<C²: webløg />

Courriel - email address

archives d'août 2003

Avatar Denis

dimanche 31 août 2003
par Denis Boudreau

Firebird et module d'extension Flash

Je sais pas pour vous, mais moi, je ne suis pas du tout un amateur de Flash sur le Web. Pourtant, si je me replonge à mes premières heures de développeur Web "professionnel", j'étais motivé à mort à apprendre à m'en servir et j'ai trimmé dur pour parvenir à réaliser une multitude de trucs inutiles qui sont rapidement devenus emblématiques des clichés incontournables du Flash de la deuxième portion des années 90. La principale raison pour laquelle j'ai tant perdu foi en le format pourrait être liée au fait que celui-ci, tout propriétaire qu'il est, pose certains problèmes d'accessibilité, mais en attendant que tout le monde travaille intelligemment avec Flash MX ou que le duo SVG/SMIL puisse rivaliser avec Flash, il faudra vivre avec ses nombreuses imperfections. Principalement, ce que je reproche le plus au format n'est pas tant ce qu'il ne peut pas faire (puisque Macromedia travaille très fort pour régler ces problèmes), mais bien la manière irréfléchie et irresponsable avec laquelle les développeurs Web l'utilisent sur la Toile.

Ne vous méprenez pas; utilisé proprement dans un dessein de mise en emphase de l'image de marque d'une entreprise, le format Flash peut faire des merveilles avec lesquelles notre bon vieux HTML ne saurait rivaliser. Cependant, il n'y a pas grand chose qui me dérange plus sur le Web que de tomber sur un site qui m'oblige à avoir le module d'extension Flash d'installé alors que son utilisation (obligatoire) n'apporte aucune valeur ajoutée au site (je vous épargne dès lors mon opinion des sites construits tout en Flash pour le seul principe de faire du Flash). J'ai souvent eu l'occasion de voir de superbes utilisations de Flash sur des sites corporatifs ou expérimentaux, ou le branding était poussé à son paroxisme. Malheureusement, j'ai beaucoup plus souvent vu du petit Flash amateur, utilisé n'importe comment, sans aucune propension artistique, dans le simple but de vouloir être "à la mode". Et c'est justement celui-là que je condamne. Le Flash sans personnalité, insipide et inutile. Celui qui est innaccessible et que l'on rencontre 9 fois sur 10.

D'ailleurs, je n'ai jamais pris la peine d'installer le module d'extension dans mon fidèle FireBird (puisque les sites que je consulte quotidiennement n'en font pas vraiment usage) et si j'en crois le bug 206029 de MozDev, j'ai très bien fait de ne pas l'installer. Voyez plutôt.

Denis Boudreau | 2003.08.31 @ 16:08 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 31 août 2003
par Denis Boudreau

W3C : Ébauche de travail XHTML-Print

Hummm... il y a quelqu'un qui avait vu, lu, entendu parler de cette nouvelle ébauche de travail pour XHTML, le XHTML-Print ? Est-ce que c'est moi ou c'est complètement passé inaperçu ?

XHTML-Print is member of the family of XHTML Languages defined by the Modularization of XHTML [XHTMLMOD]. It is designed to be appropriate for printing from mobile devices to low-cost printers that might not have a full-page buffer and that generally print from top-to-bottom and left-to-right with the paper in a portrait orientation. XHTML-Print is also targeted at printing in environments where it is not feasible or desirable to install a printer-specific driver and where some variability in the formatting of the output is acceptable (via W3C).

Denis Boudreau | 2003.08.31 @ 12:27 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 30 août 2003
par Denis Boudreau

Le bonheur c'est...

Écrire le premier d'une très longue série de carnets Web sur mon laptop, dans la cour arrière de ma maison, en étant "branché" sur une connexion Wi-Fi émise par mon tout nouveau routeur sans-fil qui ronronne doucement, tout connecté qu'il est à mon PC au deuxième étage. Le tout, alimenté par une connexion Internet par cable ultra-rapide qui a été installée plus tôt aujourd'hui. Ah !, être connecté au Web sans le moindre filage... quel bonheur ! :)

Denis Boudreau | 2003.08.30 @ 15:50 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

vendredi 29 août 2003
par Bleizig

Firebird : chaque jour de nouvelles surprises!

J'étais en train de faire mumuse avec mon browser favori quand soudainement, je me suis demandé quel serait le résultat si je tapais deux trois mots dans la barre d'adresse (me demandez pas pourquoi mais il faut bien que je m'occupe au boulot entre deux recompilations de projet) : par exemple "Denis Boudreau" (au hasard ;-).

Eh bien, une fois de plus, Firebird m'a surpris en me redirigeant tout simplement vers ... CYBERcodeur.net . En fait, je me suis rendu compte que Firebird envoyait les mots entrés à Google et redirigait vers le premier site retourné par la recherche (comme le bouton "J'ai de la chance").

Forcément, je me suis demandé si IE faisait de même et comme je m'y attendais, il retourne les résultats du moteur de recherche de MSN : une fois de plus Firebird a une longueur d'avance.

Bleizig | 2003.08.29 @ 18:00 | 4 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 29 août 2003
par Denis Boudreau

Coup de vent sur fond de morale

Et voilà. Suffisait de mettre la main sur "Stupid White Men" et de louer la version DVD de "The Two Towers" pour passer par-dessus un jeudi de carnet Web en ce modeste lieu de pélérinage des standards du W3C et louper quelques trucs importants. J'aurais aimé vous parler du nouveau Macromedia, cuisiné à la sauce "sans tableaux" et avec des petits champignons pleurottes, des carottes et des CSS, mais je ne le ferai pas. Je comptais également mentionner l'embauche de Zeldman et Bowman par Apple pour revoir le site actuel de la grosse pomme afin de le faire passer au standards Web (une autre belle victoire pour nous, petits revendicateurs d'un Web normalisé), mais je préfère m'abstiendre la-dessus aussi. Je souhaitais finalement terminer cet entretien en soulignant le nouveau validateur W3C avec ses messages plus conviviaux, mais là-dessus aussi je vais me taire. Pourquoi ? Simplement parce que l'autre mec dont le patronyme se termine aussi en "man" l'a déjà fait avec beaucoup de brio voilà pourquoi ! Et en plus, l'ami Sam se permet de nous offrir un de ces petits liens coquins qui en fera baver plus d'un. Alors, je vous le demande; qu'y aurait-il à rajouter, sinon de courir lire son carnet ? :)

En fait, il y a effectivement quelque chose... me semblait bien :

Pourquoi sent-on le besoin de critiquer Macromedia parce que le site n'est pas valide ? Pourquoi, du haut de notre arrogance, crache t-on sur l'effort d'une entreprise qui essaie de faire les bons choix alors que rien ne l'oblige à le faire ? Pourquoi ne contentons-nous pas de simplement applaudir l'initiative et de se réjouir du prodigieux avancement et du rayonnement que cela apporte à la cause de la promotion des normes ouvertes sur la Toile ? La liste des entreprises influentes qui passent aux standards s'allongent; réjouissons-nous en et laissons au coureur la chance de s'ajuster progressivement. La conformité aux normes viendra bien assez vite.

