<C²: webløg />

Courriel - email address

archives de février 2005

Avatar Denis

lundi 28 février 2005
par Denis Boudreau

Journée d'Innovation Sociale en direct

09:45 : Je bloggue présentement en direct du Centre St-Pierre ce matin, dans le cadre de la Journée d'Innovation Sociale, organisée par Communautique. Ça faisait un bon moment que l'occasion ne s'était présentée (si je ne m'abuse, la dernière fois remontait au dernier ConstellationW3, tenu en mars 2003) et c'est grâce à Communautique, au Centre St-Pierre et à Île Sans Fil que tout ceci est rendu possible aujourd'hui.

Je sors tout juste de la conférence d'ouverture, donnée par Michel Dumais, faisant la promotion de la coopétition pour les groupes communautaires, soit un modèle basé sur les meilleurs éléments de la compétition et la coopération pour permettre au socio-communautaire de devenir plus fort encore en oubliant les compétitions de bas étage pour s'entraider à un plus haut niveau. Bien reçu en général, malgré l'audace de maître Dumais qui a osé dire ses quatre vérités aux groupes communautaires en les présentant comme des champions du poignardage dans le dos lorsque venait le temps de se répartir les budgets gouvernementaux. Un bijou de discours, très en ligne avec ma propre perception des choses. C'est toujours rassurant, dans le milieu communautaire, d'entendre parler d'argent.

La coopération c'est bien, mais à un certain moment il importe de reconnaître qu'on ne vit pas dans un monde de gratuité.

Actuellement, j'assiste à la conférence de Daniel Lemay, de Île Sans Fil qui présente justement l'organisation, les objectifs, mais aussi les visées d'ISF. Comme prévu, l'accès au Web dans le Centre St-Pierre fut très facile.... deux-trois configurations à modifier sur mon système d'opération, un firewall à faire tomber et hop, j'étais sur le Web, prêt à tout. Si vous n'êtes pas de Montréal, j'imagine que l'intérêt d'ISF est plutôt minimal compte tenu des limitations géographiques, mais à un autre niveau, le modèle est très simple et diablement efficace : relier toute la ville au Web grâce à des points d'accès gratuits et créer un véritable réseau communautaire synchrone.

Bon, je vous quitte, car la prochaine présentation est donnée par Catherine Roy et moi-même, au nom de W3Québec. En grande primeur mondiale, vous pouvez la voir ici, avant tout le monde. Je reviens tout à l'heure si le temps me le permets, pour poursuivre sur mes réflexions de la journée.

Denis Boudreau | 2005.02.28 @ 09:45 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 27 février 2005
par Denis Boudreau

Vingt-et-unième rencontre de W3Québec

logo W3QuébecDécidément, les semaines se suivent, mais ne se tranquillisent pas... Voilà déjà la prochaine rencontre de W3Québec arrivée et je réalise que cela fait près d'une semaine et demie que je n'ai rien bloggué sur ce site. Toutes mes excuses pour ce manque de temps bien involontaire. Dire que C² est devenu un carnet Web sur les évolutions de W3Québec, il y a un pas que je suis de plus en plus forcé à reconnaître...

Enfin, on fait comme on peut. Un de ces quatres, je trouverai peut-être le temps de vous raconter les nombreuses péripéties qui animent mes journées depuis quelques temps (nouveaux clients, nouvelle orientation d'affaire, nouveaux partenariats, nouvelles responsabilités, etc.). En attendant, veuillez prendre note que la vingt-et-unième rencontre publique de W3Québec se tiendra demain soir, 19 heures dans les locaux du CAMO, situés au 55, avenue du Mont-Royal Ouest, 10ème étage.

De nombreux sujets seront abordés lors de la rencontre, dont une présentation très attendue de Benoît Piette sur le cross-site scripting, une remontée des faits saillants de notre première rencontre de planification stratégique, une table d'échange sur les capsules wiki et une remontée des deux présentations que j'ai donné ce moi-ci pour la TCAIM et lors de l'assemblée générale de Communautique. Comme on dit, les projets avancent très bien, la visibilité est bonne et le réseau se solidifie. Ne manque plus que le repos.

