<C²: webløg />

Courriel - email address

archives de mai 2005

Avatar Denis

samedi 28 mai 2005
par Denis Boudreau

Formation en accessibilité, semaines 4 et 5

Je sais, je sais, ce carnet traîne de la patte. Pourtant, ce n'est pas par désintéressement ou même par oubli cette fois-ci que C² est demeuré affreusement muet depuis plus d'une semaine. Disons simplement qu'avec le boulot qui va si bien, W3Québec qui bouffe pas mal de mon temps, les obligations familiales qui sont toutes aussi importantes (sinon plus) et une petite fille qui fut plutôt malade, les dernières semaines ont été plutôt chargées et les nuits, passablement écourtées. Enfin bref, question de vous tenir dans le coup si tout ceci vous intéresse un minimum, voici les capsules audio des deux dernières semaines :

Semaine 4

La capsule précédente correspond au dernier cours sur le logiciel Jaws. Il n'y a qu'une seule capsule car la moitié du cours fut principalement passée en expérimentation sur des sites Web et qu'aucune information supplémentaire ou digne de mention n'y a été dispensée. Constatation générale : le Web est mal foutu et pas accessible pour deux sous. Rien de bien nouveau ou d'étonnant là-dedans!

Si vous souhaitez poursuivre en asynchrone la découverte de ce logiciel de revue d'écran, je vous invite à télécharger le fichier. Si vous êtes plus intéressés par les principes d'accessibilité eux-mêmes, j'ai de très bonnes nouvelles pour vous.

Semaine 5

J'en conviens, il est possible que les premières semaines vous aient parues plus ou moins intéressantes. Suivre une formation sur un logiciel sans forcément l'avoir à disposition peut être assez lourd. Par contre, à compter de la semaine 5 (celle-ci), nous entrons dans le vif du sujet, soit les règles d'accessibilité elles-mêmes. Déjà, à la première semaine, quelques échanges très intéressants à propos des règles et leur application qui laissent présager d'extraordinaires débats d'idées pour les prochaines semaines. À vous de me dire quelles auraient été vos positions, si vous aviez pu participer à nos échanges.

Denis Boudreau | 2005.05.28 @ 20:55 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 19 mai 2005
par Denis Boudreau

Formation en accessibilité, semaine 3

Avec une semaine de retard (vous me pardonnerez l'oubli), je rends disponible les capsules audio du cours de la semaine dernière, qui portait encore sur l'utilisation du logiciel de revue d'écran Jaws. Pour ceux que la chose intéresse, les fichiers, sous format mp3, sont disponibles en téléchargement ici :

Semaine 3

Après deux semaines à travailler avec le logiciel, tout en ayant très peu de temps à y consacrer à cause des autres obligations comme la famille et le boulot, je dois reconnaître que plus que jamais, je voue une admiration sans bornes à toutes les personnes handicapées visuelles qui ont la persévérance et le courage d'entreprendre sa maîtrise. C'est peut-être parce que je ne peux faire abstraction du fait que je suis moi-même un voyant qui s'appuie particulièrement sur ce sens pour me répérer, mais qu'importe, il me semble que de s'adapter à toute cette réalité sans pouvoir se baser sur aucun référent visuel tient des exploits les plus nobles.

À mon sens, ce n'est pas tant l'utilisation du logiciel qui soit compliquée (car ce n'est qu'une question d'y mettre un peu de pratique), mais plutôt le fait d'accepter de laissser aller ses yeux et de ne se fier qu'à son ouïe pour naviguer sur un Web réellement conçu pour ceux qui le regarde et non ceux qui l'entende.

Au programme du cours d'aujourd'hui, terminer Jaws. Dès la semaine prochaine, on entre dans le vif du sujet, les WCAG elles mêmes. J'ai bien hâte de découvrir sous une nouvelle lumière tout ce que je crois connaître et tout ce dont je ne me doute pas encore. Plus de détails bientôt.

Denis Boudreau | 2005.05.19 @ 07:40 | 4 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 17 mai 2005
par Denis Boudreau

Et une bouffée d'air, une!