Denis Boudreau | 2003.08.29 @ 11:15 | 4 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 27 août 2003
par Denis Boudreau

ALA 159 : Useful XHTML and CSS

Faites une petite recherche sur les avantages de conformer la conception de sites Web aux standards et quelque part dans la liste des avantages qu'une telle méthodologie apporte, vous retrouverez invariablement l'argument qu'un code sémantiquement structuré et conforme aux attentes des normes vous donnera un avantage indéniable auprès des engins de recherche :

Au niveau de l'indexation des documents Web, le fait de les avoir codés de manière à les rendre conformes aux standards du W3C leur garantit de meilleurs résultats de classement et de reconnaissance, d'où une visibilité accrue dans les moteurs de recherche. Les documents conformes aux standards sont non seulement indexés plus précisément dans les registres grâce à leur structure informationnelle plus logique, mais sont également plus susceptibles de répondre aux attentes des moteurs de recherche, ce qui en favorise l'accessibilité et l'évaluation au moment des prises en charge de classification. En effet, il est beaucoup plus facile pour un algorithme d'indexation de reconnaître un document répondant aux normes qu'un autre qui ne respecte aucune logique de structure. [ OpenWeb ]

A List Apart publiait dernièrement son plus récent article traitant du sujet de l'indexation dans les moteurs de recherche et indiquait comment un code sémantique et bien structuré pouvait vous aider à gagner des points dans la course à cette si convoitée première place. Un peu trop court à mon goût, l'article de Brandon Olejniczak réussit tout de même à frapper dans le mille et à aborder l'essentiel, soit l'intérêt de soigner son code de manière à en optimiser le rendement. Une lecture intéressante et rapide, qui ouvre la porte sur tout un domaine de spécialisation.

Denis Boudreau | 2003.08.27 @ 23:05 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 27 août 2003
par Denis Boudreau

DotClear : au point, c'est clair !

Je m'auto-flagelle. Je viens de réaliser qu'avec toutes les péripéties qui se sont produites au cours du dernier mois (boulot, changement de serveur, vie extraWeb, seconde grossesse de ma conjointe, etc.), j'ai complètement passé sous silence la sortie d'un nouvel outil de blog e-x-t-r-a-o-r-d-i-n-a-i-r-e, créé de toutes pièces par l'ami Olivier "NeoKraft" Meunier, auquel nous devions déjà quelques petites "sottises" bien sympathiques, soit Wiki2xhtml ou encore mailEncoder. Après avoir échappé l'annonce d'exploration méthodologique d'Eric Daspet plus tôt cette semaine, voilà que je laisse passer le travail d'Olivier Meunier sans marteler la moindre touche de mon clavier... deviendrais-je trop vieux pour blogguer actualité ? Suis-je condamné à faire du carnetage de rattrapage ? Nenni ! Je me rattrappe ! Certains se bottent le derrière, moi je le fouette. À chacun son truc. :)

Trève de plaisanteries. J'ai eu la chance au cours du mois de juillet de faire un peu de beta-testing sur l'application dotClear et je me rappelle avoir été particulièrement impressionné par ce que j'avais vu. Efficace, intuitif, simple, convivial, prodisant du code valide et accessible et tout ça, pour encore moins cher qu'une bouffée d'air frais un samedi matin ! Si j'étais à la recherche d'un outil de gestion de carnet Web, je considérerais sérieusement lui donner une chance. Avec un peu de patience, je coris que l'on va bientôt beaucoup en entendre parler. Si vous pensez depuis un moment à vous partir un carnet Web (c'est la mode ces temps-ci pourqoi ne pas vous joindre à la partie ?), je vous suggère fortement d'aller regarder celui-là. De plus, l'aide en ligne n'est pas très loin, bien vivante à l'autre bout de la fibre optique !

Move over Blogger, MT and B2 ! DotClear is on the way !

Voilà, j'ai l'esprit tranquille maintenant. Je peux aller ranger mon fouet. Ouf.

Denis Boudreau | 2003.08.27 @ 16:36 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 26 août 2003
par Denis Boudreau

Validateur d'accessibilité en bookmarklet

Yoan Blanc, que vous connaissez peut-être plus sous le nom de Greut, faisait mention avant hier d'un site portant sur l'accessibilité dans lequel il était possible de faire une validation du niveau d'accessibilité de nos documents Web. Mis en place par Stéphane Kupecky sur acces-pour-tous.net, cet outil de validation a le mérite à mes yeux d'être le premier que je connais à être disponible en français, sous forme de favelet ou, si vous préférez, de bookmarklet pour s'exprimer dans un français correct et irréprochable. Si l'outil, pour le moment, est encore imparfait (si on s'en fie à l'avis d'expert de l'ami Karl), c'est une initiative que je salue tout de même bien bas et que je suivrai avec beaucoup d'intérêt dans les prochains mois. À coup sûr, un outil de mesure d'accessibilité convivial et d'une qualité irréprochable pourrait nous être tous d'un grand secours dans un avenir plus ou moins rapproché. À conserver sous le coude, s' il vous reste un peu de place.

En tous cas, ce qui est certain, c'est que pour une version beta, ce validateur déplace beaucoup d'air ! :)

Denis Boudreau | 2003.08.26 @ 12:05 | 1 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 25 août 2003
par Denis Boudreau

Blogv2 : constructivisme anticipé

Eric Daspet entreprend de se reconstruire lui-même et pour se faire, vous demande humblement votre participation. Rassurez-vous, rien de bien exigeant, simplement de continuer à aller le lire (ou d'en prendre l'excellente habitude s'il ne figure pas dans les vôtres) et d'émettre vos opinions quant aux directions qu'il entend prendre pour refondre son carnet Web. Voilà déjà près d'une semaine qu'il a lancé ce projet sur la place publique et de nombreuses discussions par courriel sont venues l'alimenter, discussions que je n'ai malheureusement pas vu passer puisque je ne prend connaissance du tout qu'à l'instant. Sa démarche promet d'être vraiment très instructive, autant pour le développeur Web expérimenté qui chercherait à documenter son approche de conception que pour le bidouilleur lambda qui aimerait s'inspirer d'une démarche méthodologique réfléchie et assurément intelligente.