Oh, et fait à noter, mon bon ami Clément Hardoüin, fraîchement accueilli avec sa douce comme résident temporaire du Québec pour une période d'un an se joindra à nous lors de cette rencontre... avis aux intéressés ! Nous comptons une nouvelle star parmi nous (je fais exprès pour le taquiner, il est si timide ce brave garçon).

Denis Boudreau | 2005.02.27 @ 14:04 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 19 février 2005
par Denis Boudreau

Planification stratégique et remontées

logo W3QuébecDans le but avoué de concrètement définir un plan triennal pour W3Québec, mais aussi pour mieux circonscrire nos propres bases, l'organisme tenait aujourd'hui la première phase de sa planification stratégique. Prévu en trois ou quatre étapes, ces séances de réflexions nous mènerons avant la fin mars à rédiger un plan stratégique précis, un roadmap en quelque sorte. Un exercice fort intéressant, nous permettant de revisiter certains fondements qui pourraient autrement nous sembler du domaine de l'acquis, comme la définition de la mission de l'organisme, les objectifs et les directions principales à donner au collectif. Je l'ai souvent dit par le passé, la remise en question constante est pour moi très positive.

Nous étions donc neufs membres à braver l'oisiveté d'un samedi matin pour se retrouver autour d'une table, dans les locaux de CloudRaker (une entreprise favorable à nos activités) à réviser les fondements de W3Québec pour lui donner un second souffle qui nous permettra de prendre un nouvel envol, encore mieux focalisé celui-là. Signe d'une certaine maturité, cet exercice ne nous rendra que plus forts face à l'adversité et mieux préparés face à un avenir que nous nous souhaitons bien évidemment rempli de succès et de sensibilisation quant aux bonnes pratiques Web.

Suite à la rencontre du 10 février dernier sur le gouvernement en ligne, organisée par la Table de Concertation des Aînés de l'Île de Montréal (TCAIM) dans laquelle je présentais une courte conférence, le nouvellement promu ministre délégué Gautrin y est allé comme prévu d'un communiqué de presse reprenant mes propos sur la qualité du travail actuellement réalisé avec le nouveau portail de services du gouvernement québécois :

Henri-François Gautrin réaffirme que le gouvernement en ligne doit être un projet inclusif

Québec, le 10 février - Dans le cadre d'une journée de sensibilisation organisée par la Table de concertation des aînés de l'île de Montréal (TCAIM), M. Henri-François Gautrin, député de Verdun et adjoint parlementaire au premier ministre, a tenu a réaffirmer que le gouvernement doit tout mettre en oeuvre afin que le projet du gouvernement en ligne respecte le choix des citoyens et leur degré de familiarisation avec les technologies de l'information et des communications.

« Le gouvernement en ligne n'est pas un projet technologique, mais bien une initiative qui utilise les technologies pour améliorer la qualité de vie des citoyens », a rappelé le député à la cinquantaine de personnes-ressources de la TCAIM réunies pour l'occasion.

Rappelant les grandes lignes du Rapport sur le gouvernement en ligne remis au premier ministre en juin 2004, M. Gautrin a tenu à souligner que l'une des stratégies d'appropriation des technologies de l'information consistait à établir des partenariats durables avec les ressources du milieu : « Il est de notre responsabilité d'offrir aux citoyens qui le désirent les ressources appropriées en matière de formation et d'accompagnement ». « L'accès à Internet à moindre coût, par les bibliothèques et les centres d'accès communautaires, doit aussi être encouragé », a soutenu le député de Verdun. À cet effet, il a reconnu que les organismes, tel le Réseau d'information des aînées et aînés du Québec (RIAQ), représenté par M. Jean Roy à la journée de réflexion, pouvaient constituer pour les aînés une fenêtre ouverte sur les technologies.

