quels que soit le domaine visé. Aprés l'exitation du début, la découverte de la puissance des css, la séparation contenu/présentation, la sémantique, on évolue, on garde cela comme acquis, mais pourquoi répéter, et répeter encore ?

Certes un carnet web thématique est mieux qu'un carnet brouillon ( quoique, c'est le reflet de la personnalité de l'auteur, de ses passions ), en changeant de thématique, d'angle de vue, forcément, des visiteurs n'y trouvent plus ce qu'ils aimaient y lire, c'est comme ça, c'est la vie.

Quand à un certain élitisme dans la 'blogoshpere', il existe, mais cela n'a jamais empêché quiquonque de faire ce qu'il avait en vie. Refroidi des volontées ? peut être, effectivement ...

En tout cas, tout cela reste un souffle dans un verre d'eau ... rien de dramatique dans tout ça ...

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 14:35 par Vincent

Et si c'était ça, finalement, grandir ?

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 14:44 par DenisB.

Je suis aussi d'accord avec Microtom... c'est d'ailleurs la principale raison qui m'avait poussé à quitter OpenWeb l'an dernier peu importe la renommée qu'y participer pouvait apporter. Mais c'est vrai que je suis peut-être un peu spécial avec mes idéos d'ouverture et ma propension à être trop gentil avec tout le monde. ;)

Ceci dit, je suis assez satisfait des commentaires émis jusqu'à présent. Ceux d'entre vous qui me connaissent un peu mieux savent que j'adore foutre un peu le bordel quand c'est trop tranquille. C'est toujours bon pour le cerveau de se garder en état d'alerte.

J'ignore pourquoi la blogosphère est si étanche en apparence alors qu'elle ne me semble pas l'être vraiment à première vue... ça a toujours été une source intarissable d'insatisfaction d'entendre la perception que certains avaient des blogueurs pro-standards. Pourtant, les dernières années, bon nombre de nouvelles têtes sont venues gonfler les rangs avec des idées neuves... on aurait pu croire que l'arrivée de tous ces gens auraient eu pour effet d'ouvrir un peu les horizons, de dédramatiser le sérieux de notre 'mission évangélique'.

Je n'ai aucun plan précis avec cybercodeur, sinon de continuer à n'avoir aucun plan précis. Contrairement à ce que certains d'entre vous ont pu penser à la lecture de mon billet, je ne suis pas en train de chercher une solution pour me sortir de cette blogosphère, pas plus que je ne cherche de manière d'abandonner le navire... je veux simplement continuer à revendiquer ce que j'ai toujours revendiquer, c'est-à-dire le droit à l'expansion et à l'ouverture d'esprit.

En 2005, cela passera très certainement par l'ouverture sur d'autres sujets, peut-être un peu plus personnels parfois, mais toujours en lien avec le Web et les standards ça c'est certain.

N'empêche, malgré toute la fierté que je puisse éprouver d'avoir eu la chance de participer à des 'projets à succès' comme OpenWeb, Pompage et Opquast qui m'ont apporté beaucoup plus que ce qui j'y ai contribué, je déplorerai toujours que ceux-ci ait servi à créer une forme d'élite alors que le but était de créer une communauté serrée... quique dans e cas d'Opquast, ce serait plus le contraire... dans ce projet là, le génie d'Élie et de Fabrice aura très certainement été de rallier pleins d'intervenants bénévoles autour d'un même but, sans qu'on y élise de superstars pour autant. :)

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 14:46 par DenisB.

@Vincent > Et si c'était ça, finalement, grandir ?

Toé Vincent, c'est comme de la musique dedans de ta bouche quand que tu parles... ;)

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 15:38 par Sylvain LELIEVRE

Très intéressante comme discussion.

Il y a une chose qui me chiffonne dans certains commentaires précédents. Si j'ai bien compris, certains trouvent la blogosphère trop hermétique, et préfèrent ne pas apporter leur contribution parce qu'ils ont eu le sentiment d'être rejeté ou parce qu'ils ne pensent pas pouvoir se faire une place.