Il était fichtrement temps que je repasses par chez lui ! J'en mettrai la faute sur un horaire trop chargé et son récent silence d'un mois -- n'en parlons plus ou plutôt non, parlons-en justement ! Si vous avez envie de suivre l'évolution de sa démarche, rien de plus simple; inscrivez vous sur sa liste de diffusion et vous serez plongé directement dans le cœur de son projet de refonte. Vous pourrez alors tout suivre de près et participer activement à ce qui promet d'être un des plus beaux projets de démarchage méthodologique de la blogosphère francophone. Oui d'accord, j'en mets peut-être un peu, mais connaissant sa rigueur, je ne voudrais certainement pas manquer cela.

Puisqu'on y est, pourquoi ne pas y aller justement d'une opinion sur une des questions qui semblent le laisser perplexe, à savoir la pertinence d'offrir une gestion de commentaires sur son éventuelle v2. Personnellement, ayant essayé les deux modes de diffusion (C² a pris plus d'un an avant de se dynamiser, vous vous en souviendrez peut-être), je crois qu'il est primordial que tout carnet Web qui se respecte intègre une fonctionnalité de commentaires en complémentarité aux idées qui y sont émises. En effet, quel intérêt y a t-il a avancer des idées, des opinions, des questionnements sur tel ou tel sujet s'il n'y a personne à l'autre bout du moniteur pour en débattre avec soi ? À mon sens, le véritable intérêt d'un carnet Web consiste à toucher des gens et à partager avec eux de l'information, de la nouvelle, du savoir. En un mot, communiquer. Sans une fonctionnalité intégrée de commentaires, ce dialogue potentiellement si riche devient rapidement un simple monologue, stérile et unidirectionel.

Denis Boudreau | 2003.08.25 @ 23:03 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 25 août 2003
par Denis Boudreau

La fougue du dragon

Alors que Bill Gates en personne ne nie aucunement la possibilité que les nouveaux coups de barre donnés à l'éventuel LongHorn 2005 puisse intimider l'utilisateur moyen au point d'en faire retarder son acceptation d'une année ou deux chez l'utilisateur moyen, de nombreux esprits s'échauffent autour de l'attitude à adopter pour l'aspirant numéro un, le navigateur Mozilla. Si l'on en croit l'article de InfoWorld, l'innovation apportée dans le futur système d'exploitation de MicroSoft est si grande que son dirigeant est prêt à en retarder la sortie, ne serait-ce que pour s'assurer de frapper un grand coup et de livrer une application complète et globalement représentative de la vision qu'il en a. Qu'est-ce que cela signifie pour le Web, à part un navigateur boulet qui aura à ce moment vécu plus de 7 ans sans la moindre innovation ???

Je suis du nombre de ceux qui croient fermement que la guerre des navigateurs est loin d'être terminée. MicroSoft a certes remporté une première manche écrasante et la décapitation de Netscape au début de l'été en fut le point culminant... mais à mon humble avis, tout n'est pas encore joué dans ce dossier. La guerre se déplace maintenant sur un nouveau terrain, beaucoup plus glissant celui-là, où les affrontements entre deux nouvelles forces promettent de faire rage. La première de ces forces se réinvente et capitalise sur sa principale compétence, voire l'intégration de logiciels capables de desservir l'utilisateur Web à partir d'une interface centralisée (et supportée par d'immenses ressources financières). L'autre, capitalisant sur le dynamisme et l'énergie du logiciel libre, possède tous les atouts en main pour livrer un produit plus performant et plus innovateur (il le fait déjà), mais dans la mesure où le navigateur tel qu'on le connait demeure innovateur lors de la sortie du tant attendu LongHorn. Si besoin est ou si l'évolution technologique le laisse présager, Mozilla saura t-il se réinventer à son tour ?

Alors, qui du dragon ou du dinosaure remportera la seconde manche ? Voilà une question à laquelle nous aimerions tous pouvoir répondre... Pourtant, est-ce bien la véritable question à se poser ? Si MicroSoft propose une révolution qui fait considérablement avancer le Web (ainsi que son intérêt personnel, à ne pas en douter), serons-nous d'assez bonne foi pour le reconnaître ou, collectivement, continuerons-nous à vanter les mérites d'une alternative qui n'aura pas su transcender son propre paradigme ?

Denis Boudreau | 2003.08.25 @ 18:33 | 1 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 25 août 2003
par Denis Boudreau

Nouveaux weblogs pour notre doux plaisir

C'est toujours un plaisir de découvrir un nouveau weblog portant sur les standards du Web, mais quand, du coup, on en découvre deux alors c'est l'apothéose dans la blogosphère. On dirait que depuis quelques temps, de plus en plus de gens se prémunissent de cet outil de communication pour s'ouvrir au monde et partager la connaissance. Nous avons la chance d'avoir une blogosphère particulièrement active et dynamique, autant en français qu'en anglais. Le tout est intellectuellement très stimulant. Si le premier de ces deux nouveaux venus aborde à l'occasion les standards dans la langue de Molière et semble plutôt faire partie de ceux qui les appliquent que ceux qui les promouvoient, le second lui, est bel et bien dans la lignée du carnet Web traditionnel voué à un sujet en particulier (dans ce cas ci, les langages XML, XHTML et CSS principalement), dans la langue de Shakespeare. Deux petites découvertes intéressantes faites sur la liste des Pompeurs et rapidement annoncées chez mon cousin Français. À découvrir et qui sait ? Peut-être même à suivre !

Denis Boudreau | 2003.08.25 @ 15:07 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 24 août 2003
par Denis Boudreau

Bowling for une conscience

Après des mois de procrastination, j'ai finalement pris le temps de voir l'excellent documentaire de Michael Moore ce soir sur DVD. Je me doutais bien que j'allais aimer, mais jamais je ne me serais attendu à être soufflé comme je le fus. Il y a tant de choses que j'aimerais dire au sujet de ce film que je ne saurais par où débuter. Touchant, désolant, incisif, perçant, critique et provocateur sont autant de qualificatifs qui pourraient décrire le cri d'alarme que lance le réalisateur de "Bowling for Columbine". Je me contenterai donc de constater la fierté qui est mienne de faire partie d'un pays aussi pacifique que le Canada (certains diraient le Québec, mais cela est un tout autre débat), que celui-ci soit dirigé ou non par un clown. La conscience sociale et la liberté d'expression sont définitivement deux des plus beaux attributs de la démocratie. Si j'étais un américain ce soir, je remettrais fortement en question ma culture et mes valeurs, dans un pays où la dictature réussit l'exploit d'endormir tout un peuple et de se faire passer pour la plus grande démocratie du monde. Quand un enfant de six ans peut mettre la main sur une arme à feu et faire une innocente victime, il est peut-être temps de commencer à se questionner sur les valeurs fondamentales qui soutiennent notre société.