L'activité s'est terminée par une allocution de M. Denis Boudreau, de W3Qc, qui a sensibilisé les participants à l'importance de l'accessibilité des sites Web, notamment pour les personnes malvoyantes ou en perte de motricité. Ainsi, de l'avis de M. Boudreau, bien que des améliorations soient encore souhaitables, il semble qu'un effort louable ait été fait afin que le nouveau portail de services gouvernementaux (www.gouv.qc.ca) respecte les plus hauts standards en la matière.

Bon, soit, c'est de bonne guerre. Contrairement à ce que l'on pourrait possiblement être porté à croire, je n'ai jamais dit que c'était même près d'être parfait. J'offrais ces commentaires gracieusement, en sachant pertinemment qu'ils seraient vite repris par l'équipe de monsieur Gautrin pour mousser un peu de capital politique autour du (bon) travail accompli. Le communiqué ne dit évidemment pas que W3Québec s'est également engagé à suivre à la trace les développements du projet pour assurer que la qualité des aspects de respect des normes et d'accessibilité iraient constamment en s'améliorant.

L'important, c'est que le gouvernement soit conscient que justement, nous continueront à suivre à la trace le développement du projet pour s'assurer que le gouvernement en ligne demeure une opportunité de réduire les exclusions sociales et la fracture numérique au Québec. Car une telle veille fait définitivement parti des bases de notre raison d'être, donc des éléments clés qui émergeront de nos séances de planification stratégique.

Denis Boudreau | 2005.02.19 @ 21:56 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 17 février 2005
par Denis Boudreau

Une troisième bougie pour C²

Dîtes, devinez qui fêtait son troisième anniversaire aujourd'hui ?

Denis Boudreau | 2005.02.17 @ 20:49 | 17 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 16 février 2005
par Denis Boudreau

Microsoft change son fusil d'épaule

Le navigateur obsolète serait-il en voie de tenter de rattraper le terrain perdu aux mains des alternatives de plus en plus concurrentielles qui, depuis quelques mois maintenant, grugent tranquillement ses parts de marché jusque là inattaquables ? Absolument, s'il faut en croire les sources qui aujourd'hui, nous annoncent contre toute attentes l'arrivée cet été d'un Internet Explorer 7.0, après beaucoup trop d'années de stoïcité et d'immobilisme complaisant de la part de Microsoft. Ce sera une occasion sans précédents de tenter de renverser la vapeur à plusieurs niveaux pour le géant de Redmond et d'enfin embrasser une approche plus conforme aux normes... Quelqu'un est prêt à parier sur les bonnes intentions de Mister Gates ?

À tout le moins, la bonne nouvelle, c'est que tous les utilisateurs récalcitrants qui ne songent pas emboîter le pas à la plateforme LongHorn et qui souhaitent ou doivent tout de même demeurer avec un navigateur obsolète pourront au moins bénéficier d'un gruyère frais de cette année.

Denis Boudreau | 2005.02.16 @ 12:21 | 11 commentaires | 2 trackbacksretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 13 février 2005
par Denis Boudreau

Firefox, victime de sa popularité ?

Reconnaissons-le, avec la popularité croissante du navigateur étoile, ce n'est qu'une question de temps avant que le seuil de viabilité des logiciels espions ne soit atteint et que les premières attaques contre celui-ci ne se produisent... Combien de temps les développeurs de la Fondation Mozilla pourront-ils demeurer en avant de cette triste réalité ? Est-ce seulement possible d'y résister ?

Denis Boudreau | 2005.02.13 @ 20:43 | 6 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 11 février 2005
par Denis Boudreau

Boycotter Wal-Mart

Dans le but tout à fait avoué de s'opposer farouchement aux idéologies contraires aux nôtres, tout en protégeant les petits marchés locaux, ma copine et moi boycottons depuis des années bon nombre d'entreprises : McDonald's, Nestlé, Shell, Esso, etc. Et bien sûr Wal-Mart. Ajoutez à cela tout ce qui est produit dans les pires sweatshops du monde (quelqu'un a t-il parlé de la Chine ?) sans compter la piètre qualité du service à la clientèle de certains commerçants d'ici et vous comprendrez que la liste devient si longue que moi-même, j'en oublie régulièrement.

