<C²: webløg />

Courriel - email address

archives de septembre 2004

Avatar Denis

mardi 28 septembre 2004
par Denis Boudreau

Lancement officiel du projet Opquast, v1.0

Opquast.com - 153 bonnes pratiques pour la qualité des services en ligne

Comme je vous l'annonçais rapidement dans le dernier billet, la version 1.0 de l'ambitieux projet Opquast a vu le jour hier en fin de journée, après d'innombrables heures de durs labeurs, de sueurs froides, de réflexions, de casse-têtes et de pur plaisir. Comment exprimer l'intense sentiment de satisfaction d'en être enfin venu à bout, assisté d'une équipe si chevronnée qu'à plusieurs moments, j'avais l'impression d'être moi-même un pur amateur en conception de sites Web. Je l'ai déjà dit par le passé, mis à part OpenWeb qui fut une autre expérience aussi incroyable qu'enrichissante, peu de projets au cours des dernières années ne m'ont autant nourri.

Permettez-moi donc de vous présenter ma version personnelle de ce petit bijou que représente Opquast. Tout d'abord, il faut bien comprendre que nous parlons ici d'un référentiel, donc d'une grille d'analyse officielle servant à mesurer concrètement la qualité des services en ligne. Pour y parvenir, les fondateurs du projet, Élie Sloïm et Fabrice Bonny, ont tôt fait de s'assurer du concours d'experts venus de tous les horizons et ont invités ceux-ci à commenter, évaluer, argumenter et remettre en cause les bonnes pratiques répertoriées sur leurs forums. Qui plus est, ces experts ont tous été invités à proposer de nouvelles bonnes pratiques, pouvant faire l'objet d'une intégration éventuelle à la trousse Opquast.

La crédibilité d'Opquast, à mon sens, passe par une approbation communautaire des pratiques qui y sont énoncées. Comme cette base collaborative s'avère absolument essentielle à l'évolution du projet mais que le dit projet a pour but de s'imposer comme une référence en la matière d'un point de vue corporatif, il est vite devenu essentiel de séparer nettement la version évolutive, où seraient discutées les bonnes pratiques, de la version officielle (actuellement, 1.0), où seraient présentés les résultats de ces réflexions. C'est donc à la lumière de ces réflexions que sont nées les versions opquast.com et opquast.org, respectivement représentatives d'une portion du projet.

J'espère que le projet saura vous nourrir tout autant et que vous saurez intégrer ces différentes bonnes pratiques dans vos propres projets. Pour ma part, je sais bien qu'avec l'arrivée d'Opquast, mes propres sites (à commencer par celui-ci) ont tous besoin de quelques ajustements. Voilà d'ailleurs toute la raison d'être d'un référentiel ; nous guider pour produrie des projets plus performants et de meilleure qualité. En ce qui concerne C² la refonte se fait de plus en plus criante et nécessaire, nul va sans dire.

D'un point de vue global, je suis de plus en plus convaincu qu'il est grand temps d'arrêter de jouer au chien qui court après sa queue dans le vase à peu près clos de la blogosphère des standards et d'élargir nos horizons respectifs pour ne plus parler de respect des standards du Web, mais bien de qualité Web au sens large, incluant implicitement les standards et l'accessibilité, mais aussi une foule d'autres aspects tout aussi importants comme les notions d'ergonomie, d'utilisabilité, de fidélisation et de sécurité transactionnelle pour ne nommer que ceux-là... Opquast nous ouvre cette porte, il n'en tient qu'à nous de l'enfoncer. Et si on se donnait comme objectif d'être conforme à Opquast 1.0, avant que ne sorte la version 2.0, prévue pour l'été 2005 ?

En attendant, je vous invite bien évidemment à nous faire part de tous problèmes rencontrés sur ces sites. Bien que nous ayons tout fait en notre pouvoir pour livrer le produit le plus irréprochable possible dans des délais très sérrés, notre expérience ne nous dicte qu'il sont forcément encore hautement perfectibles. D'ailleurs, nos ToDo sont déjà pleines de petits trucs à améliorer (notamment une version anglaise), maintenant que l'accouchement est terminé.

Denis Boudreau | 2004.09.28 @ 11:15 | 18 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 27 septembre 2004
par Denis Boudreau

Assemblée de fondation de W3Québec

Coureur qui franchit le fil d'arrivéeChers amis, ce jour est un grand jour.