Vous me direz que je suis né pour un petit pain, mais un des grands plaisirs de la vie, c'est d'enfin réussir à passer au travers de la tonne de messages qui m'attendaient dans ma boîte de réception de courriel depuis des semaines. Voilà qui commence bien la journée. Je me sens curieusement léger, c'est tout con, comme si soudainement, j'étais au-dessus de mes affaires. Certes, mon fidèle ThunderBird fait un peu pitié comme ça, mais je ne crains pas pour lui, il se remplira certainement très vite encore!

Cela veut aussi dire que si vous attendiez une réponse de ma part suite à un message que vous m'auriez laissé au cours des dernières semaines, j'ai bien peur qu'il ne viendra pas... à moins que vous ne me contactiez à nouveau. :)

Denis Boudreau | 2005.05.17 @ 08:00 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 16 mai 2005
par Denis Boudreau

Logiciels libres et administrations publiques

Sylvain quittait hier soir pour Québec et moi, c'est très tôt ce matin que je prends le même autobus pour aller le rejoindre à la CLLAP, où j'ai été invité il y a de cela quelques semaines, à aller représenter mais surtout présenter W3Québec.

Inutile de dire que j'en suis très fier, considérant l'envergure de l'événement. D'autant plus que, considérant la contiguïté de nos réflexions entourant les logiciels libres, les normes et les standards ouverts, il n'est pas surprenant que les chemins de nos groupes et organismes se croisent de plus en plus régulièrement. Et parce que je vous aime bien, en grande primeur, voici la conférence que j'entends présenter cet après-midi, 16h00 dans le cadre du volet "Enjeux juridiques et économiques" de la journée. Support CD, clé USB, version HTML sur le portable et version PHP sur le Web : la fiabilité des technologies étant ce qu'elle est, je suis prêt à toutes les éventualités!

Une belle opportunité de continuer à enfoncer des portes, cette fois-ci au nom de la mise en conformité et l'accessibilisation des logiciels libres produits au Québec pour les administrations publiques. Ce sera une autre occasion formidable de rencontrer certaines personnes que je connais déjà (sans jamais avoir eu le plaisir de les rencontrer pour autant), et d'autres que je pourrai revoir avec plaisir. Ce sera d'ailleurs le cas pour Michael et Pierre, avec qui j'ai rendez-vous en cours de journée pour discuter affaires sur une base personnelle, suite à la création de leur propre boîte il y a quelques semaines.

Il ne faut pas lâcher le morceau, les efforts déployés depuis des années commencent à peine à porter fruit! Je reviendrai certainement plus tard avec un compte-rendu de tout ceci, j'ai bien l'impression que la journée sera bonne.

Denis Boudreau | 2005.05.16 @ 06:43 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 15 mai 2005
par Denis Boudreau

Produire un PDF accessible

Tout le monde le sait (quant aux autres, je vous l'apprend), le format PDF est rarement pleinement accessible aux personnes avec certaines limitations fonctionnelles (notamment ceux ayant recours à la synthèse vocale ou aux plages Braille).

En effet, malgré d'importantes avancées de la part d'Adobe depuis la version 5.0 pour améliorer son produit, très rares sont les documents PDF qui s'avèrent véritablement accessibles pour ceux qui éprouvent des besoins différents de ceux "de l'utilisateur moyen". Tableaux mal structurés, mises en page complexes et éléments de contenus mal renseignés ne sont que quelques-unes des raisons pouvant être à l'origine de cette innaccessibilité des contenus. Alors que le format gagne inexorablement en popularité compte tenu de sa rapidité de production comparativement au HTML, il est difficile de croire que si peu d'information claire et précise existe sur la conception de PDFs accessibles.

Qui plus est, l'application de certains paramètres de sécurité mis sur les documents par leurs créateurs pour les protéger contre une éventuelle récupération étant également monnaie courante, on comprend mieux pourquoi les experts en accessibilité recommandent généralement d'éviter ce format et lui privilégier plutôt un format universel et ouvert comme HTML.

Si tout le monde sait que le format PDF s'avère généralement innaccessible donc, bien peu de gens savent toutefois comment en produire qui s'avèrent à l'être. Pourtant, Adobe a mis en place sur son site Web une généreuse quantité d'information en ce sens, permettant de se faire une tête sur la question. Au cours des prochains mois, j'entends bien faire la lumière sur ce mystère pour ma propre culture personnelle et produire un document qui tentera d'en jeter les bases. En attendant sa sortie, je vous invite à aller consulter quelques liens, susceptibles de vous aider également à y voir plus clair :

Bonne lecture. Et si vous avez quelques dollars à lancer là-dessus, je vous propose de vous payer ce résumé sur la question produit par Jim Byrnes, qui vous aidera également à débroussailler tout ça un peu.