Faites-vous un cadeau, prenez le temps de voir ce documentaire et d'entrer dans l'univers de Michael Moore. Vous verrez, on ne peut en sortir sans quelques bonnes égratignures. Prochaine étape, "Stupid White Men". Ça y est, je suis un fan.

Denis Boudreau | 2003.08.24 @ 23:40 | 8 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 23 août 2003
par Denis Boudreau

Projet d'EuroAccessibilité

Toujours dans la série de rattrapage de carnets, je m'en voudrais de passer sous silence la création, il y a déjà de cela quelques temps, d'une nouvelle entité de représentation de l'accessibilité universelle en Europe, le Consortium d'EuroAccessibilité. Lorsque 23 organisations indépendantes issues de 12 pays différents (dont des universités, des regroupements de défense d'intérêts des personnes handicapées et d'importants joueurs de l'industrie des hautes technologies) s'allient sous le porte-étendard du W3C/WAI pour promouvoir la cause de l'accessibilité sur le Web, il faut reconnaître que les choses commencent sérieusement à avancer dans cet épineux dossier. Je ne sais pas pour vous, mais cette année européenne des personnes handicapées a été une véritable révélation pour moi. Bien sûr, je suis conscientisé aux principes du WCAG depuis longtemps déjà, mais rétrospectivement, j'ai l'impression que 2003 a été (et continue d'être) une année particulièrement dynamique à cet égard.

Et si ce n'était que le début d'un mouvement massif de démocratisation de l'information sur le Web ? Peut-on se souhaiter encore plus de conscientisation sociale pour 2004 ?

Denis Boudreau | 2003.08.23 @ 11:02 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 22 août 2003
par Denis Boudreau

PDF : nocifs pour votre santé

C'est pas moi qui l'ai dit, c'est le (trop souvent) vénéré Jakob Nielsen :

Les utilisateurs se perdent dans les documents PDF, qui sont généralement d'énormes amalgames de textes linéarisés, optimisés pour l'impression et désagréables à naviguer ou à consulter en ligne. Les documents PDF sont excellents pour l'impression, mais sans plus. Ne les utilisez pas pour la présentation d'information en ligne.

En tant que défenseur des principes d'accessibilité, je suis toujours un peu à couteaux tirés avec mes collègues et clients quant à l'utilisation systématique des fichiers PDF pour présenter de l'information sur le Web. La tendance naturelle à tout vouloir "PDFiser", n'ayant d'égal que la volonté de certains de vouloir sabrer coûte que coûte dans les coûts associés à l'intégration de contenus sur le Web, se fait toujours au détriment de l'expérience utilisateur qui elle, pâti inmanquablement du format inadapté de ces documents. Curieusement, bien que tout le monde s'accorde pour dire que la navigation intra-PDF est désagréable et bien inférieure à la navigation intra-HTML en terme de flexibilité et de fluidité, bien rares sont ceux qui complètent l'équation toute simple : PDF + affichage écran = désagréments.

Au boulot, j'en suis justement à développer la refonte du site d'un ordre professionnel du Québec. La première version de ce site, datant de 1997 si je ne m'abuse, était truffée de documents PDF (et quand je dis truffé, je veux dire criblé). Le constat observé auprès des utilisateurs de ce site était que la très grande majorité d'entre eux ne lisaient pratiquement rien sur le site, préférant largement imprimer les dits documents et les lire à tête reposée, loin de leurs écrans. Et c'est tout aussi bien parce que vu le caractère exhaustif et aride de ces documents, l'obstacle supplémentaire du format à la lecture écran en rebutait plus d'un et rendait presque impossible la diffusion de l'information, autrement cruciale pour ces membres. Il a fallu que je fasse tout un travail de conscientisation pour faire comprendre à tout ce beau monde l'équation présentée plus haut. Apparemment très simple, cette réalité ne leur avait jamais effleuré l'esprit, habitués qu'ils étaient à produire PDF sur PDF dans le but de livrer rapidement un contenu Web. Bien sûr, la transposition vers un format HTML est un peu plus longue, mais elle assure une interopérabilité sans égal avec laquelle le document PDF ne sera jamais en mesure de rivaliser (l'avenir me prouvera peut-être le contraire, mais je demeure sceptique).

Lorsque je suis tombé sur le AlertBox de Nielsen en juillet dernier, j'ai entreprit la lecture de l'article avec la candide naïveté de celui qui s'apprête à être déçu et effectivement, je n'eus pas très longtemps à attendre avant de sentir poindre en moi le sentiment tant anticipé; les arguments qu'il déploit dans la section PDF Usability Crimes sont souvent très minces (que dire de ceux des "Linear exposition" et des "Crashes and software problems"). À mon sens, certains des plus importants manquent à l'appel seulement dans le rayon des principes d'accessibilité universelle comme par exemple :

  • le problème d'accessibilité lié à un format propriétaire qui oblige le recours à un logiciel auquel certains n'ont pas forcément accès ou ne sont pas en mesure d'opérer pour une raison ou une autre ;
  • la difficulté supplémentaire posée aux engins de recherche pour parvenir à fouiller dans ces documents, ou encore ;
  • le simple manque d'alternatives textuelles (qui entre vous et moi, déconstruirait complètement l'intérêt initial du format).

D'un point de vue de portabilité également, le PDF pose beaucoup plus de problèmes que le format HTML pour les transitions vers XML ou tout autre format dérivé / inspiré du eXtensible Markup Language. Bref, tout ça pour dire : "sauvez une expérience utilisateur, HTMLisez un document PDF".

Denis Boudreau | 2003.08.22 @ 12:43 | 7 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 21 août 2003
par Denis Boudreau

Tisser le Web, Tim Berners-Lee

Et bien voilà. Influençable comme je suis et suite aux lectures des carnets de Tristan et Tantek, je viens tout juste de compléter la transaction de mon plus récent achat sur amazon.com, le bouquin de Tim Berners-Lee intitulé "Weaving the Web". Loin d'être une nouveauté en fait et à ma grande surprise, ce bouquin datant du tournant du siècle n'était même plus disponible à l'état neuf si bien que j'ai dû me résoudre à prendre la chance de l'acheter de seconde main. J'espère qu'il sera en aussi bonne condition que son propriétaire le laisse entendre. À 3.00$ USD, c'est une véritable aubaine. Le fait que les frais de port et de manutention eux avoisinnent les 10.00$ USD à quand même quelque chose d'horripilant.