Non chers lecteurs, ce n'est pas toujours évident ou même facile de supporter ses principes. Il faut souvent débourser un peu plus pour obtenir nos produits et même franchir quelques kilomètres supplémentaires pour les acquérir, mais c'est bien peu cher payer pour la paix d'esprit que cela nous procure.

Avec la récente annonce de Wal-Mart de fermer sa succursale de Jonquière sous des faux prétextes de non-rentabilité alors que le monde entier sait très bien qu'il s'agit en fait de couper court au mouvement de syndicalisation qui sévissait au Saguenay, je suis d'opinion que le monstre du commerce de détail dépasse définitivement les bornes. Ainsi, je me suis réveillé ce matin avec la ferme intention d'aller me chercher un nouveau nom de domaine pour créer un deuxième carnet Web, plus politisé celui là, www.boycott-walmart.info, qui traiterait justement de la question à fond.

Quelle ne fut pas ma déception de réaliser que celui-ci n'était plus disponible... rien de bien surprenant me direz-vous, considérant les pratiques de l'entreprise. Mais la véritable surprise m'attendait dans la fiche WhoIs du nom de domaine... Même chose pour le .org. Vraiment, c'est assez pathétique pour une entreprise d'en arriver là, vous ne trouvez pas ?

Denis Boudreau | 2005.02.11 @ 09:50 | 19 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 08 février 2005
par Denis Boudreau

Logiciels libres ou propriétaires ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que voilà une question qui se retrouve depuis quelques mois sur les lèvres d'un nombre grandissant de gestionnaires d'entreprises ! Voilà également la question que posait ce matin monsieur Louis Fortier du CRIM, dans un article publié dans la version électronique du Journal Les Affaires.

En somme rien de bien neuf sous le soleil pour ceux d'entre vous qui baignez déjà dans l'univers du libre depuis des lustres, mais néanmoins une sortie intéressante. Considérant que cet article a probablement été lu par des milliers de gestionnaires québécois aujourd'hui, fort est à parier que la plupart sont justement aux prises avec des solutions propriétaires leur coûtant les yeux de la tête à maintenir d'années en années. À mon sens, c'est exactement le genre d'articles qui peut faire une différence dans la balance décisionnelle, justement parce qu'il présente les pours et les contres.

Un petit extrait pour vous mettre l'eau à la bouche, avant de vous laisser vous faire une tête sur la question :

Pour répondre à cette question, mettons-nous à la place d'un gestionnaire en technologies de l'information et de la communication qui doit trouver la solution qui répond adéquatement aux besoins. Cette solution doit être adaptée au contexte de l'entreprise et doit pouvoir évoluer dans le temps. Elle doit également s'harmoniser aux processus d'affaires de l'organisation, au marché et à l'avancement de la technologie, tout en minimisant le coût total d'acquisition et de maintenance.

Plutôt éclairé comme point de vue, vous ne trouvez pas ? J'en profite également pour souligner que j'ai ajouté le Journal Les Affaires à mes lectures quotidiennes depuis une semaine environ et que je ne le regrette vraiment pas. On y trouve, entre autres, une veille appréciable de l'univers techno québécois.

Denis Boudreau | 2005.02.08 @ 22:04 | 7 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 07 février 2005
par Denis Boudreau

W3Québec fête ses deux ans

logo W3QuébecIl y avait 2 ans de cela hier, une vingtaine d'hurluberlus visionnaires se réunissaient dans un pub irlandais du centre-ville de Montréal pour former ce qui allait rapidement devenir la première rencontre publique de W3Québec (qui, à l'époque rappelons-le, s'appelait toujours humblement Web Standards MeetUp).

