<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

samedi 16 octobre 2004
par Denis Boudreau

Désabusé

Je vous livre mes impressions à chaud, sans recul, quelques secondes à peine après la fin du générique du meilleur documentaire qu'il m'ait été donné de voir depuis... "Bowling for Columbine". J'avais, comme plusieurs d'entre vous, choisi de lire le bouquin avant de voir le film et les révélations qui y sont apportées m'avaient profondément marqué. Il y a des éléments dans ce livre qui me suivront jusqu'à la fin de mes jours, j'en suis convaincu. Les mensonges, les machinations, les supercheries orchestrées par l'administration Bush sont parfois si stupéfiantes que l'on a peine à y croire. Alors si j'étais outré à la fin du livre, je vous laisse imaginer comment je me sens maintenant. Les anglais ont un terme particulièrement exact pour décrire cet état : mind-blowing.

Vous l'aurez deviné, ce soir, j'ai vu le film sur DVD. J'aurais pu le louer comme tant d'autres, mais j'ai choisi de l'acheter, plus comme un geste politique et symbolique de soutien à celui qui ose dire tout haut ce que de plus en plus d'américains (et de citoyens du monde) pensent tout bas que comme un réel réflexe de consommateur. Bien qu'il ne révèle qu'une infime partie des propos scandaleux qui sont révélés dans le bouquin, ce film vient littéralement vous fouetter l'âme. Décidément, il n'y a pas de mots assez forts pour exprimer mon ressentiment, ma colère et mon insoutenable sentiment d'impuissance et de frustration vis-à-vis autant d'abus et d'injustices.

Je dirais purement et simplement que quiconque n'a pas vu Fahrenheit 9/11, ne devrait pouvoir émettre une opinion sur la politique américaine. C'est drastique mais c'est ce que je crois. J'ai beau être athé du bout des orteils jusqu'à la pointe des cheveux, je ne peux que prier pour que le peuple américain se réveille et élise enfin un homme comme Ralph Nader à la tête des États-Unis pour se reprendre en main le 4 novembre prochain. Mais comme ceux-ci n'ont jamais voté contre leur président en temps de guerre, il est fort probable qu nous devrons composer avec la vedette du documentaire de Moore pour quelques années encore. L'avenir est donc bien sombre pour plusieurs, surtout la clase pauvre américaine et les victimes de l'éventuel "sandwich iranien".

Je suis dégoûté, j'ai certainement abusé du bon vin et je perds foi en la nature humaine. Malgré toutes les invraisemblances qui nous sont révélées dans ce documentaires, je pense définitivement que la pire scène du film, c'est de voir cet imbécile de militaire nous chanter des extraits de BloodHound Gang et Drowning Pool, en faisant référence aux civils iraquiens qu'ils ont descendus au nom de la guerre bidon du pantin de la Maison Blanche. Si j'étais américain, je crois que je n'aurais d'autres choix que de m'exiler loin, très loin, pour essayer de fuir la honte d'une telle insulte à la démocratie. Si vous croyez que le film décape, tappez-vous le bouquin. Vous en aurez pour votre argent, c'est garanti.

Denis Boudreau | 2004.10.16 @ 11:23

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2004.10.17 @ 03:32 par Pierre Dureau

'le peuple américain se réveille et élise enfin un homme comme Ralph Nader'.

Nader est out. Tout ce qu'il peut faire, c'est priver les démocrates de quelques voix et faire gagner Bush.
L'alternative, c'est Kerry.

Haut retour au début de la page

2004.10.17 @ 08:20 par DenisB.

Je ne suis vraiment pas d'accord. Je ne crois pas que Kerry soit bien mieux que Bush ; les démocrates ont un historique assez extraordinaire pour se faire manger la laine sur le dos. Considérant que Bush gagnera très certainement (je rapelle la statistique à l'effet du support présidentiel en temps de guerre), il faut commencer dès aujourd'hui à regarder une nouvelle alternative, construire une nouvelle responsabilité sociale américaine ou l'average Joe sortira de sa torpeur pour réaliser que la dernière chose dont les républicains s'inquiètent, c'est le bien-être de la population qui les remet en pouvoir sur une base régulière...