Non seulement marque t-il notre retour officiel dans le joyeux monde de la bloguerie et l'arrivée tant attendue de la version 1.0 du projet Opquast (plus à ce sujet dès demain), mais il marque également le jour où l'équipe de W3Québec se réunit pour inaugurer officiellement son existence légale.

En effet, c'est ce soir même que se tiendra l'assemblée de fondation dans laquelle seront présentés officiellement les statuts et règlements de l'organisation et seront élus les membres du conseil d'aministration et le président.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que W3Québec revient de loin avec son évolution sur les 18 derniers mois. Nous avons accompli beaucoup déjà, mais comparativement à ce qui nous attends encore, rien n'est fait. Le travail ne fait que commencer, et c'est justement ce qui est le plus motivant :

Assemblée de fondation, W3Québec

Date : 27 septembre 2004
Heure : 19 heures
Endroit : 5225 rue Berri dans les locaux du RAAMM
Métro : Laurier

Si l'aventure vous tente, joignez-vous à nous ce soir pour le lancement officiel !

Denis Boudreau | 2004.09.27 @ 10:32 | 6 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

samedi 25 septembre 2004
par Bleizig

Enfin de retour !

Essai... un, deux... check, check... Ah enfin, C² émet de nouveau ! Ce n'est pas trop tôt. Comme vous avez pu le constater, notre changement d'hébergeur ne s'est pas fait en douceur: problèmes de configuration, service clientèle ultra lent... Mais nous sommes enfin de retour sur la toile, déterminés plus que jamais à vous offrir du contenu de qualité. Un grand merci à ceux qui se sont proposés de nous aider pour rétablir le site, votre soutien est très apprécié.

Bleizig | 2004.09.25 @ 00:12 | 24 commentaires | 2 trackbacksretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 12 septembre 2004
par Denis Boudreau

Faites-vous entendre aux présidentielles américaines

Us World Vote

Le troisième anniversaire du 11 septembre s'étant passé sans incidents regrettable, restons dans la même veine que le dernier billet, si vous le voulez bien :

Citoyens du monde : aux urnes !

Depuis la fin de la Guerre froide, les États-unis sont devenus la seule superpuissance mondiale. Certains parlent même d' « hyper puissance ». Les États-unis subjuguent le monde comme nul autre pays ne l'a fait dans l'histoire de l'humanité. Elle domine les cinq sphères de la puissance : politique, économique, militaire, technologique et culturelle.

À la lumière de ces observations, une question s'impose : Si la planète entière doit subir ''influence d'un seul pays, ne devrions-nous pas, en tant que citoyen du monde, obtenir un droit de vote lors des prochaines élections présidentielles américaines ?

Nous invitons toutes les Nations du monde à voter pour le prochain Président des États-unis. Votre vote ne comptera pas le 2 novembre prochain, mais ce n'est pas une raison pour ne pas se faire entendre.

Avec regrets, nous devons vous annoncer qu'outre cette page, l'anglais est l'unique langue au monde.

Votez maintenant.

Pardonnez-moi, je nage en ce moment pleine Mooremania.

Denis Boudreau | 2004.09.12 @ 21:56 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 10 septembre 2004
par Denis Boudreau

President Evil, starring George (War) Bush

President Evil

Priceless.

Denis Boudreau | 2004.09.10 @ 07:42 | 1 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 07 septembre 2004
par Denis Boudreau

Bel essai Anubis...

...mais non quand même ! Je ne changerai pas d'opinion au sujet de XHTML 1.1, même si ta proposition a du bon ! ;-)

L'exercice auquel tu t'es livré est forcément intéressant, mais considérant que l'utilisation que la moyenne des ours ferait de XHTML 1.1 ne prendrait pas avantage de la modularisation ou des possibilités évoluées de ce langage, je ne vois aucun intérêt significatif à retourner en XHTML 1.1 autre que la volonté discutable de flirter avec la dernière technologie moyennement supportée. Toutefois, offrir du application/xhtml+xml aux navigateurs dignes de ce nom et du bon vieux text/html aux autres ne me semblent pas une mauvaise idée... loin de là en fait. Dans la mesure où le code que tu proposes est fiable à 100% lorsqu'il crache son HTML transitionnel, bien entendu.

Une seule question cependant ; si tous les utilisateurs de MSIE se font servir du HTML, quand réaliseront-ils l'existence de XHTML ? N'est-ce pas un peu rétrograde ?

Et dis, pendant qu'on y est, les permaliens, tu nous les remets quand ? MaJ. 2004-09-07 @ 23h17 : Et bien alors, voilà, suffisait de le demander poliment.