Au fil des mois, grâce à la persévérance de plusieurs, le projet a su surmonter les obstacles se dressant sur sa route. En 2005, W3Québec est une organisation de plus en plus visible, qui prend tranquillement mais sûrement sa place dans l'industrie. Entourée de partenaires et amis importants qui nous accordent leur confiance et de membres dévoués qui donnent de leur temps sans compter, W3Québec est en position de continuer à se consolider une base très enviable sur la scène du Web québécois.

Un peu tristement, c'est donc dans l'anonymat le plus complet que W3Qc fêtait hier son deuxième anniversaire. Un peu seul, oublié de tous même de moi qui en suis pourtant le fondateur, cet anniversaire marque néanmoins un passage important de l'organisme, ne serait-ce que d'un point de vue symbolique. Si tout va bien, nous serons quand même capables de lui offrir sous peu un beau cadeau d'anniversaire ; un design digne de ce nom, habillant une refonte majeure et d'une première véritable organisation des contenus. Une vraie v1.0, quoi, ce qui ne sera pas un luxe, reconnaissons-le.

Denis Boudreau | 2005.02.07 @ 08:31 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 05 février 2005
par Denis Boudreau

Manifestation d'intelligence artificielle

Dans le cadre de ma maîtrise universitaire en communication, j'ai eu le plaisir de croiser des professeurs qui étaient littéralement fascinés par tout ce qui entourait les concepts d'intelligence artificielle. Que de conversations nous avons eu en classe à ce sujet, discutant automates, systèmes évolués et machines capables de s'adapter à son environnement, d'apprendre en quelque sorte de ses expériences ou même d'évoluer selon un principe de réaction au stimuli extérieurs. Sur le Web, rares sont les exemples de tels comportements... du moins, à ma connaissance.

En effet, ce sont principalement des manifestations que l'on est donné de voir lors de conférences ou lors d'événements particuliers tenus dans les milieux universitaires. Pour une fois que je suis témoin d'un tel comportement sur le Web, je ne vais pas me gêner pour vous en glisser un mot ! Vous avez peut-être vous-même découvert ce lien dans les derniers jours, j'imagine que ça a du faire le tour du Web en moins de temps qu'il n'en faut au système pour découvrir que l'on pense à une pomme.

Parmi les essais les plus spectaculaires, je note :

  • une caméra numérique en 13 questions ;
  • une araignée en 11 questions ;
  • une célébrité en 10 questions ; et, facile,
  • un chat en 7 questions (un sujet forcément très fréquent).

Battre 20Q est quand même assez facile, mais faut avouer que le système est très impressionnant quand même. Évidemment, assurez-vous de jouer selon les règles, sinon c'est pas du jeu.

Denis Boudreau | 2005.02.05 @ 11:24 | 11 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 05 février 2005
par Denis Boudreau

Pour une société de l'information démocratique

Je ne pourrai malheureusement en être puisque j'ai déjà prévu de me rendre à la rencontre mensuelle d'Île sans Fil, mais au cas où ça en intéresserait quelques uns parmi vous, je me permets de faire rebondir ici l'information qui m'est parvenue hier par le billet de la liste de diffusion de Communautique.

Le Droit à Communiquer

Pour une société de l'information démocratique

Le CMIC en collaboration avec l'AMARC et la chaire Beaverbrook en éthique, média et communication de l'Université McGill vous invite à la conférence Le Droit à Communiquer : pour une société de l'information démocratique qui se tiendra le mercredi 9 février à 19 h au Centre Saint-Pierre.

Au Québec et au Canada comme partout dans le monde nous assistons à une prise de conscience grandissante de la centralité des droits de l'information et de la communication dans le fonctionnement démocratique de nos sociétés. Partout des groupes de citoyens commencent à se mobiliser sur différents fronts : défendre et promouvoir la diversité culturelle, garantir la protection de la vie privée contre les intrusions de l'État et des entreprises, maintenir l'indépendance et une saine concurrence des médias, promouvoir les logiciels libres, garantir une gouvernance démocratique de l'Internet, créer enfin les conditions d'une véritable participation citoyenne à la-dite « société de l'information ».

