<C²: webløg />

Courriel - email address

archives de décembre 2004

Avatar Denis

vendredi 31 décembre 2004
par Denis Boudreau

Fin du teasing et levée du rideau

Nouveau Pompage, 2005

Depuis quelques semaines déjà, la blogosphère des standards vivait sa plus récente vague de teasing... même si à certains moments, ça donnait franchement l'impression que tout le monde était au courant, il appert que le secret a tout de même été assez bien gardé jusqu'à ce soir. Inscrit aux listes de discussion de Pompage, je savais depuis un bon moment que la nouvelle refonte du site était imminente, mais je n'avais rien vu concrètement, n'ayant pas pris le temps de m'impliquer dans le projet depuis des mois. C'est donc avec beaucoup d'impatience que j'attendais la mise en ligne, question de prendre une belle bouffée de fraîcheur, pompage-style.

Et croyez-moi, le résultat est impeccable ; une ouverture sur d'autres traductions existantes et une influence au niveau de l'organisation des contenus qui rappelle un peu A List Apart, ce qui, avouons-le, ne peut être autre chose qu'un compliment.

Félicitations à toute l'équipe qui a vraiment travaillé très fort sur ce projet dans les dernières semaines. Et longue vie au nouveau Pompage, 2005 !

Denis Boudreau | 2004.12.31 @ 22:09 | 22 commentaires | 2 trackbacksretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 30 décembre 2004
par Denis Boudreau

Des icônes pour votre site Web

Question de bien terminer l'année, Maurice nous fait un beau petit cadeau, un jeu d'icônes pour le Web. Mis à part le superbe travail de réalisation pour lequel nous devons tous le féliciter (car ça ne se fait pas en 10 minutes des icônes comme celles-là), je suis heureux de constater qu'une fois de plus, à l'instar de nos collègues anglophones, notre blogosphère continue de livrer du matériel de qualité à la communauté. Allez voir son travail, c'est nettement à la hauteur. Ne vous surprenez pas si quelques unes de ces icônes se retrouvent sur C².

Denis Boudreau | 2004.12.30 @ 21:33 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 29 décembre 2004
par Denis Boudreau

Retour au programme et aux premières amours ?

Deux crash de bases de données en moins d'une heure le 25 décembre dernier ont résulté en la mise en rade de C² pendant près de trois jours. Joyeux Noël ! Bien que je puisse comprendre la volonté bien légitime de mon hébergeur de protéger les autres comptes désservis par le même serveur que nous, je dois avouer comprendre beaucoup moins bien comment ils ont pu prendre plus de 60 heures à réagir et réactiver le service. C'est bien mon karma avec les hébergeurs ça. Ceux qui suivent ce site depuis quelques années pourront vous en témoigner.

Enfin, ça n'est pas si grave, compte tenu que tout semble être dorénavant réglé. Après tout, il y a des drames bien pires, à commencer par la catastrophe des dernières heures en Asie. Disons que ce genre d'événements très tristes permettent de rationnaliser certains choses qui, autrement, ont tendance à nous affecter outre mesure. C'est le Fêtes, le temps est à la réjouissance et au pardon. Enfin, en occident du moins.

Parlant de pardonner, vous avez peut-être remarqué l'humeur des derniers jours sur OpenWeb, à l'effet que le collectif s'apprète à faire un effort d'ouverture pour attirer de nouveaux contributeurs. Voilà, très honnêtement, une excellente nouvelle qui achèvera certainement de me réconcilier avec le groupe (pas les individus en particuliers, mais bien l'entité en elle-même). Les plus perspicaces d'entre vous n'avaient pas manqué de remarquer que malgré mon implication initiale à la création du collectif en début 2003, je m'intéressais de moins en moins aux développements sur ce site depuis quelques mois et ce, en grande partie pour causes de désaccords fondamentaux avec certaines orientations du projet. Sans entrer dans les détails, disons simplement qu'un telle nouvelle me redonna presque immédiatement envie de reprendre mes contributions laissées en plan...