Denis Boudreau | 2005.05.15 @ 20:30 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 14 mai 2005
par Denis Boudreau

IBM supporte le navigateur FireFox

Voilà une nouvelle qui risque de faire bien plaisir à un certain Tristan Nitot, un homme qui lutte en ce moment farouchement contre l'envie irrépressible de blogguer (certains appeleraient ça une cure de désintox, mais pas moi, car je ne mange pas de ce pain là).

IBM a choisi le Firefox, de la Fondation Mozilla, comme fureteur standard pour équiper ses ordinateurs corporatifs.

Selon la revue Motley Fool, 30 000 employés d'IBM, environ 10% de la main d'oeuvre utilisent Firefox. Mais depuis quelques jours, tous les employés qui le désirent peuvent télécharger le fureteur à partir des serveurs internes et bénéficier du support technique fourni par la compagnie.

D'après le site Internet News.com, le geste est très significatif, puisque le responsable des technologies de l'information du géant de l'informatique, Brian Truskowski, soutient qu'il s'inscrit dans la nouvelle philosophie d'IBM d'appuyer les produits à code source libre, comme le système d'exploitation Linux.

Via le Journal Les Affaires, toujours.

Denis Boudreau | 2005.05.14 @ 14:00 | 1 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 14 mai 2005
par Denis Boudreau

Déclarations historiques

The Internet? We are not interested in it. (Bill Gates, 1993)

Vous vous souvenez de cette déclaration de Bill Gates en 1993, dans laquelle il prenait position à l'effet que l'Internet était un truc de mode qui ne prendrait jamais auprès du public ? Il faut croire que le monsieur n'a pas tellement appris de son expérience, puisqu'il a récidivé dernièrement, cette fois-ci à propos de l'avenir de la technologie iPod.

Ah! Vraiment, j'adore. On ouvre les paris ?

Denis Boudreau | 2005.05.14 @ 13:40 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 11 mai 2005
par Denis Boudreau

Bon, comme chez les Ontariens

Que mes amis indépendantistes se calment...

Moi le premier, je ne pensais jamais confesser ça un jour, mais si, si, je suis vraiment jaloux des Ontariens. La capitale nationale et ses habitants a beau avoir la réputation d'entretenir le style de vie le plus plate du Canada, au moins, en matière d'inclusion pour les personnes exclues, ils n'ont pas peur de prendre les moyens qui s'imposent. Voyez plutôt cet extrait, tiré de l'annonce des faits saillants du projet de loi 118 :

L'Assemblée législative de l'Ontario a adopté le projet de loi 118, Loi de 2005 sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario. Elle entrera en vigueur une fois la sanction royale reçue. Il s'agit d'une nouvelle loi musclée et efficace qui permettra aux personnes handicapées de participer à l'édification d'une province plus forte.

La nouvelle loi a pour objectif de bénéficier à tous les Ontariens et Ontariennes en assurant l'accessibilité des personnes handicapées. Pour ce faire, on concevra, mettra en oeuvre et appliquera des normes d'accessibilité concernant les biens, les services, les installations, les locaux, les bâtiments et l'emploi. Les améliorations seront introduites graduellement, au cours de périodes d'une durée maximale de cinq ans. Au bout de 20 ans, l'Ontario devrait être une province pleinement accessible.

Qu'attend le gouvernement québécois pour emboîter le pas et concrétiser véritablement sa volonté de voir au bien-être de tous les québécois et les québécoises en adoptant des lois favorisant l'adaptation aux différences liées aux limitations fonctionnelles ? Après tout, n'est-ce pas là le discours tenu par nos bien-aimés politiciens ?

Bien sûr, avec la nouvelle loi interdisant la cigarette dans les lieux publics, on commence à enfiler nos culottes ici aussi - il y a peut-être de l'espoir. Jamais, à mon humble avis, avons-nous été aussi prêts de faire aussi bien que les américains. Eeeeekkk, ça non plus, je ne croyais jamais un jour l'affirmer! Évidemment, je ne parle ici que de leur section 508, vous l'aurez compris et non de leur gouvernement minable...