C'est un sentiment compréhensible mais qui, malheureusement, ne fera pas changer les choses dans le bon sens. En fait j'oserai dire que ce raisonnement ne fait qu'empirer les choses, ça cré un joli cercle vicieux :
1) la blogosphère semble trop hermétique
2) donc les gens ne préfèrent pas apporter de nouveaux points de vue
3) donc pas de sang neuf et on voit toujours les mêmes
4) retour en 1)

Il faudrait justement passer outre à ces craintes de ne pas pouvoir faire sa place dans cette sphère pour que celle-ci s'agrandisse, pour qu'elle paraisse justement moins hermétique.
Peut-être que la blogosphère ne se fait pas accueillante, et certainement que les gens qui la composent doivent faire des efforts dans ce sens. Mais les efforts doivent aussi se manifester par les autres.

La sphère des standards web francophone n'est vraiment pas assez diversifiée. Regardez combien de sites on trouve parlant de PHP ou de graphisme. On en ramasse à la pelle. Il y a du bon et du moins bon, ce qui est en fait un signe de maturité, de démocratisation.
J'ai l'impression que dans le monde des standards du web on n'est un peu trop attaché à la centralisation des ressources : 'on n'a pas fait ça parce ça existe déjà là', ou alors 'faut pas faire un truc nouveau faut compléter ce qui existe déjà'. Bien que ce soit louable de vouloir maintenir une certaine organisation, ce raisonnement freine la création de nouvelles ressources, et contribue à donner cette vision de sphère (qui, par définition, est fermée).

Bref, je crois qu'on est loin d'avoir tout dit, il faut simplement que certains laissent les autres s'exprimer, et que d'autres prennent la peine de s'exprimer.

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 17:03 par S.F.

Une question : à quoi mesure-t-on l'acceptation d'un blog dans la 'communauté' ? Je ne suis pas certain de comprendre... Si c'est le fait que chacune de ses publications est reprise par une kyrielle de blogs périphériques, ça va à l'encontre de l'autre grief...

Haut retour au début de la page

2005.01.05 @ 17:10 par DenisB.

Mon opinion ? L'acceptation d'un blog est mesuré par sa capacité à être reconnu des autres, déjà établis. Et ce serait justement à la lumière de cela qu'on pourrait considérer l'aspect élitiste, non ?

Haut retour au début de la page

2005.01.06 @ 01:39 par Sebastien Billard

La blogosphere est plutot une framboise qu'une sphere en fait, c'est un assemblage de sphères :)
L'acceptation d'un blog c'est amha le nombre de citations (liens) sur d'autres blogs.

Haut retour au début de la page

2005.01.06 @ 03:58 par Eric

Bon,
J'ai hésiter à répondre parce que ce serait un crime de commenter un billet où je suis dans la même phrase que Zeldman et Meyer ;)
Ceci dit pour répondre au sujet (intéressant) qui en a découlé :

Oui je trouve que depuis un an tout tourne un peu en rond (disons 'plus qu'avant') et je perd mon intérêt dans la lecture de la plupart de mes sources. Beaucoup ne font que reprendre ce qui est dit partout, ou enfoncent les portes ouvertes. Entre ceux qui tournent en résumé de presse et ceux qui tournent en aggrégateur ça lasse assez vite.
Maintenant je ne vois pas ça d'un mauvais oeil, quand une ressource ne me convient plus je la met dans la liste basse de mon aggrégateur et j'en prend une autre au vol. Actuellement je ne suis presque plus ceux que je suivais quotidiennement il y a un an (je crois que un des seuls dont 'j'attend' toujours les contenus c'est Karl. Soit parce que leur contenu n'est pas intéressant pour moi (ce qui ne veut pas dire qu'il ne soit pas intéressant tout court), soit parce que leur rythme a trop ralenti. Il y a d'autres ressources qui apparaissent, d'autres qui reviennent sur le devant de la scène. Si quelque chose ne convient plus on le laisse de coté, voilà tout. Ca ne fait de mal à personne.

Maintenant il faut bien vous rendre compte que si vous avez l'impression de stagnation depuis un an, c'est aussi peut être à cause de vous et pas à cause des blogs lus. N'avez vous pas évolué ? peut être aussi que les sujets abordés étaient nouveaux pour vous au début et qu'ils ne le sont plus maintenant. Admettez que pour quelqu'un qui nous rejoint aujourd'hui, ces ressources soient toujours intéressantes.
C'est un peu comme si on se plaint que les livres de la bibliothèque rose stagnent, alors que c'est nous qui grandissons. Ces livres pour enfant sont toujours adaptés à un public, mais nous n'en faisons plus parti.