Qu'à cela ne tienne, une occasion comme celle-là d'entrer dans la tête de Berners-Lee et de découvrir quelles étaient ses motivations et ses intentions initiales, tout en comprennant la vision qu'il a du World Wide Web, ça n'a pas de prix. Enfin, ça en a peut-être un, mais pour une quinzaine de misérables dollars canadiens, l'odissée en vaudra certainement la peine. Je vous en reparlerai dans quelques temps.

Denis Boudreau | 2003.08.21 @ 14:43 | 4 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 21 août 2003
par Denis Boudreau

Passer en seconde avec OneStat

Depuis des années, tout comme vous j'en suis sûr, je me fie à la science de theCounter.com pour mesurer l'évolution des habitudes des internautes sur la toile. Avec leurs rapports globaux sortant mensuellement, theCounter a toujours été une source fiable et crédible au sein de la communauté des développeurs Web pour mesurer les parts de marché des Netscape et autres Internet Explorer de ce monde. Seulement voilà, avec la rationalisation des marchés et les tendances inévitables à la tarification des services, theCounter, comme beaucoup d'autres, tombent du côté des requins de la finance et délaisse ses habitudes traditionnelles d'information pour ne divulguer ses statistiques qu'à ses membres abonnés à l'ensemble de ses services payants. C'est ce qui explique pourquoi les dernières mises à jour sur globalStats remontent à mai 2003.

Serait-ce donc dire qu'il n'y a plus moyen de mesurer les habitudes globales des internautes ? Bien sûr que non puisqu'une compagnie d'Amsterdam en Hollande, OneStat.com, entreprend depuis quelques mois de fournir au grand public, par le biais de communiqués périodiques analytiques, le compte-rendu de ces tendances si chères aux yeux des développeurs. Ainsi donc, on peut apprendre qu'en date du 28 juillet 2003, MSIE 6.0 SP1 était utilisé par 2 internautes sur trois, alors que les versions antérieures soit la 5.0 et la 5.5 récoltaient respectivement 12,7 et 14,5 % des internautes, pour un astronomique total de 95,4 % des parts de marché du navigateur Web... et que Netscape continuait de perdre des plumes en voyant sa part de marché diminuer de 0,4 %. Quand on parle de quasi-monopole des navigateurs, c'est à peu près ce à quoi on fait référence.

Personnellement, ce qui me plait beaucoup de oneStat, c'est qu'ils sont les seuls à part Google Zeitgeist (qui soit-dit en passant, signifie "climat intellectuel, culturel et moral général d'une époque") à réellement parler de Mozilla d'une manière claire ne laissant planer aucun doute quant à la présence montante de ce navigateur dans les statistiques. Pratique et drôlement utile quand on est un développeur Web qui essaie de faire comprendre par tous les moyens à ses gestionnaires qu'il n'y a pas juste Netscape et MSIE dans la vie, qu'il existe aussi d'autres navigateurs qui eux, ont le mérite d'être toujours vivants et de gagner en popularité. C'est donc dire que la tendance actuelle se dessine comme suit (toutes versions confondues) :

  • Microsoft IE - 95.4%
  • Netscape Navigator - 2.5%
  • Mozilla - 1.6%
  • Opera - 0.6%

Alors voilà environ où on en est de ce côté pour le moment. Il est clair qu'avec le temps, les choses vont se relativiser un peu, mais il est encore très loin le jour où MSIE descendra sous la barre des 90 %. Alors à tous les copains qui souhaitent abandonner le support de MSIE pour faire un statement idéologique en utilisant les transparences des PNG et l'élément OBJECT, je dis : un peu de patience ! :)

Denis Boudreau | 2003.08.21 @ 09:11 | 6 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

mercredi 20 août 2003
par Bleizig

Petits soucis techniques...

Lors de notre grand déménagement, nous avons laissé un petit fichier derrière ce qui a eu pour résultat de causer quelques problèmes désagréables. En effet le site, bien qu'ayant l'air de fonctionner à merveille à pu vous causer de petits désagréments pendant la création de commentaires ou encore si vous avez tenté de nous contacter via le formulaire de contact (basculer entre la prévisualisation et l'édition ne fonctionnait plus du tout).

Je suis désolé pour les problèmes que vous avez encontré *se tape sur les doigts*. Rassurez vous, le fichier à été rapatrié et tout est rentré dans l'ordre. Merci de nous signaler si vous constatez des comportements étranges sur le site, si ça se trouve, il y a encore un pauvre fichier tout triste qui attend impatiemment d'être rapatrié vers le nouveau serveur première classe.

Bleizig | 2003.08.20 @ 22:12 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 20 août 2003
par Denis Boudreau

Relativiser la promotion de Mozilla

Le marketing-public de Mozilla me fait chier.

Une telle déclaration a peut-être de quoi vous surprendre, venant de la bouche d'un inconditionnel de Mozilla qui vous lance des messages subliminaux pleins la gueule, mais je crois qu'il est temps de commencer à se parler dans le blanc des yeux et arrêter de se protéger entre nous, supporteurs des laternatives à MSIE. S'il y a une chose que je ne peux pas supporter, que ce soit sur le Web ou ailleurs, c'est l'élitisme snob qui sévit au sein des petits groupes d'intérêts spécialisés. Les petites cliques fermées hermétiquement, je suis incapable de supporter cela. On m'a déjà par le passé accusé de faire partie de cliques sélectives avec les groupes d'OpenWeb et de W3Québec, ou encore, de tenir des propos élitiques ou condescendants à l'endroit de la liste de Pompeurs... et ce sont des accusations envers lesquelles je m'étais très fortement opposé.

Ce sont des situations inévitables et fort regrettables qui arrivent forcément à l'occasion quand on prend l'habitude de livrer sa pensée comme je le fais quotidiennement. Des fois je vous l'accorde, je vais peut-être trop loin dans mes réflexions, mais dans l'ensemble, j'essaie de toujours relativiser mes positions et j'adopte une attitude responsable vis-à-vis ce que j'avance. Moi qui m'efforce quotidiennement à ouvrir des portes et à tracer des sentiers pour le maximum de développeurs... Je suis peut-être aveuglé par l'arbre qui cache la forêt, mais je crois naïvement que je traite tout le monde avec respect et que j'accorde à tous et chacun l'attention qu'ils méritent. Vous allez peut-être me trouver naif, mais de manière générale, je m'attend à ce que l'on me traite avec le même égard.