Denis Boudreau | 2004.09.07 @ 22:58 | 8 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 07 septembre 2004
par Denis Boudreau

Quoi exiger à l'achat d'un site Web ?

Le dernier bulletin d'agentSolo pour septembre 2004 vient tout juste de sortir. Cette fois encore, j'ai eu la chance d'y participer en soumettant un article orienté vers les décideurs, portant sur les éléments importants à inclure dans un appel d'offre pour s'assurer d'obtenir auprès de son fournisseur de services Web un site Internet de qualité. Cet article, forcément incomplet parce que limité en terme de contenu et volontairement superficiel parce que dirigé vers un public non-technique, me servira très certainement de base dans un avenir plus ou moins rapproché pour un article plus étoffé, portant sur la même question. En attendant un tel texte, voici mon plus récent article, "Quoi exiger à l'achat d'un site Web ?".

Denis Boudreau | 2004.09.07 @ 22:01 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 06 septembre 2004
par Denis Boudreau

À propos de la popularité des hacks

Oui, oui je sais... deux billets le même jour, ça tient de l'exploit ! Mais comme j'ai une question qui me dérange et j'aimerais prendre le pouls de la pratique... ne vous gênez donc pas pour donner votre opinion.

Ce n'est pas un secret pour personne, je me suis toujours opposé assez farouchement à l'utilisation des hacks lors de la conception de sites Web. Mon intérêt pour la chose est tellement faible que, jusqu'à il n'y a pas si longtemps, je confondais encore les différents modèles de boîte. Il faut bien reconnaître que je suis loin d'être un gourou CSS, mais il n'en demeure pas moins que dans le Web comme dans toutes choses, j'ai tendance à vouloir me débrouiller sans béquilles. Passer 23 caractères cryptiques dans un commentaire CSS pour plaire à un seul et unique navigateur sans affecter les autres me laisse toujours un petit goût acide dans la bouche... Je ne crois pas du tout que ceux-ci sont sans conséquences.

Cette position tient beaucoup plus de l'idéologie et de la quête de la perfection que d'une réelle problématique : box-model hack, tours de passe-passe en javascript, éclairs de génie pour tromper les agents utilisateurs ou pire encore, les validateurs, j'ai toujours considéré ces pratiques comme des moyens détournés pour éviter de faire face à la réalité imparfaite du Web actuel : que c'est un médium adaptable et organique, avec autant d'interprétations possibles qu'il existe d'outils pour en interpréter les pages. Il est impossible de le contrôler parfaitement et ces petites astuces ne sont que le reflet de notre volonté à assouvir notre soif de contrôle.

J'ai toujours tendance à essayer de m'en sortir "proprement" avant de m'en remettre à ces pratiques. Bien souvent au détriment de ma propre productivité, je dois bien en convenir... mais la satisfaction de faire autrement, lorsque cela fonctionne, vaut tous les maux de têtes que ces situations me causent.

Et vous, les hacks, vous êtes pour, vous êtes contre ou ça vous laisse franchement indifférents ?

Denis Boudreau | 2004.09.06 @ 15:25 | 26 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 06 septembre 2004
par Denis Boudreau

FAQ pour les décideurs

Décidémment, le hasard fait parfois plutôt bien les choses ! Alors que je déplorais, pas plus tard que la semaine dernière, un certain manque de notre part :

{ extrait de l'entrevue accordée à JustBreathe.fr }

[...] Quiconque dirige une entreprise ayant des visées de performance et de rentabilité sur le Web se doit de comprendre d'emblée que la promesse de succès passe d'abord et avant tout par des stratégies éprouvées de mises en marché, basées (entre autres choses) sur des méthodes de conception conformes à des normes ouvertes et évolutives telles que celles édictées par le W3C. Google nous démontre que la question des avantages des normes est de mieux en mieux documentée d'un point de vue technique, mais le discours collectif est encore immature et trop orienté vers des publics conquis d'avance, vers des communautés souvent fermées et inaccessibles à la moyenne des ours. Rarissimes sont les documents efficacement destinés aux décideurs, dans un langage capable de les interpeller. À mon sens, c'est ce qui expliquerait la faiblesse actuelle de l'engouement de la part des preneurs de décisions. Comme la documentation existe abondamment pour convaincre le codeur, il faut dorénavant intervenir en amont pour éduquer les décideurs. Il faut parvenir à transcender notre langage technique pour traduire, dans les mots de ceux-ci, toute la portée de notre discours. [...]