Pour ce qui est d'une communauté fermée, je n'y crois pas. Sauf quelques noms très connu, je trouve au contraire qu'il y a eu beaucoup de va et vient, c'est presque trop volatile justement. Il n'y a rien de fermé, produisez du contenu intéressant et vous serez tout de suite intégré. Maintenant effectivement les gens qui se connaissent entre eux tissent des relations fortes et font des choses ensemble, mais ça évolue toujours.


Les ressources tournent en rond ? peut être un peu, mais ce n'est un problème que parce que *vous* changez vos centres d'intérêt et parce que *vous* n'avez pas en même temps fait évoluer la liste de vos sources d'information.
La communauté est fermée ? n'est-ce pas au contraire *vous* qui ne faites pas évoluer vos sources et qui du coup lisez toujours les mêmes ?
Qui est fermé ? qui n'a pas évolué ? les ressources ce n'est pas ce qui manque, les 'différentes' ou les 'nouvelles' non plus, si vous ne l'avez pas vu c'est que *vous* êtes fermés, *vous* tournez en rond et *vous* n'avez pas évolué ... enfin c'est un point de vue qui se défend.

Haut retour au début de la page

2005.01.06 @ 08:41 par Kévin

Ces commentaires sont vraiment intéressants ...
Quelques remarques encore :
@Eric : 'Il n'y a rien de fermé, produisez du contenu intéressant et vous serez tout de suite intégré.' >> Où se trouve la limite du intéressant ? Est-ce que parler du hack CSS qu'on vient de découvrir , genre html > body est intéressant ? Pour celui qui ne connait pas, oui, ca l'ait ... mais pour les autres, ce n'est que reprise d'un truc ancien, donc, du contenu inintéressant ... Ce qui retombe sur le problème de l'étanchéité de la blogosphère ...

Cela dis, j'ai appris quelque chose d'important, ou plutôt, je viens juste de le réaliser ... : quand tous ces bloggueurs 'réputés' ont démarrés, ils n'ont pas essayés d'être reconnus par des blogueurs plus confirmés, puisqu'ils étaient les premiers ! Je pense donc que les bloggueurs novices doivent faire pareil, essayer simplement de toucher un nouveau public ...

Sur ce , je me suis décidé, je vais commencer à poster sur mon blog des astuces et conseils en CSS, qui ne sont bien sûrs pas nouveau, mais mon but n'est pas de plagier : je veux juste faire part de mes découvertes, en donnant mon point de vue ...

Haut retour au début de la page

2005.01.06 @ 11:17 par S.F.

Les 'blogueurs reconnus' ont commencé un jour aussi. Etaient-ils vraiment les premiers ? Pas tous. Prenez par exemple Maurice Svay (http://www.svay.com/blog/) ou Raphael Goetter (http://www.alsacreations....). Ils sont je pense à citer dans la catégorie des blogs reconnus (du moins de ceux qui reviennent souvent, cités sur standblog et ici-même, puisqu'apparemment c'est ce que vous entendez par 'reconnu'), pourtant leurs premiers billets datent respectivement du 23 septempbre 2003 et du 11 mai 2004. Denis blogue depuis 2002, et à ce moment Karl (http://www.la-grange.net/) avait déjà presque deux ans de billets quotidiens... N'est-ce pas une preuve ?

Quand au problème évoqué des listes de liens ne changeant pas souvent pour accueillir les nouveaux, je pense que c'est plus un problème d'ordre technique que de reconnaissance. Ma propre page de lien n'a pas été modifiée depuis plusieurs mois. L'idéal serait (et j'y travaille) d'avoir une liste de liens générée directement depuis l'agrégateur...

Maintenant, je ne sais pas s'il est vraiment judicieux de souhaiter davantage de reconnaissance (dans le sens, on parle de moi quand je publie un article) et d'en même temps critiquer la redite de l'information. Dans mon optique, on ne peut lier un billet que si on parle d'un sujet connexe. Ce qui est fréquent dans le cadre de la 'bloguosphère francophone des standards', avouons-le, mais dans ce cas, le nouvel article référencera un article dont l'auteur se souviendra, et s'il se souviendra d'un vieil article d'untel 'grand', il est fort probable qu'il n'aura pas relu la 36e reformulation du problème par XXX, article de grande qualité sans doute, mais inintéressant pour lui. Ce qui n'enlève rien au mérite de XXX, qui est même probablement dans l'agrégateur de notre 'grand'.