Alors quand je vois ce monde là (lire, les champions du marketing public de Mozilla) qui s'enferment dans leur mailing list et qui espèrent refaire le monde en redéfinissant l'image de marque du navigateur sans prendre en considération ce que le "petit peuple" a à en dire, je ne peux m'empêcher de constater qu'ils ont beau défendre un meilleur produit tout en étant probablement tous de manière individuelle des gens très plaisants, ils n'en demeurent pas moins une sale bande d'élitistes fermés lorsqu'ils se retrouvent en meute et discutent de stratégies de commercialisation. Et c'est vachement dommage parce que la soit-disant démocratisation du processus de mise en marché de Mozilla, j'y croyais très fort au début, ayant moi-même investi dans la campagne (j'ai reçu un mail de remerciement hier pour mon don - gentille attention) et ayant fait des efforts pour pousser des idées de collectes de fonds par PayPal, que celles-ci aient fonctionnées ou non.

Enfin, c'est pas très grave, je cherchais justement des causes envers lesquelles me désengager et je ne parvenais pas à choisir. Le marketing public de Mozilla vient tout juste de me donner l'occasion rêvée de les évacuer, ce qui signifie que j'aurai plus de temps pour les autres projets, autant ceux qui trainent que ceux qui m'attendent. Et hop !, une liste de discussion de moins à suivre; c'est quand même ça de pris ! Terminée donc en ces pages la promotion inconditionnelle et aveugle de Mozilla. Dorénavant, je m'acharnerai à faire la promotion des meilleurs navigateurs, sans parti pris. Je pense que dans l'ensemble, ce sera bénéfique pour tout le monde, plus transparent et surtout, plus intègre par rapport au message principal qui est de promouvoir le respect et l'application des normes du Consortium. Ceci dit, puisque Firebird demeure le meilleur navigateur à ce jour, cela ne risque pas de changer quoi que ce soit au discours et à la visibilité, mais au moins, j'investirai mon temps dans des projets où les gens apprécient véritablement l'implication et la contribution d'autrui. Je laisse donc à d'autres le soin d'encenser aveuglément Mozilla, pour le simple plaisir de le faire.

Pour conclure là-dessus et terminer sur une note plus positive, je voudrais tout de même remercier les rares individus sur la liste qui ont prit la peine de me répondre hors liste et d'y poursuivre des discussions intéressantes dont les conclusions, curieusement, ce sont retrouvées en fin de compte sur la liste quelques heures plus tard. Ça démontre au moins que certains d'entre eux ont du savoir-vivre, ne serait-ce qu'à l'abri d'un huis-clos.

Denis Boudreau | 2003.08.20 @ 16:31 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 20 août 2003
par Denis Boudreau

Eric Meyer donne l'exemple

Aussitôt son entente contractuelle résiliée avec AOL/Netscape, Eric Meyer fonçait tête première dans la grande aventure de l'entrepreneurship et décidait de fonder sa propre start-up comme spécialiste CSS. Nul va s'en dire, y avait-il une autre alternative plus intéressante pour un profil comme le sien ? Pourquoi se contenter de jouer les seconds violons comme petit salarié quand on a tout ce qu'il faut pour conduire la parade ? Avec un premier client comme Macromedia (quand même pas une binerie vous en conviendrez), il semblerait que l'avenir de Meyer comme consultant soit assuré. Ah !, si seulement je pouvais faire de même avec une ou deux entreprises locales, je n'hésiterais pas à faire le grand saut et investir toutes mes énergies dans le travail autonome et la consultation en normalisation Web. C'est quand même bien de lire des rendus comme celui-là, ça donne envie d'ouvrir grandes les ailes et de se lancer aussi dans le vide. :)

Et si le véritable avenir en Web passait par la libre entreprise ?

Denis Boudreau | 2003.08.20 @ 08:56 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 19 août 2003
par Denis Boudreau

Accessibilité en 32 points

La semaine dernière au boulot, j'ai eu à rédiger une liste de conseils à mettre en pratique pour développer un site Web accessible pour une importante compagnie pharmaceutique canado-américaine qui souhaite refaire son site Web et en profiter pour le rendre complètement utilisable pour sa clientèle, fortement composée de personnes handicapés ou agées. On ne parle même pas ici de réaliser un site conforme aux normes (quoi je n'ai pas manqué l'occasion d'appuyer là-dessus), mais simplement de rendre l'éventuel site accessible aux personnes agées, aux gens atteints de limitations physiques ou fonctionnelles de tout type ou encore, plus simplement, de limitations technologiques...

Voici la liste de points que j'ai alors soulevé en l'espace d'une dizaine de minutes, en m'appuyant fortement sur des références comme "DiveIntoAccessibility" et "Building Accessible Websites". D'après vous, j'en ai oublié ? C'est un joyeux mélange de principes d'accessibilité, de respect de la sémantique et de validité du document, mais dans l'ensemble cela me semble des points dignes de mention :

  1. Sélection d'un doctype XHTML transitionnel
  2. Validité du code par rapport aux validateurs du W3C
  3. Utiliser un balisage sémantique
  4. Créer une séparation nette entre structure et présentation
  5. Avoir recours au maximum aux CSS afin de limiter le tagSoup
  6. Identification de la langue par défaut du texte
  7. Identification de tous changements de langue à l'agent utilisateur
  8. Définition de titres de pages significatifs
  9. Aide supplémentaire à la navigation par méta-information
  10. Créer des sauts de navigations pour accéder rapidement aux contenus
  11. Priorisation des contenus sur la navigation dans la structure du code
  12. Utilisation réfléchie des couleurs, contrastes
  13. Utilisation d'hyperliens réels, pas de liens en javascript
  14. Utilisation modérée de javascript, toujours assurer alternative
  15. Ajout d'attributs titre aux hyperliens et autres éléments HTML
  16. Instaurer une fonctionnalité de raccourcis claviers
  17. Ne pas ouvrir de nouvelles fenêtres, pas de pop up (surtout pas en javascript)
  18. Donner de véritables titres aux tableaux HTML, des sommaires, etc.
  19. Utiliser les tableaux pour l'affichage tabulaire
  20. Créer des alternatives aux flash (équivalences texte ou longdesc)
  21. Assurer que toutes les images possèdent des ALT
  22. Ne pas demander de dextérité fine pour naviguer dans les menus
  23. Ne pas forcer le recours à une police de caractère trop petite
  24. Utiliser seulement des polices en taille relative, pas absolues
  25. Permettre l'ajustement du texte à l'utilisateur final (styleSwitching)
  26. Tester les gabarits sous un screen reader, sans une souris, etc.
  27. Comparer la sortie des pages sous LynxViewer ou autre navigateur texte
  28. Ne pas utiliser de spacer.gif ou autre images transparentes pour créer de l'espace
  29. Créer une politique d'accessibilité expliquant l'effort soutenu
  30. Valider le site sous un service de validation d'accessibilité comme Cynthia Says
  31. Utiliser les listes HTML à leur plein rendement (éviter les <br />)
  32. Définir les acronymes et abbréviations dans les textes

Si vous voyez des choses auxquelles j'aurais oublié de faire mention, ne vous gênez pas et ajoutez-les à ma liste par le biais des commentaires. À terme, toute cette documentation se retrouvera archivée ici, pour le plus grand bénéfice de tous et chacun.