Question de me faire rosir de plaisir, l'ami Élie Sloïm signale son arrivée en grande pompe dans l'équipe d'OpenWeb avec une foire aux questions orientée vers les preneurs de décisions. Pour une bonne nouvelle, c'est une sacré bonne nouvelle... car je crois fondamentalement que ce n'est que par ceux-ci que nous pourrons observer une réelle percée des normes dans l'industrie du Web.

En tout, dix-sept questions qui pourraient vous sembler banales au départ si vous êtes un habitué de la normalisation, mais qui répondent toutes à des craintes et des incertitudes vécues par tous les décideurs que je rencontre au quotidien dans le cadre de mes activités. Si vous êtes de ceux qui cherchez depuis un moment une synthèse intelligente et eficace du discours pro-standards, dans un langage moins technique que ce que vous êtes habitués à devoir filtrer pour avancer dans cet univers complexe, le dernier article d'OpenWeb risque fort de vous intéresser. À lire et relire, puisque l'essentiel de notre discours tient en ces quelques pages. Et ça, c'est du grand art.

Denis Boudreau | 2004.09.06 @ 09:44 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 05 septembre 2004
par Denis Boudreau

W3Québec lance son premier communiqué officiel

Décidément, il est vrai que W3Québec prend de plus en plus forme. Avec ses troupes de fidèles supporteurs qui s'intéressent à notre évolution, avec ses membres qui, mois après mois, reviennent fidèlement plus nombreux aux rencontres, avec les médias qui commencent à donner de la lumière à nos activités, notamment en publiant nos communiqués de presse. Après dix-huit mois d'existence et son lot de hauts et de bas, le collectif prend aujourd'hui une nouvelle forme avec une incorporation en bonne et due forme sous le couvert d'un organisme à but non-lucratif. Voici d'ailleurs le communiqué à cet effet que nous avons émis vendredi dernier à une douzaine de points de presse.

Le W3Québec bat le rappel de ses membres pour son assemblée constituante

Montréal, le 3 septembre 2004 - Depuis janvier 2003, tous les professionnels désireux de soutenir la qualité et la pérennité du Web québécois disposaient d'un collectif leur permettant de promouvoir les avantages induits par l'application des normes issues du Consortium W3. Dix-huit mois après sa formation, soit à partir du 27 septembre prochain, cette coalition proactive acquerra un statut officiel, conformément aux démarches d'incorporation entreprises par ses fondateurs. Ce jour-là, le W3Québec se constituera en premier organisme voué à la promotion des standards du Web au Québec.

Toutes les personnes ayant suivi de près ou de loin les différentes activités du collectif depuis ses débuts et qui souhaitent devenir membre à part entière du W3Québec sont invitées à se manifester à l'adresse suivante : public@lists.w3qc.org. Celles et ceux qui feront part de leur intention d'adhérer à l'association avant le dimanche 12 septembre 2004 à minuit pourront participer à l'assemblée de fondation du 27 courant et ainsi voter les statuts et règlements du W3Québec et désigner son premier conseil d'administration.

Toutes les informations relatives au statut de membre et à cette réunion figurent sur le site du W3Québec (www.w3qc.org).

Ainsi donc, que vous soyez un professionnel du Web, un amateur passionné par les nouvelles technologies de l'Internet, un dirigeant d'entreprise cherchant à maximiser l'exploitation de son site Web ou un gestionnaire œuvrant directement dans le domaine à l'affût de moyens pour rentabiliser davantage son équipe, W3Québec est peut-être une piste de solution intéressante pour vous aider à évoluer avec le Web d'aujourd'hui. Si nos activités piquent votre curiosité et que vous aimeriez suivre de près ou de loin ce que nous faison mensuellement, je vous invite à vous inscrire à notre liste de diffusion publique. Vous pourrez ainsi conserver un œil avisé sur l'évolution des normes dans le Web québécois.

Denis Boudreau | 2004.09.05 @ 22:39 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 03 septembre 2004
par Denis Boudreau

Entrevue avec - je -

Mon jeune ami Xethorn, pour le compte du très prometteur JustBreathe, vient tout juste de terminer une petite entrevue informelle par courriels interposés avec votre humble serviteur. L'entrevue, se voulant de nature plutôt généraliste, m'a permi d'une part de mettre en lumière certains projets auxquels je participe actuellement, mais surtout de m'ouvrir un peu plus à vous en avançant quelques opinions personnelles sur l'industrie du Web et l'état de notre petite blogosphère.