Il faut tout de même reconnaître que depuis mon retrait, les choses avaient tout de même doucement évolué dans le bon sens. Il nous reste à voir ce que cet effort donnera. Du moins, pour le moment, il a le mérite d'exister, ce qui n'est pas rien. Qui sait ? Dans quelques mois, nous comprendrons peut-être tous un peu mieux pourquoi nous avions convenu à l'époque d'appeler le projet OpenWeb.

Denis Boudreau | 2004.12.29 @ 11:53 | 4 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 25 décembre 2004
par Denis Boudreau

Un très joyeux Noël...

Père Noël assis sur une cheminée, un portable sur les genous

Question d'être fidèle à la tradition de C², mais surtout parce que fondamentalement, je vous aime bien ! Passez un très joyeux Noël avec tout le bonheur, l'amour et la paix du monde. Et contrairement au Père Noël, n'oubliez pas les conséquences de travailler avec un portable sur ses genoux.

Denis Boudreau | 2004.12.25 @ 09:12 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 23 décembre 2004
par Denis Boudreau

Un temps de fous, fous, fous

Il y a trois jours à peine, selon ce que j'ai entendu dire, Montréal enregistrait la température la plus froide depuis 1942 avec un glacial -29 degré Celsius (incluant facteur éolien), un record que le montréalais moyen n'avait pas vécu depuis la Seconde Guerre. Étant de passage à Québec ce jour là, j'ai vécu une température plus froide encore, compte tenu de l'emplacement géographique de la capitale par rapport à Montréal.

Aujourd'hui, à peine 72 heures plus tard, avec un confortable 10 degrés Celsius, nous avons essuyé de nombreuses averses très intenses, ce qui serait plutôt anormal pour un 23 décembre... Comment cataloguer un aussi grand écart de température (près de 40 degrés) en seulement 3 jours ? Vraiment, c'est un temps de fous, fous, fous !

Alors que la température chute présentement sous la barre du zéro, ça risque d'être mortellement glacé sur les routes demain. Et les météorologues qui nous promettent un joli -15 pour les prochaines heures... " heureusement " que la SAQ est encore en grève, ça limitera le nombre de conducteurs ivres sur des routes innimaginables pour Noël.

Denis Boudreau | 2004.12.23 @ 19:38 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 22 décembre 2004
par Denis Boudreau

Personnaliser son PC pour en faire un Mac...

Capture d'écran de mon bureau de travail avec la barre de tâche Y'z Dock

Ou presque, vous l'aurez deviné. Au risque d'en surprendre deux ou trois, je suis irrécupérablement dépendant des PCs sur la plateforme Windows. Comme plusieurs d'entre vous, j'ai toujours eu un faible pour les Macs, mais jamais je ne me suis résolu à défrayer les dollars supplémentaires pour devenir propriétaire d'un de ces superbes, ultra-compacts petits PowerBooks G4 de 12 pouces. Un jour fort probablement je ferai le saut, si je ne succombe pas avant à l'appel du libre et de Linux.

Enfin, avant que de telles choses ne se produisent, il me fallait quand même trouver un moyen pour transformer un tant soit peu mon vilain PC en quelque chose de plus sexy. Et la réponse à ce besoin, c'est l'ami Clément qui me l'a fourni en m'envoyant un lien vers la Y'z Dock, une sympatique petite barre de tâche à la Mac-OS X... vous savez, cette barre qui présente un certain nombre de logiciels avec un effet d'agrandissement lorsquela souris passe sur chacun d'entre eux (voir photo).

Il ne m'en fallait pas plus pour m'empresser de l'installer. Et hop, un vrai charme, juste à temps pour Noël. Merci Clément !

Denis Boudreau | 2004.12.22 @ 21:39 | 17 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 16 décembre 2004
par Denis Boudreau

Firefox remerciera ses donateurs dans le New York Times

Vu sur Bénéfice.net :

La fondation Mozilla, à l'origine du fureteur indépendant, a l'intention d'acheter, d'ici Noël, une pleine page publicitaire de remerciements dans le célèbre journal new-yorkais. C'est que le groupe à qui l'on doit le logiciel libre a reçu tellement de dons et de contributions suite à sa campagne de financement qu'il a décidé de remercier ses quelques 10 000 donateurs par l'entremise d'un message publicitaire.