Quoi que de ce côté, nous sommes pas mal gâtés aussi.

Denis Boudreau | 2005.05.11 @ 13:18 | 1 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 09 mai 2005
par Denis Boudreau

Quand une image vaut vraiment mille mots

Parce que tout le monde ne lit pas l'excellent GouBlog de mon ami Thierry Goulet, je me permet de vous convier à aller voir son billet quotidien, qui démontre, image à l'appui, l'évolution de la création d'un site Web, du balisage HTML sans présentation à sa mise en page complète. L'expression une image vaut mille mots prend véritablement tout son sens avec ce petit exercice fort instructif et sympathique! Dommage que le tout n'ait pas été fait en Flash ou en QuickTime, avec trame audio en support. Ça aurait été parfait!

Denis Boudreau | 2005.05.09 @ 12:44 | 9 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 07 mai 2005
par Denis Boudreau

Formation en accessibilité, semaine 2

Depuis le 28 avril dernier, j'ai le plaisir de partager une salle de classe de l'École d'Optométrie de l'Université de Montréal avec sept autres étudiants et étudiantes pour y boire les paroles du maître québécois incontesté de l'accessibilité Web, Jean-Marie D'Amour. En tout, ce seront douze jeudis consécutifs, à raison de six heures par semaine, consacrés à l'apprentissage ou le perfectionnement de nos humbles connaissances en matière d'accessibilité Web. Bonheur, joie.

Après tout, une bonne part de ce que je crois connaître jusqu'à présent en matière d'accessibilité, c'est quand même en partie Jean-Marie (consciemment ou non) qui me l'a apprise au cours des trois ou quatre dernières années.

Dans le cadre de cette formation de soixante-douze heures, nous aborderons les directives de la WCAG certes, mais nous expérimenterons également la réalité des utilisateurs ayant des limitations fonctionnelles ainsi que les outils d'adaptation pour pallier à ces limitations, comme Jaws ou encore ZoomText. À titre d'exemple, cette semaine, découverte de Jaws et utilisation du logiciel avec moniteur couvert. On a beau croire comprendre ce que peut représenter l'utilisation d'un ordinateur pour une personne aveugle, il n'y a rien comme simuler l'handicap pour en vivre soi-même les constantes frustrations.

Au final, la formation visera à nous outiller comme développeurs, mais aussi à être plus aptes à intervenir auprès des clientèles handicapées pour les aider à adapter leur environnement informatique à leur réalité. Complet et structurant. Que du bon. Au fil des semaines, j'essaierai de faire ressortir les points saillants de ces journées. Je mettrai même à votre disposition les capsules audio des séances (parce que je les enregistre sur mon lecteur mp3), si leur téléchargement ne fait pas grimper ma bande passante au plafond. C'est à voir. Essayons donc avec cette deuxième semaine :

Semaine deux

Du nombre des étudiants, 6 membres et/ou sympathisants de W3Québec (incluant l'enseignant), dont Catherine Roy, vice-présidente et Normand Lamoureux, sécrétaire, mais aussi des dévelopeurs venus de chez Radio-Canada et Desjardins et des concepteurs indépendants. Je vous laisse un peu imaginer la teneur des discussions et l'orientation que prennent ces séances de formation. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la cause des normes y est bien entendue!

C'est donc dire que nous avons enfin de notre côté de la mare nous aussi quelque chose de comparable à ce qui se fait en France avec les certifications d'AccessiWeb. Plus besoin de jalouser les copains Français maintenant. :)

Denis Boudreau | 2005.05.07 @ 08:49 | 4 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 04 mai 2005
par Denis Boudreau

Votre entreprise a t-elle adopté FireFox ?

La mienne, si. Bon, je vous l'accorde, considérant ma situation de one-man army, la migration d'un navigateur à l'autre s'est faite assez rapidement et ce, à si peu de coûts que j'ai peine à retracer le moment exact où le tout a pris place. Il en serait évidemment tout autrement pour une grande entreprise, qui devrait passer des milliers de postes de travail d'un navigateur à l'autre. Si la solution est gratuite, on a souvent tendance à oublier que le temps du technicien qui l'installe, lui, ne l'est pas.