Normalement, ce genre de trucs m'intimiderais (comme la plupart des gens, je préfère nettement parler des autres que de parler de moi), mais comme la tournure de cette discussion me semble intéressante, je vous invite quand même à aller y faire un petit tour. Clairement, il y a des pistes dans cette entrevue que je reprendrai ici dans le futur, compte tenu qu'une de mes résolutions de la rentrée consiste à élargir un peu plus les thèmes que j'aborde pour explorer de nouveaux horizons.

Denis Boudreau | 2004.09.03 @ 22:46 | 5 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 02 septembre 2004
par Denis Boudreau

Censure au royaume des Jardins Zen ?

Serait-il possible qu'une certaine forme de censure soit exercée dans l'extraordinaire CSS Zen Garden ? Ou est-ce plutôt moi qui ne parvient tout simplement plus à retrouver une contribution particulière au projet ?

Je recherche un design qui, me semble t-il, a été proposé assez récemment sur un thème que je qualifierais assez librement de "serial killer". Je ne me rapelle plus très bien les détails ou même les couleurs de l'interface, mais si vous avez eu la chance de le voir, vous le reconnaitrez tout de suite avec ce seul descriptif... il s'agissait d'un design au travers duquel la transparence des images était magnifiquement exploitée pour parvenir à simuler le déchirement de l'interface par une énorme machette crevant le haut de la page. Lorque l'on enteprenait de défiler vers le bas, la transparence en question créait l'illusion très réussie d'un déchirement de la page. Fait amusant, en remontant vers le haut, le design se "réparait" comme par magie.

Quelqu'un sait de quoi je parle ou je l'ai rêvé celui-là ? Je voulais le présenter à un ami, mais mes recherches se sont avérées vaines. Parce que si je l'ai rêvé, je vais me mettre à l'ouvrage tout de suite.

Denis Boudreau | 2004.09.02 @ 16:58 | 6 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 01 septembre 2004
par Denis Boudreau

C² retourne en XHTML 1.0 strict

Bon, c'est clair, ce n'est plus du tout une primeur puisque cela fait déjà plusieurs semaines que je vous l'ai promit et qui plus est, j'ai fait le petit changement de doctype depuis belle lurette.

Chose certaine, je suis maintenant guéri ; finie, bien finie la versionnite, cette terrible maladie chronique poussant celui qui en est atteint à absolument vouloir utiliser les dernières technologies, pour le simple principe de les utiliser même lorsqu'elles ne sont pas entièrement fiables, stables ou recommandables. Depuis un moment déjà, j'ai mis un terme à la course effrénée aux dernières versions de logiciels, apprenant à me satisfaire des versions que je possède (il faut dire que le simple fait de payer ses licenses amène une certaine forme de sensibilisation à cet égard). Il en est dorénavant de même avec les technologies et c'est à nul autre que l'incontournable pédagogue Laurent Denis que je le dois, malgré le fait que d'autres ont tenté de me faire "voir la lumière" bien avant.

Je m'explique. Comme certains d'entre vous le savez déjà, depuis la mi-avril je m'intéresse au forum Webmaster-Hub qui, grâce à la qualité de ses membres, consacre une bonne part de ses énergies à la promotion des standards et des bonnes pratiques Web. On y retrouve bon nombre de gens très intéressants, de très bonnes têtes et des débats animés. Bref, tout ce qui est nécessaire pour stimuler mon intellect engourdi depuis des mois par les chauds rayons du soleil estival. Si ce n'était pas si injuste, je pourrais même blâmer Dan et Monique, les administrateurs du Hub, d'être en partie responsables du relâchement des derniers mois sur C². ;-)

Ainsi, c'est justement au détour d'une de ces dicussions que j'ai pris la décision de retourner illico en XHTML 1.0 strict et d'abandonner, pour le moment du moins, la technologie XHTML 1.1 sur l'ensemble de mes projets. Je dis pour le moment car je ne rejette pas en bloc la technologie de manière définitive (mon expérience me dicte que je suis tout de même sujet au girouettisme), je me contente de reconnaître que son utilisation est simplement prématurée pour l'instant et ce, pour deux raisons principales :

Alors voilà. À la lumière de ces discussions, je ne vois pas pourquoi je pourrais continuer à supporter XHTML 1.1. J'opte donc dorénavant pour le bon vieux XHTML 1.0 strict, et je me retiens à deux mains pour retourner fouiller plus en profondeur les opinions d'Eric Daspet et Anne van Kesteren à propos de HTML, question de ne pas basculer carrément et définitivement vers HTML 4.01 strict.

Denis Boudreau | 2004.09.01 @ 00:20 | 14 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page