L'autre cas est le fait que certains billets sont 'relayés' par d'autres. Par exemple, mon dernier billet sur Thunderbird a été cité par trois autres sites. Le plus souvent, un simple lien, sans valeur ajoutée, serais-je tenté de dire. Gratifiant sans aucun doute, mais est-ce vraiment un signe de reconnaissance quelconque ? Je dis donc que j'ai été cité trois fois. J'interprète ces trois citations de cette façon :
- l'un a jugé ce billet intéressant, dans la ligne éditoriale de son blog, et l'a cité, je pense, pour lui donner une meilleure visibilité.
- l'autre a cité ce billet sur son blog comme un bookmark. Il le juge, écrit-il, potentiellement utile pour ce qu'il doit faire.
- le troisième a cité le billet ainsi que d'autres du même genre. J'appellerais ça un complément d'information.

Pour ma part, je ne porterai pas de jugement sur cette pratique. Je sais qu'elle permet parfois de découvrir de nouveaux rédacteurs, mais je sais aussi que bien souvent, le 'relayé' et les (parfois nombreux) 'relayeurs' sont tous dans mes fils RSS, et je soupçonne que c'est le cas pour de nombreux d'entre vous. Voir un billet du Standblog annoncé 50 fois a tendance à m'exaspérer, c'est pourquoi j'essaie de ne pas relayer une information déjà publiée (avec quelques exceptions, notamment pour 'le cas pompage', parce que je suis moi-même un pompeur :))

Pour revenir sur la question de la communauté fermée, je ne sais pas. Par rapport à ce que je viens d'écrire, je dirais que c'est plus une impression qu'une réalité. Il est vrai qu'il est sans-doute difficile de se faire connaitre sans avoir un coup de pouce (sans liens, pas de visiteurs/lecteurs, c'est logique). Mais ces liens se font assez vite. Laissez un commentaire constructif sur l'un des blogs que vous fréquentez, et vous pouvez être certains que son propriétaire et ses visiteurs les plus assidus iront faire un tour par chez vous . Si vous avez un fil d'un format quelconque et que le site, pour une raison ou pour une autre, retient leur attention, ils seront nombreux à vous ajouter dans leur agrégateur (j'ai une catégorie 'nouveaux', pour ma part). Ils ne vous ajouterons certes pas à leur liste de liens sur leur site (un blogueur met à jour sa liste de lien de façon superficielle une fois tous les trois mois) mais la base de votre lectorat est déjà là. Captez leur attention et bingo, ils vous citeront peut-être s'ils sont de l'espèce des agrégateurs humains, ils vous citeront sûrement si votre contenu est original et en rapport avec ce qu'ils écrivent... Pour ceux qui doutent, regardez la fréquentation de votre fil RSS. J'ai personnellement été estomaqué en voyant la différence d'ordre de grandeur entre le nombre de gens lisant le fil et ceux qui commentent/citent...

Voilà, un bout superficiel de ma vision des choses, peut-être un rien hors sujet comme d'habitude, mais bon, on ne se refait pas !

Haut retour au début de la page

2005.01.06 @ 17:58 par S.F.

Euh... j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?

Haut retour au début de la page

2005.01.06 @ 18:40 par DenisB.

Je ne crois pas... dans l'ensemble je partage plutôt ton opinion.

Nous avons tous (ou presque) commencé comme des inconnus et c'est à force d'enfoncer notre petit clou chacin sur notre planche respective qu'on a finit par être remarqué des autres. C'est certain que nous étions beaucoup moins nombreux en 2002 que nous le sommes aujourd'hui, mais le syndrome de la Tour d'Ivoire existait déjà à l'époque... qui ne s'est pas un jour demandé comment entrer dans la clic à Zeldman (lire, le WaSP, moins populaire aujourdMhui qu'à l'époque, à moins que ce ne soit moi qui en soit tout simplement revenu depuis) ou commencer arriver à rencontrer Karl Dubost, aussi résident de Montréal ? Je plaide encore une fois coupable.

Pourtant, certains y parviennent tout le temps. On n'a qu'à penser aux vulgaires inconnus qu'étaient Dave Shea avant de lancer le CSS Zen Garden et Russ Weakly avant de fonder le Web Standards Group. S'il n'y a pas dans le WSG ou dans W3Qc une volonté de reproduire le WaSP, je me demande bien ce que c'est.