Denis Boudreau | 2003.08.19 @ 17:45 | 8 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 19 août 2003
par Denis Boudreau

Un chantier en attire un autre

C'est bien connu, ce site est un terrain d'exploration dans lequel j'apprend énormément tous les jours en poussant mes expériences avec la balisage XHTML sémantique et l'utilisation un tant soi peu élaborée des CSS. Parfois, ça donne de bons résultats. D'autres fois, je fais tout sauter (volontairement ou non), avec le ferme désir de reconstruire plus adroitement, toujours dans l'optique d'un jour réaliser la CSS parfaite. Je sais, ce n'est pas demain la veille. La quête de la CSS parfaite est aussi hors de portée que toute autre quête de perfection. Quoi qu'il en soit, ça ne m'empêche pas de pousser plus loin et c'est justement ce qui rend toute cette expérience amusante. Un gars a bien le droit de rêver, non ? :)

Justement, ces temps-ci, j'ai beaucoup torturé mes CSS pour y ajouter les sélecteurs nécéssaires à l'intégration des nouvelles fonctionnalités de C2, développées avec amour par l'ami Bleizig. Parallèlement à cela, j'en suis à revoir la structure même de mes fichiers CSS, étant particulièrement insatisfait de leur état actuel, construits sur les bases de connaissances dont je disposais en février 2002. Comme je n'avais ni le temps ni l'envie de maintenir trois CSS bancales pour assurer les différents designs de ce site, j'ai décidé de simplement les enlever pour le moment, en attendant de refaire ma CSS initiale dans une structure différente et évoluée permettant une meilleure vision à long terme du développement graphique de ce site. Trop longtemps j'ai remis ce projet à plus tard, c'est maintenant le temps de régler cela définitivement. Vous trouverez plus d'explication dans la zone de commentaires du carnet d'hier, intitulé : "Depuis votre dernière visite...".

Parallèlement à cela, nos déménagements récents nous ont forcé à apporter certaines modifications majeures au code du site, vu les différences substantielles entre les configurations du serveur actuel et de l'ancien serveur. Il a fallu, entre autre chose, remettre en place la base de données et revoir certains scripts. Quelque part dans cette manipulation, nous avons un peu brassé la cage des fonctionnalités de commentaires et ceux-ci ont un comportement quelque peu bizarre depuis. Je viens de m'en apercevoir et nous sommes sur le cas. Tout devrait revenir en ordre sous peu. Le problème observé est double : d'une part, lorsque vous écrivez un commentaire et que vous passez en mode de prévisualisation, le fait de revenir en mode d'édition efface votre message et vous présente celui qui a été laissé précédemment par le visiteur juste avant vous. Ensuite, lorsque vous souhaitez laisser un deuxième commentaire (disons, sous un autre carnet), le script vous présentera systématiquement le dernier commentaire laissé dans la BD plutôt que le vôtre lorsque vous passez en mode de prévisualisation. Nous nous excusons donc auprès des gens qui éprouvent des difficultés actuellement avec les fonctionnalités de ce site, ou qui ont été frustrés par une expérience soldée par l'échec depuis hier. Comme je l'ai dit par le passé, avec un projet comme celui-ci qui est d'abord et avant tout un terrain d'exploration, des fois ça marche, des fois ça foire. Mais on est sur le cas alors tout devrait revenir à la normale dans les prochaines heures. Vous savez comment ça fonctionne avec le déboggage ; on sait quand on commence, mais on sait jamais quand on finira. :)

Je vous tiendrai au courant. D'ici là, j'ai trouvé que la façon la plus simple de réussir à commenter consistait à partir une nouvelle session de navigation, en fermant votre navigateur et en revenant. Mais qui donc, à part moi, aurait le temps, l'envie et l'intérêt de faire un tel effort ? ;)

Denis Boudreau | 2003.08.19 @ 08:30 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 19 août 2003
par Denis Boudreau

Un cahier de charges épatant

Alors, dans la catégories "Carnets que j'aurais voulu écrire depuis des semaines mais vu les circonstances que l'on connait je ne les écrit que maintenant", commençons par celui-ci :

C'est vrai que des cahiers de charges comme celui-là, ça donne envie de chanter ! Cependant, ç'aurait été sympa de nous en dire un peu plus, par exemple d'où provient-il, quel entreprise l'a rédigé, où peut-on s'en procurer une copie, etc. Bref, Anubis, maintenant que tu nous as allumé, pourquoi ne pas nous vendre tes sources ? Personnellement, j'aurais bien trois ou quatre idées à mettre en place pour un tel document...

Denis Boudreau | 2003.08.19 @ 06:04 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

lundi 18 août 2003
par Bleizig

Depuis votre dernière visite...

Vous avez sûrement remarqué l'apparition d'une nouvelle fonctionnalité sur le site : le récapitulatif des nouveaux carnets et nouveaux commentaires postés depuis votre dernière visite. Plusieurs d'entre vous en ont manifesté l'intérêt, j'espère avoir répondu à vos attentes.

Vous devriez les voir sur la droite de votre écran juste sous le moteur de recherche. Si par malheur, cette fonctionnalité ne semble pas fonctionner, vérifiez que vous acceptez bien les cookies (eh oui !, je suis pas magicien tout de même ;-). Il faut aussi bien sûr se connecter pour la deuxième fois sur le site depuis sa refonte pour la voir.

Si vous avez des suggestions, remarques, nouvelles fonctionnalités à proposer, ne vous privez pas.

Bleizig | 2003.08.18 @ 21:02 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

lundi 18 août 2003
par Bleizig

Nouveau moteur de recherche

Vous avez peut-être été décus, voire frustrés dernièrement si vous avez essayé d'utiliser le moteur de recherche de CYBERcodeur (proposé par AtomZ). En effet celui ci ne recherchait pas correctement dans les carnets: le même carnet était retourné plusieurs fois et les liens ne fonctionnaient pas. Pour pallier au problème, j'ai décidé de créer un moteur de recherche propre au site afin de pouvoir avoir un contrôle total sur l'ensemble de l'information qui doit être parcouru lors de la recherche ainsi que la possibilité de personnaliser complètement la page de résultats.