La liste complète des donateurs étant passablement longue, il a fallu l'intervention d'un ingénieur d'Adobe pour parvenir à la contenir en une seule page publicitaire. « Nous avons très hâte de diffuser cette publicité afin que tous puissent voir un exemple concret de marketing communautaire » déclarait Rob Davis, l'un des bénévoles travaillant pour Mozilla, au webzine Cnet.

Quelques semaines seulement après sa sortie, la version finale de Firefox a atteint le seuil des 10 millions de téléchargements. De nombreuses firmes mesurant le trafic Internet enregistrent une hausse du nombre d'utilisateurs du fureteur libre au dépend d'Internet Explorer.

Par le plus grand des hasards, si quelqu'un met la main sur un exemplaire du quotidien et voit mon nom apparaître dans toute sa glorieuse petitesse, merci de m'en avertir !

Denis Boudreau | 2004.12.16 @ 09:02 | 8 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 14 décembre 2004
par Denis Boudreau

Musicographie aléatoire v1.0

Tant qu'à être hors-sujet ces jours-ci, permettez-moi de vous proposer un petit jeu sympathique qui nous permettra de tous nous connaître un peu mieux. J'ai vu cette idée sur un autre site dont j'oublie bien évidemment le nom, mais le principe lui, est demeuré. C'est très simple, vous allez voir ; il suffit de démarrer votre lecteur de musique (winamp, iPod, MediaPlayer s'il le faut, etc.) et de lister les 12 premières chansons qui s'y affichent. C'est tout. Aurez-vous le courage d'afficher ce qui s'y trouve, sans tricher ?

  1. YellowCard - Ocean Avenue
  2. Project Wyze - Eyes Wide Shut
  3. Linkin Park - Breaking The Habit
  4. SlipKnot - Left Behind
  5. Rammstein - Bestrafe Mich
  6. Matthew Good Band - A Boy And His Machine Gun
  7. No Use For A Name - Coming Too Close
  8. Groovy Aardvark - Le Petit Bonheur
  9. Drowning Poool - Bodies
  10. Bérurier Noir - L'Empereur Tomato Ketchup
  11. Sinead O'Connor - The Last Day Of Our Acquaintance
  12. Green Jelly - Three Little Pigs

Et vous ? Quelles chansons composent votre liste ?

Denis Boudreau | 2004.12.14 @ 19:46 | 22 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 14 décembre 2004
par Denis Boudreau

Des milliards de petits amis sous la canicule

Et bien... Moi qui me fait déjà solliciter pour la conception d'un troisième enfant, ça risque de ne pas être facile... Advenant un tel cas, devrai-je me résoudre à intenter le premier procès à Toshiba ? Parions qu'avant longtemps, quelqu'un quelque part le fera.

MaJ : Décidément, force m'est de le reconnaître, ce carnet Web, ça devient vraiment n'importe quoi ! :)

Denis Boudreau | 2004.12.14 @ 08:05 | 6 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 13 décembre 2004
par Denis Boudreau

Le Cybercodeur hitlist

Liste de gens à rencontrer avant de mourir

One down, environ 230 to go... À côté de moi, la belle Uma a l'air de dresser une liste d'épicerie avec ses 5 petits voyous. Si je devais nommer tous ceux que j'espère un jour rencontrer au hasard d'un pub, j'y passerais probablement la nuit. Avec un peu de patience et de bonne volonté, je parviendrai bien à trinquer avec vous tous un bon jour... mais de grâce, pas le même soir, mon foie ne le supporterait pas !

J'ai eu la chance de découvrir pas mal de gens intéressants par l'entremise de ce site au cours des trois dernières années, mais ça fait toujours doublement plaisir de rencontrer les gens en chair et en os, particulièrement lorsqu'il s'agit de cousins éloignés qui habitent ce vieux continent qu'est l'Europe. Ainsi, au cours de la dernière semaine, j'ai eu le grand bonheur de connaître un peu mieux monsieur FastClemmy.com et sa charmante copine Laure Boucher. Tous deux étaient de passage à Montréal dans l'espoir d'y décrocher des emplois qui leur permettraient d'immigrer temporairement au Québec.