Le dénominateur commun de ces différents fronts de lutte revient à défendre le principe d'un droit fondamental à communiquer. L'année 2005 est une année charnière dans ce débat puisque l'Unesco devra promulguer une convention sur la diversité culturelle et que l'ONU conclura la deuxième phase de son Sommet Mondial sur la Société de l'information (SMSI). Il n'est donc pas surprenant que dans les jours qui viennent toutes ces thématiques soient débattues au Forum Social Mondial de Porto Alegre en présence des plus grands experts de la société civile.

La conférence du 9 février aura comme orateur principal Sean O Siochru, l'un des initiateurs de la « Campagne pour le Droit à Communiquer » (CRIS). Sean nous parlera de la convention sur la diversité culturelle de l'Unesco et de la campagne CRIS (www.crisinfo.org)¹.

Le débat sera introduit par de courtes interventions de Martine Paulet (CMIC) sur les résultats du Forum sur la Communication de Porto Alegre Normand Landry (UdeM) sur les enjeux du SMSI. Nous vous convions à braver le froid et venir nombreux pour vous réchauffer dans l'ardeur du débat sur le droit à communiquer.

Mercredi, 9 février 2005
Centre Saint-Pierre
1212, rue Panet Montréal
Métro Beaudry

¹ La conférence de Sean O' Siochru se déroulera en anglais et fera l'objet d'une traduction consécutive en français.

Si jamais vous y allez, nul va sans dire qu'un petit compte-rendu serait bien sûr fort apprécié.

Denis Boudreau | 2005.02.05 @ 05:01 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 03 février 2005
par Denis Boudreau

Embaucher des personnes handicapées

Le CAMO pour personnes handicapées lançait ce matin, dans un grand hôtel de Montréal, un cédérom visant à démontrer aux employeurs d'ici que l'embauche des personnes handicapées est beaucoup plus facile qu'ils ne sont portés à le croire. Sous la présidence d'honneur de monsieur Henri Massé, président de la FTQ, le cédérom portant sur les mesures d'accommodement professionnel est destiné principalement aux dirigeants des petites et moyennes entreprises du Québec.

Initialement invité à titre de spectateur, j'ai eu le privilège de présenter le produit selon la perspective des considérations d'accessibilité, basé sur les travaux de la WCAG. Une expérience plaisante, offrant l'opportunité de faire avancer un peu plus la cause des personnes handicapées sur le Web. Du même souffle, avouons que ce fut également l'occasion de distribuer cartes d'affaires et poignées de main, ce qui, considérant ma situation d'entrepreneur, n'est jamais un mal. Je constate sans grand étonnement qu'en 2005, les gens demeurent tout aussi surpris d'apprendre que les aveugles peuvent utiliser le Web que je ne le fus moi-même en 2000 (ou était-ce en 2001 ?). Une anecdote que j'adore raconter et qui fait toujours un très bel effet de bombe dans l'esprit du public.

Conçu avec un arsenal de technologies révolutionnaires et non propriétaires nommées HTML et CSS, il est évidemment accessible en regard aux niveaux de priorité 1 et 2, en plus d'intégrer certains éléments pertinents de la priorité 3. En terme d'informations, il présente quelques témoignages de personnes handicapées pleinement intégrées dans un emploi valorisant et stimulant qui serait autrement hors portée pour eux. Qui plus est, les employeurs y découvriront également d'excellentes ressources pour contribuer à l'intégration des travailleuses et travailleurs handicapés dans la société.

Si, par le plus grand des hasards, vous êtes en mesure de contribuer à l'embauche de personnes handicapées et que le dit cédérom vous intéresse, prière de vous adresser directement au CAMO qui pourra vous en faire parvenir une copie.

Denis Boudreau | 2005.02.03 @ 13:17 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 02 février 2005
par Denis Boudreau

Éteignez la télé de vos voisins !