Il vous est donc maintenant possible de fouiller dans le grenier de CYBERcodeur et d'en retirer une information pertinente. Les commandes standards de la recherche sont implémentées :

  • Tout mot précédé d'un signe '+' (plus) devra être obligatoirement être inclus pour que les carnets/pages soient retournés ;
  • Tout mot précédé d'un signe '-' (moins) devra obligatoirement ne pas être inclus pour que les carnets/pages soient retournés ;
  • Il est possible de grouper plusieurs mots à l'aide des guillemets " .

Ainsi la recherche: +w3c -css retournera tous les carnets/pages parlant du w3c et ignorera les carnets parlant de css. La recherche "accessibilité web" retournera tous les carnets parlant de "web accessibility" (dont ce carnet).

Il est fort possible que de petits insectes malicieux aient réussi à trouver un moyen de se faufiler entre les lignes ou que vous ayiez des suggestions pour rendre cette recherche plus performante, dans les deux cas merci de m'en faire part.

Bleizig | 2003.08.18 @ 17:12 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 18 août 2003
par Denis Boudreau

CYBERcodeur : résurrection

Ha, ha !, vous ne pensiez tout de même pas vous débarasser de moi aussi facilement quand même ? Et voilà, pour une autre fois, je souligne ze returne of CYBERcodeur, dans une nouvelle formule améliorée, plus rapide et plus dynamique, au même bon goût dont les enfants raffolent. Contrairement aux autres fois par contre, je crois que ce coup-ci, c'est pour de bon. Enfin, j'ai confiance. Bien sûr, il y aura quelques petits ratés inévitables par-ci par là, mais dans l'ensemble, je crois que mon ratio d'up-time avoisinnera les 99.9%. Enfin, c'est ce qu'on me garanti ! De nouveaux pistons bien huilés sous le capot, des fichiers optimisés, moins de code, plus de fonctionnalités -- et un temps de réponse qui, lors de journées ensoleillées avec un bon vent, tourne autour des 40 nœuds. C'est ce que j'appelle une mise en forme ! Et dire que vous me pensiez parti pour de bon... tsk,tsk,tsk... ce serait bien mal me connaître.

Disons plutôt que ce furent des vacances un peu forcées et totalement imprévues, mais indéniablement réjuvénatrices. Si toute cette aventure prend sa source dans une stupide erreur de ma part ( je vous en épargnerai les détails, pour mon propre bien ;) et qu'elle s'est poursuivie dans une foule incroyable d'irritants désagréables, elle se termine néanmoins dans la joie et l'allégresse, puisqu'elle a mené à ce moment-ci où je m'adresse enfin à vous à partir d'un C2 à nouveau revampé. On arrête pas le progrès et c'est très bien ainsi. Je dois avouer avoir pas mal décroché du cercle ces derniers temps et ça a fait du bien (bon, il y a ma boite de courriels et mon aggrégateur qui hurlent à l'agonie depuis quelques jours sous le poids des fichiers, mais à part ça, tout est sous contrôle). Ça a surtout permi de remettre certaines priorités en place tout en réfléchissant sur certaines de mes préoccupations. Appuyé par un nouvel hébergeur, armé de nouvelles résolutions au niveau de la fréquence de publication et avec un regard résolumment tourné vers des projets enlevants, je me sens motivé et gonflé à bloc.

D'ailleurs, entre vous et moi, j'ai intérêt à l'être parce que si je regarde la liste incroyable de sujets que j'aurais voulu aborder dans les derniers jours, j'ai le bloggueur qui va se faire aller pour un bon moment encore. Et tout ça, bien sûr, sans compter les nouvelles fonctionnalités que super Bleizig a mis en place suite à son séjour chez moi il y a deux semaines. Il y aurait beaucoup à dire la-dessus, mais je ne voudrais pas ruiner la surprise. Je laisserai à Fabien le plaisir d'en discuter. C'est promis, nous y reviendrons. Mais vous connaissant, je sais que vous les avez déjà remarquées. Au moins certaines d'entre elles. Vous avez rien remarqué ? Mais si, regardez plus attentivement ! ;)

C'est qu'il s'en est passé des choses depuis le début du mois d'août ! Entre la nouvelle édition de Pompage (dont j'ai eu l'honneur de signer l'éditorial), la dernière rencontre de W3Québec, nos déboires avec MSBlast et mes récents déboires avec le marketing-public de la Fondation Mozilla, il y a eu plusieurs petites nouvelles venant ponctuer la scène locale et internationale. Encore une fois, je reviendrai sur certains de ces événements et je passerai les autres sous silence. Mes illustres confrères s'en étant déjà admirablement bien chargés de toute façon, je ne vois pas l'intérêt de faire dans la redite, à moins d'y trouver quelque chose de pertinent à ajouter. Y'a tellement d'autre sujets passionnants qui s'en viennent et dont on ne se doute pas encore !

Quoi qu'il en soit, bienvenue en ces modestes pages ! Revenez souvent, on a plus l'intention de bouger (quoi qu'on ne dira peut-être pas non à une petite semaine de vacances l'été prochain). Je nous imagine bien, Fabien et moi, accompagnés de nos copines respectives et de mes gamins, à sirotter des pina coladas sur une plage dans le Sud, avec nos portables branchés sur le Web en Wi-Fi, à comploter la domination du Net ! ;) !

Denis Boudreau | 2003.08.18 @ 11:55 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 01 août 2003
par Denis Boudreau

Absence prolongée pour cause de...

Comme vous avez pu le remarquer si vous êtes un habitué du site, tout n'est pas complètement opérationnel en ce moment sur CYBERcodeur. En fait, pour tout dire, il serait plus approprié de dire que tout le code a foutu le camp ! Rassurez-vous, ce n'est que momentanné, ça fait partie de l'exploration associée à un projet de ce type. De plus, ce n'est pas tellement grave, un nouveau mois commence, c'est le fort de l'été et l'occasion rêvée pour vous d'aller jouer un peu dehors. Pendant que vous allez prendre l'air, nous allons en profiter pour changer d'hébergeur et instaurer de nouvelles fonctionnalités au site. Restez dans les environs si vous le souhaitez; vous entendrez peut-être l'écho de nos outils qui s'en donnent à cœur joie, et les déménageurs qui transportent nos bébelles chez SpunkyWorld (parce qu'eux autres au moins, ils supportent le mod_rewrite, contrairement à tous les hébergeurs que nous avons considéré dans les derniers jours). On se revoit très prochainement !

Denis Boudreau | 2003.08.01 @ 12:15 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page