Si Clément comptait déjà parmi les personnes que j'apprécie le plus sur le Web, tant par ses opinions que par sa personnalité, nos trop brèves rencontres des derniers jours m'ont confirmé que c'était vraiment un type extra avec lequel je partage énormément de points communs. Idem pour Laure, et c'est avec beaucoup de joie que je les considère maintenant comme des amis. Malgré un horaire de travail dément (j'aurais tant aimé pouvoir leur accorder plus de temps), j'ai tout de même réussi à me libérer deux fois pour aller manger avec eux. Gros exploit dans les circonstances d'une double livraison de projet qui brime un peu ma qualité de vie depuis quelques mois. N'empêche, c'est chouette de penser que le Web a beau n'être que virtuel, les liens qui se tissent en son sein le transcende parfois pour attérrir dans le monde réel.

Au plaisir de vous revoir les copains et bon retour sur Paris. Ma porte vous sera toujours ouverte lorsque vous reviendrez - puisque les rénovations seront enfin terminées ! Maintenant, à qui le tour ? Élie, Laurent ? Dites les mecs, on se la fait quand, cette fameuse dégustation de rouge ?

Denis Boudreau | 2004.12.13 @ 22:26 | 20 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 12 décembre 2004
par Denis Boudreau

La claque de décembre

Si vous avez lu le dernier bouquin de Michael Moore, vous avez au moins un petite idée de qui est Ann Coulter. Personnellement, je n'avais pas la moindre idée de qui pouvait bien être cette femme avant aujourd'hui et je dois reconnaître qu'elle ne manquait pas à ma culture. Les quelques citations rapportées par Moore dans " Dude, whre's my country ? " m'avaient suffit pour comprendre que ce n'était rien de plus qu'une sale attardée mentale de redneck d'extrême-droite :

God says, Earth is yours. Take it. Rape it. It's yours.

We need to execute people like John Walker in order to physically intimidate liberals, by making them realize that they can de killed, too. Otherwise, they will turn out to be outraight traitors.

We should invade their countries, kill their leaders and convert them to Christianity (about september 11/2001 terrorists).

Mais jamais je n'aurais cru qu'elle pouvait être aussi déconnectée de la réalité dans laquelle le reste du monde évolu, car rien ne me préparais à ce que j'ai découvert ces jours-ci. Il y a des passages dans la vidéo que je vous propose qui sont à couper le souffle (au passage, le petit copain qui suit son intervention n'est pas piqué des vers non plus)... Deux beaux exemples expliquant clairement pourquoi on éprouve tant de plaisir à détester les américains. Pour reprendre ce qu'une amie disait dans son couriel en me faisant parvenir ce lien, je demeure sans voix devant tant d'imbécilité et de fermeture d'esprit.

Alors toutes mes félicitations à la tête à claque de décembre 2004, la première de ce qui pourrait facilement s'avérer être une longue liste de nominés.

Denis Boudreau | 2004.12.12 @ 20:27 | 4 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 11 décembre 2004
par Denis Boudreau

Premières neiges sur Montréal

Alors que mon bon ami Bleizig - sacré chanceux - se la coule probablement douce sous le soleil de plomb d'Austin, entouré de sa copine et ses amis, ici il fait un peu plus froid et nous vivons nos premières vraies neiges. L'hibernation gagne lentement le canuck moyen alors que la ville enfile à nouveau ce lourd manteau froid et blanc qui deviendra rapidement gris, jaune et brun au cours des prochains mois. La neige, c'est bien joli à la campagne, mais en plein Montréal, ça ne demeure pas immaculé longtemps. Premier conseil d'un père à son fils : " oui Izak, tu peux manger la neige, mais de préférence, limite-toi seulement à la blanche ".