La fameuse Tour d'Ivoire est évidemment perçue comme telle par ceux qui n'y siègent pas mais qui aimeraient y siéger sans trop savoir comment. Du moins, ceux qui m'en ont parlé personnellement dans la dernière année, pour la presque totalité, je ne les connaissais pas moi-même (du moins à l'époque).

Alors qu'en penser de cette étanchéité ? Positive, négative, illusoire, réelle ? Tout est probablement une question de perception et cela importe peu. Ce qui est dommage, c'est que petit à petit, cette impression vienne miner l'harmonie du 'groupe', quel qu'il soit et résulte en des discussions comme celles-ci... car en vérité, il n'y a pas de secret pour se démarquer... il faut simplement produire des choses intéressantes, avoir un point de vue qui se démarque, être capable d'assumer nos opinions et amener de l'eau fraîche au moulin.

Ensuite, pour les divergence d'opinions entre bloggueurs, c'est uniquement une question de tempéraments ou d'égos... n'oublions pas que nous avons tous (ou presque) le sang latin. Et ça, c'est aussi humain qu'incontournable... c'est même drôlement amusant la plupart du temps.

Haut retour au début de la page

2005.01.07 @ 02:36 par [ Adrien Leygues @

Salut,

La notoriété et la reconnaissance est un point qui revient régulièrement. Je suis d'accord avec Eric D. qui dit que celà importe peu ! Pourquoi chercher de la reconnaissance ? Pour trouver du travail ? Pour avoir accès à des projets communautaires intéressants ? Ou pour se palucher en se disant 'wahou je suis reconnu par dix personnes dans le monde des standards' qui me semble vraiment petit compte-tenu de l'immensité de la communauté informatique au sens large.
Maintenant pour ce qui est du côté hermétique... je peux le comprendre. Néanmoins j'ai fait ma première première traduction avec Denis B. que j'ai du croisé sur pompeurs-css. Je ne suis pas un fan de blog, je lis de temps à temps ce qui me semble interessant pour mon compte. Force est de constater qu'il n'y a eu aucun problème pour travailler / échanger ou rencontrer certaines personnes (sauf Denis car je suis parisien). Chaque chose en son temps, comme le dis Elie, pour tout communauté, il y a un temps d'apprentissage avant de se lancer tête baisser. J'aimerai aussi glisser qu'il existe beaucoup de manifestations dans lesquelles on peut rencontrer des gens! MozParty, ParisCarnet, Conférences sur les standars, PHP etc... C'est plus facile quand on est sur Paris certes mais rien ne vous empêche d'être moteur dans votre région. (Cf w3quebec :) )
Je me pose pas mal de questions en ce moment quand à la confrontation débutant / expert et sur l'intégration des nouveaux dans une communauté. Il y a beaucoup de choses à penser là-dessus car dans les deux cas il y a des retiscences.

Haut retour au début de la page

2005.01.07 @ 05:09 par Raphael

Sur un thème très proche, j'ai bien apprécié un billet récent de Dew :
http://www.estvideo.com/d...

Haut retour au début de la page

2005.01.07 @ 12:29 par DenisB.

<quote who='moi'>
Au fur et à mesure que nous avons envahi la blogosphère des standards, les experts anglophones ont commencé à faire pâle figure devant nos experts à nous.
</quote>

<quote who='FastClemmy'>
C'est marrant, moi j'ai très exactement le sentiment inverse (même si effectivement Zeldman/Meyer ne sont plus des lectures indispensables).
</quote>

J'ai oublié de revenir sur cette remarque il y a quelques jours... Tu pourrais expliquer pourquoi tu as cette perception Clément ? Pourtant, si je me fies à mes yeux, on trouve bon nombre de personnes extrèmement capables d'aider les autres à évoluer et dans une approche hautement pédagogique en plus.

Haut retour au début de la page

2005.01.10 @ 04:24 par fastclemmy

@denis > C'est peut-être le fait que peu de blogs francophones pinguent http://blo.gs (l'ersatz d'agrégateur que j'utilise), mais ma liste de blogs anglophones a bien grossi comparativement à ceux en français dans le texte.