Photo du TV-B-Gone, un dispositif pour éteindre les télésAh non, je n'en peux plus, ça c'est vraiment beaucoup trop tordant ! Exactement le type de jouet dont je rafole. J'ai lu à propos de ce gadget dans la version électronique du quotidien LaPresseAffaires.com ce matin et il fallait que je vous en fasse part. Que de souvenirs associés aux moment où, coincé avec d'irrespectueux voisins, j'aurais vendu mon âme pour en posséder un (retranscrit ici en partie puisqu'il faut s'abonner gratuitement pour avoir accès) :

Pendant des années, vous avez été contraint d'écouter la télévision hurlante de votre voisin. Mais c'est chose révolue. Grâce à l'invention révolutionnaire d'un ingénieur américain, vous pourrez désormais éteindre toutes les télés indésirables de votre voisinage.

Le TV-B-Gone est un petit gadget noiraud, bien peu esthétique, mais ô combien redoutable ! Il n'a qu'une seule fonction, un bouton " stop ", et une seule mission, celle d'éteindre toutes les télévisions bruyantes du voisinage. En appuyant sur le TV-B-Gone, le petit écran importun de l'appartement d'à côté s'éteint en quelques secondes. Les modèles les plus récalcitrants résistent jusqu'à 69 secondes, indique la notice. Évidemment, lorsque vous pressez le bouton " stop ", la télévision de votre voisin n'est pas endommagée, seulement éteinte. Bien que surpris, le voisin peut de nouveau rallumer son poste. Ce gadget est donc plus un appel à la courtoisie et à la raison qu'une solution définitive, mais il peut aussi être une arme redoutable contre les plus têtus. [...]

L'inventeur et créateur de Cornfield Electronics, Mitch Altman, est ingénieur électronicien. Cet ennemi de la télévision nuisance a ainsi conçu deux boîtiers différents. L'un est destiné au marché nord-américain, l'autre au marché européen. Manifestement, l'inventeur prend un malin plaisir à rendre la télécommande efficace avec le plus de modèles possibles et assure que plus de 1000 types différents de téléviseurs rendent temporairement l'âme. [...]

En soi, le TV-B-Gone n'est pas impressionnant. Ce n'est qu'une télécommande un peu plus puissante que les autres. Depuis son lancement aux États-Unis, il y a quelques semaines, ce minuscule gadget, que l'on peut désormais commander au Canada, connaît un franc succès. Il faut dire que pour 15 $US, vous vous trouvez d'un seul coup débarrassé des bruits gênants émis par une télévision que vous n'avez pas demandé à écouter. [...]

Voilà qui m'aurait été bien utile à une autre époque... pour faire respecter mes droits... ou pour me battre, les soirs où la télé n'offrait rien d'intéressant.

Denis Boudreau | 2005.02.02 @ 14:30 | 8 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 02 février 2005
par Denis Boudreau

WCAG 2.0 en français

L'annonce est sortie officiellement hier chez Éric Gateau et déjà, bon nombre de copains en ont parlé. François Palaci en faisait subtilement l'annonce la semaine dernière, Catherine m'en avait glissé mot et nous nous frottions tous les mains à l'idée de disposer du dit document. Alors, c'est maintenant chose faite, la Web Content Accessibility Guidelines 2.0 (version ébauche, il faut bien le dire, la version 2.0 n'étant pas encore reconnue officiellement comme recommandation) est disponible dans la langue de Tremblay.

Bravo aux quatre grands défenseurs de l'accessibilité universelle qui sont responsables de cette réalisation. Vous n'avez maintenant plus de raisons de ne pas vous en imprimer une copie et vous farcir tout ça. Lisez-moi ces 59 pages et je vous passe un contrôle la semaine prochaine.

Oh, et pendant que vous y êtes, profitez-en donc pour aller faire un tour du côté du blog corporatif de la société Temesis, qui nous offre une belle mise en contexte de l'évolution des normes d'accessibilité au cours des six dernières années.

Denis Boudreau | 2005.02.02 @ 13:43 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page