En ce premier vrai jour d'hiver (nous avons bien eu quelques tombées fondantes dans les dernières semaines mais rien de sérieux), ça me fait quand même un petit quelque chose de penser à vous qui vivez dans des endroits où l'hiver n'est rien de plus qu'un vague concept. Question de vous partager un peu ma réalité, voici quelques photos prises ce matin. À noter qu'hier soir, il n'y avait pratiquement pas de neige dans les rues et tout est apparu au cours de la nuit :

Voiture du voisin, enneigée dans le stationnement

Arbre devant la maison croulant sous quelques centimètres de neige

Entrée d'un voisin avec de nombreuses traces de pas

Terrain municipal enneigé, abandonné et grillagé

Accumulation de neige sur le palier d'un voisin

Zone de déversemment de neige à proximité

Viaduc à proximité avec quelques flocons

Voitures enneigées

Un peu de courage Denis, plus que six mois à geler et il fera de nouveau chaud...

Denis Boudreau | 2004.12.11 @ 14:02 | 14 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 07 décembre 2004
par Denis Boudreau

Focus groups et tests d'utilisabilité, suite et fin ?

Il y a deux mois de cela (comme le temps passe vite !), je vous entretenais sur les focus groups et l'ergonomie. J'avais décidé d'aborder le sujet suite à la relecture d'un billet de mon cru, écrit deux ans plus tôt sur la question et la discussion avait plutôt tourné sur les tests d'utilisabilité plutôt que l'ergonomie. Mon opinion s'était avéré tranchée quant à l'intérêt des focus groups, probablement beaucoup plus que je ne l'aurais moi-même pensé... Seulement, à la lumière des commentaires au billet et de mes réflexions par la suite, j'ai décidé de reprendre le sujet dans un article pour le bulletin des décideurs AgentSolo de décembre et d'aller plus loin encore dans ma réflexion, question de vraiment (essayer de) faire le point. Alors voici :

Focus groups et tests d'utilisabilité

Depuis quelques temps, j'assiste à un intérêt renouvelé pour les focus groups et les tests d'utilisabilité dans le monde du développement Web. Apparemment moins populaires au cours des dernières années, ces pratiques à la fois très différentes et complémentaires font de plus en plus jaser au sein des unités de développement et des rencontres clients auxquelles je me frotte.

Recrudescence de pratiques vieilles comme le Web ou découverte de ressources trop longtemps ignorées ? Il ne m'en fallait pas plus pour constater qu'il était probablement l'heure de revisiter ces concepts, afin d'en réévaluer les forces, les faiblesses et la raison d'être, dans un processus de développement Web actualisé.

Question de bien dresser la table, permettez-moi de les différencier succinctement. Mis à part qu'elles partagent l'objectif de recueillir les impressions d'utilisateurs face à un sujet donné et qu'elles permettent de dresser un portrait appréciatif du degré de réussite de l'élément observé, il nous faut reconnaître que ces pratiques ont très peu de points en commun.

Focus groups

Les focus groups sont caractérisés par le rassemblement autour d'une même table d'un échantillonnage jugé pertinent et représentatif d'utilisateurs appelés à réagir à chaud sur un design d'interface, une fonctionnalité, un modèle de navigation, etc.

Mis en face de l'objet de discussion, ces utilisateurs émettent des commentaires, donnent leur opinion, approuvent ou rejettent les façons de faire proposées, critiquent ou encensent les solutions. En bref, ces précieux collaborateurs sont appelés à juger du succès de l'objet de manière informelle, sous l'œil et l'oreille attentif d'un maître d'oeuvre ayant la responsabilité de diriger la discussion.

Le rôle principal de ce dernier ? Noter les commentaires certes, mais également faire preuve de suffisamment de perspicacité pour éviter que la séance ne passe d'un état de brainstorm collectif à une dérive consensuelle, orchestrée plus ou moins consciemment par un ou plusieurs leaders naturels qui auraient tôt fait d'inhiber les opinions des autres au profit des leurs.

Tests d'utilisabilité

Quant aux tests d'utilisabilité, d'entrée de jeu, il importe de spécifier que le sujet est infiniment plus vaste. En effet, de nombreuses écoles de pensée s'opposent dans le but de déterminer laquelle a l'approche la plus révélatrice.