J'ai souvent l'impression que les idées neuves apparaissent d'abord là-bas (prise de conscience de l'étroitesse des standards du web et de l'importance de penser plus globalement à la qualité web, prise en compte du renouveau de javascript/DOM pour la construction d'applis web GMail, Flickr, Google suggest et consors, etc.)

Par ailleurs, A List Apart (qui n'est certes pas un blog) reste une référence ultime en termes de fréquence de parution et de variété des sujets traités sur le webdesign.

Haut retour au début de la page

2005.01.10 @ 11:08 par DenisB.

Je penses que tu as raison, d'une certaine manière... il est vrai que, compte tenu d'un bassin beaucoup plus vaste, les nouvelles ont souvent tendance à naître là-bas, pour ensuite aboutir ici, dans la blogosphère francophone. La quantité de participants est d'ailleurs fort probablement la seule raison pour laquelle les anglophones sont plus réactifs que nous... facile quand 10 (100 ? 1000 ?) fois plus de gens s'intéressent au sujet. ;)

Haut retour au début de la page

2005.01.14 @ 02:59 par DenisB.

C'est encore moi...

'Tout dépend du rapport qu'entretient le rédacteur vis-à-vis de ses publications. L'attitude n'est pas la même si l'on veut contenter ses lecteurs ou soi-même. Ecrit-on pour son public, pour obtenir des visites et des commentaires ? C'est une forme de reconnaissance non négligeable. Au fur et à mesure, le lectorat évolue, d'un groupe d'anonymes à une foule piquetée de proches ou d'amis connus. Par conséquent on s'oblige à une certaine qualité, et surtout à une auto-censure. Parce qu'il s'agit d'une image que l'on donne.'

- Dew, http://www.estvideo.com/d...

Je pense que Dew marque un très bon point. Je suis le premier à dire qu'à partir du moment où l'auteur commence à écrire pour rencontrer les attentes imaginées de son public, la qualité du rendu s'en ressent. Mais en même temps, est-ce réellement possible d'éviter cela ? On a beau écrire pour satisfaire ce besoin intrinsèque de communiquer, il n'en demeure pas moins qu'il est facile de se prendre un doigt dans l'engrenage...

Haut retour au début de la page

2005.01.14 @ 03:50 par Laurent Denis

Une remarque très simple à la lecture de tous ces commentaires : les tentatives francophones pour créer des communautés 'es standards' aussi ouvertes que possible... sont toutes actuellement en panne: le wiki des pompeurs, la NouvelleFaq... Sans doute parce qu'il s'agissait de wikis, justement. Combien de blogueurs s'avouent-ils réticents, mal à l'aise, etc. lorsqu'ils sont mis au pied du mur dans le bac à sable d'un wiki ?

Je partage l'avis d'Elie: la blogosphère est un organisme vivant qui évolue constamment, tout en étant inévitablement attachée à ses rituels.

Mais elle est aussi victime d'un cercle vicieux évident: elle est en grande partie ce qu'en font ses outils... et elle autp-produit les outils en question.

C'est pourquoi l'une des ouvertures les plus prometteuses me semble être là : dans l'ouverture d'esprit à de nouveaux outils, et à ce qu'ils amènent comme remise en cause dans l'esprit de la chose. De ce côté, les choses bougent, même si c'est très lent et s'il faut parfois franchement pousser très fort (mais très amicalement) les gens ;)

Sinon, pour ma part, je me vois pas vraiment comme un blogueur, en dépit du titre de Blog & Blues (qui n'est rien d'autre qu'un jeu de sonorités amusant), et malgré quelques tentatives vites avortées en ce sens. Je relaie quelques infos dans des domaines où elles sont rares en français (Opera par exemple) et je range mes notes de lectures dans le seul endroit où je suis à peu prêt sûr de pouvoir les retrouver. Voilà tout.

J'avoue que le blues du blogueur m'est un peu étranger, en fait ;)



Haut retour au début de la page

2005.01.14 @ 03:59 par DenisB.

Comme quoi nous avons tous notre définition bien personnelle de ce qu'est un carnet Web... car si Blog-and-Blues n'en est pas un, alors je ne sais plus ce que c'est ! =)

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)

Carnet: Blogs publics : libertés et obligations
Extrait: Un blog implique-t-il certaines contraintes ? (poster réguli...
Weblog: Blog Alsacréations : XHTML, CSS et Standards web
Traqué le: 2005.01.11 @ 05:23