Pour migrer vers FireFox donc, un gestionnaire aurait besoin d'avoir de sacré bonnes raisons de le faire. Je ne parle pas ici de respect des standards fondamentaux comme CSS, le support de la transparence du format PNG ou autres raisons aussi futiles dont nous rafolons entre nous. Je parle de vraies bonnes raisons stratégiques et économiques, comme les soucis reliés à la sécurité par exemple. Les vraies affaires qui inquiètent les monsieurs en cravates et les madames en tailleurs.

Microsoft annonce à qui veut bien l'entendre que, si les particuliers migrent en partie vers le navigateur de la Fondation Mozilla (8,69 % selon OneStat.com), les entreprises, elles, demeurent fidèles à l'empire de Redmond. Or, il semblerait que les entreprises, elles aussi, amorcent le pas et contribuent en partie au fabuleux cap des 50 millions de téléchargements atteints il y a quelques jours.

Pas plus tard que ce matin, dans un article intitulé « Les entreprises adoptent-elles Firefox? », LaPresseAffaires.com nous informe que pas moins de 16 % des utilisateurs du site de Sophos utiliseraient le navigateur étoile basé sur Gecko... entre ces chiffres et les insinuations de Microsoft, qui croire ? Je vous laisse vous faire votre propre idée! Toutefois, comme il faut s'inscrire (gratuitement, mais quand même) pour accéder à l'article dont je vous parle, je vous en glisse quelques passages ici :

Le résultat de cette étude est surprenant à plus d'un titre ! Tout d'abord parce que ce pourcentage est nettement supérieur à celui de la moyenne des utilisateurs du navigateur alternatif. Ce qui démontre que les entreprises soucieuses de leur sécurité n'hésitent pas à adopter Firefox.

[...]

L'étude de Sophos démontre donc que la migration des entreprises vers une solution alternative en matière de navigateur Internet est une réalité, et qu'elle répond à une préoccupation sensible des dirigeants de ces entreprises.

Cool. Cependant :

Inquiétant aussi pour les responsables sécurité de ces mêmes entreprises, car si aujourd'hui Firefox présente une alternative sérieuse, et sans doute mieux sécurisée qu'Internet Explorer, la popularité du navigateur alternatif en fera dans l'avenir une nouvelle cible pour les pirates informatiques.

Rien de nouveau sous le soleil de mai, mais il convient de le rappeler tout de même. L'idée de migrer a tout pour être séduisante pour les grandes entreprises de ce monde et je l'encourage fortement moi-même, pour plusieurs raisons. Maintenant plus que jamais par contre, il importe que les développeurs de la Fondation Mozilla poursuivent leur excellent travail pour demeurer quelques pas devants ceux qui s'amusent à paralyser tout le monde.

Que l'exemple de l'immobilisme légendaire de Microsoft en matière de développement de navigateur Web soit un gage de ce qui ne doit pas être refait dans le domaine des agents utilisateurs, monopole ou non.

Denis Boudreau | 2005.05.04 @ 00:10 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 03 mai 2005
par Denis Boudreau

Partager nos bureaux

Comme certains d'entre vous le savent, je dirige ma petite entreprise depuis quelques mois déjà dans le domaine de l'analyse et l'accompagnement Web. Jusqu'à tout récemment, je partageais mes locaux (siège social de WebConforme et W3Québec) avec deux entreprises afin de séparer les coûts d'exploitation et de location dans un superbe édifice à vocation techno-créatrice.

La semaine dernière, l'une de ces deux entreprise a été achetée par une autre. Ce qui implique qu'elle doit plier bagage, nous laissant du coup seuls avec un local devenu plutôt vide... et plutôt grand. Nous sommes donc maintenant à la recherche d'une autre entreprise pour partager ces locaux. Si vous êtes travailleurs autonome, pigiste ou que vous dirigez une petite entreprise dans la grande région de Montréal et que vous êtes actuellement à la recherche d'un superbe local à partager, près de toutes sortes de commodités, pas trop cher et facile d'accès, je vous invite cordialement à entrer en contact avec moi pour plus de détails.

Denis Boudreau | 2005.05.03 @ 09:03 | 7 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page