Pour les fins de cet article, je me contenterai d'aborder la pratique du design centré sur l'utilisateur (ou UCD pour user-centered design) qui, à mon sens, présente l'approche la plus intéressante. Conservez tout de même en mémoire qu'en matière d'utilisabilité, on peut difficilement faire abstraction des guerres de clochers et qu'en prenant ainsi position, je me définit moi-même comme le curé d'une certaine paroisse.

Contrairement aux focus groups qui rassemblent plusieurs individus en un même moment et lieu, les tests d'utilisabilité préconisent plutôt une approche privilégiée et personnalisée entre le meneur de jeu et un utilisateur unique. Au cours de rencontres de ce type, l'utilisateur se doit d'accomplir un certain nombre de tâches imposées par le responsable de la rencontre : trouver une information particulière, passer une commande, contacter un représentant, etc.

Les commentaires de l'utilisateur peuvent alors être pris en note, ainsi que le taux de réussite face aux tâches commandées, de sorte que l'on peut recueillir, avec un éventail bien sélectionné d'individus représentatifs du public cible, des données fondamentales sur le degré de succès de l'objet observé. En dirigeant bien les différents utilisateurs, ont peut ainsi dresser un portrait éloquent de la qualité de l'objet, à la lumière de nos critères initiaux d'évaluation.

La bonne pratique, au bon moment

Retenons que les deux pratiques ont leur lot de bons et de mauvais côtés et qu'aucune n'est garante à elle seule d'une bonne prise de conscience face au projet. Certains reprocheront les risques de dérives ou l'absence de personnalisation des focus groups, d'autres condamneront le manque de recul collectif des tests d'utilisabilité. Quoi qu'il en soit, aucune des pratiques n'est mauvaise dans la mesure où elle sont utilisées au bon moment et pour les bonnes causes.

À mon sens, les deux pratiques ne devraient pas être concurrentes du tout. D'ailleurs, les percevoir ainsi, c'est mal en comprendre les intérêts. Utilisées adéquatement, elles devraient plutôt survenir à des phases différentes d'un processus de conception. Ainsi, un test d'utilisabilité devrait toujours faire suite à un focus group, jamais le contraire.

Un focus group efficace devrait se tenir en début de projet pour cerner les orientations stratégiques importantes et non pour évaluer un objet déjà développé. Évidemment très près du brainstorm, il réunit plusieurs têtes sur un thème à débattre, permettant ainsi au meneur de jeu de mesurer la réceptivité ou l'enthousiasme de chacun des participants face à l'objectif à développer ; les décisions sont-elles contestables, l'approche semble t-elle efficace, etc. Ainsi, en recensant les opinions des individus présents, le maître d'œuvre peut tirer les conclusions qui s'imposent et partir dans la « bonne direction » avec son projet.

Une fois les grandes lignes de ce projet développé, il est alors temps de réunir à nouveau les intervenants, un à un cette fois-ci, devant un prototype dans des séances dirigées de tests d'utilisabilité. À l'intérieur de ces séances individuelles, où chacun est mis en face de l'objet observable, le meneur de jeu peut alors, à sa guise, entreprendre de mesurer avec quel niveau de succès l'utilisateur parvient à mener ses interactions.

Par le fait même, il peut ainsi recueillir ses impressions à chaud, sans crainte de les voir perverties par les opinions d'un autre. Au sortir de quelques rencontres de ce type, la personne en charge de déployer les tests aura une idée assez précise des impressions de son échantillonnage d'utilisateurs, représentatif espérons-le, des impressions qu'auront son public cible une fois le projet lancé grand public.

Un grand merci donc à tous ceux d'entre vous qui m'ont aidé, volontairement ou non, à affiner mes opinions sur le sujet. La réflexion n'est certes pas terminée - rien ne l'est jamais vraiment avec moi - mais au moins, je la sens de plus en plus mature.

Denis Boudreau | 2004.12.07 @ 20:34 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page