Haut retour au début de la page

2004.10.17 @ 09:52 par Jean Lespinasse

'Le monde selon Bush' documentaire télé de William Karel, sorti aussi en salle n'est pas mal du tout. Beaucoup plus précis (et implacable) que le film de Moore qui lui aurait plus de 'tripes' par contre. Les deux se complètent pour alimenter déprime et consternation... Aussi un livre. Même titre.

http://www.alapage.com/mx...

À +

Haut retour au début de la page

2004.10.17 @ 09:59 par Eric Baillargeon

> je ne peux que prier pour que le peuple américain se réveille et élise enfin un homme comme Ralph Nader à la tête des États-Unis pour se reprendre en main le 4 novembre prochain.

Il va falloir que tu pries encore plus fort que tu crois, car l'élection est 2 jours plutôt, LE 2 Novembre 2004 ;-)

Haut retour au début de la page

2004.10.17 @ 10:18 par DenisB.

2 novembre ??? Hiippsss ! :)

Pour 'Le monde selon Bush', j'en ai aussi pris connaissance cette semaine en regardant ce qu'il y avait d'intéressant au cinéma... il est sur ma liste des films à voir, celui-là en salle probablement, considérant que je suis piqué à mort maintenant.

Haut retour au début de la page

2004.10.18 @ 00:46 par Stephane Deschamps (nota-bene.org)

Denis, il te reste un espoir : émigrer en France ;)

Haut retour au début de la page

2004.10.18 @ 01:21 par [ Adrien Leygues ]

Salut!

Je pense que ce film a eu l'effet d'une bombe dans chacun de nos esprits au même titre que ses films précédents.

Je trouve la comparaison incroyable avec le Canada.

En ce qui concerne les chiffres, comment les croire? En effet Bush était perdant si l'on comptait correctement les voix, et pour il a gagné et cela ne m'étonnerait pas si cela se reproduisait. Comment contrer une machine financière et médiatique aussi puissante?

On en revient au sujet 'Qu'attendons pour faire éclater nos sentiments de révolte au grand jour?', les humains attendent-ils un leader?

Haut retour au début de la page

2004.10.18 @ 02:00 par Eric Daspet

Attention tout de même. Les docs de ce styles sont vraiment de la propagande. Ca ne veut pas dire qu'ils ont tort (loin de là), mais sur la forme ils n'ont vraiment rien à envier à leurs opposants.
Ne pas tout prendre comme argent comptant, ni d'un coté, ni de l'autre. Et quand les opposants montrent des petites filles qui pleurent et des gros effets d'explosion dès le début du film, ce n'est pas pour faire de l'information ... C'était juste pour le rappeler.

Haut retour au début de la page

2004.10.18 @ 03:56 par DenisB.

Finalement, je suis allé voir 'Le monde selon Bush' hier après-midi et comme l'ont dit plusieurs critiques et certains d'entre vous plus haut, c'est vrai que le documentaire de William Karel parvient à dresser un portrait tout aussi éloquent de la réalité, mais sans tomber dans la démagogie et la propagande. À voir ce film, on en vient presque à avoir pitié de Bush, tant il semble manipulé et inconscient de la marionnette qu'il est aux mains des faucons américains. J'ai bien dit presque, parce qu'autant d'incompétence pour un homme en position aussi importante est inexcusable.

Une chance pour lui que ces pères y furent avant lui car autrement, il n'aurait pas fait grand chose dans la vie.

À propos, vous saviez que le grand-père de 'Dobeliou' était le banquier d'Hitler pendant la Seconde Guerre Mondiale ? C'est quand même pas banal, ça.

Personnellemnt, je n'ai aucune difficulté avec le style de Michael Moore, que plusieurs s'empressent souvent de rapeller lorsque l'on parle de son travail. La raison en est très simple, son style permet de rejoindre la masse. Même si le film de Karel est très percutant et déborde d'informations aussi stupéfiantes qu'outrageantes, il ne parviendra jamais à rejoindre autant de public que celui de Moore. Dans la mesure ou le fonds de l'information est véridique, vérifiable et fondée,More eut bien la présenter comme il veut. Plus il met du violon, plus la population risque de sauter. Et c'est parfait.

Je recommande tout de même à tout le monde d'aller voir le documentaire de Karel pour faire la part des choses.

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)