<C²: webløg />

Courriel - email address

archives de mai 2004

Avatar Denis

lundi 31 mai 2004
par Denis Boudreau

Quatorzième rencontre de W3Québec

C'est ce soir, 19 heures précises, que se tiendra la quatorzième rencontre du collectif W3Québec, dans les locaux du RAAMM, situés au 5225 rue Berri, à Montréal près du métro Laurier). Vous êtes cordialement invités à vous joindre à nous si vous êtes de la région et si la promotion d'un Web meilleur vous importe. Pour plus d'information, consultez notre dernier compte-rendu afin de savoir où nous en sommes dans nos projets.

Au programme de la soirée, le dévoilement de notre ligne graphique avec les premières ébauches de notre designer, propositions d'opportunités en matière de formation et de coaching, livraisons des premiers documents sous la tutelle de W3Qc, listes de diffusions, refonte d'un important site Web représentant les personnes handicapées, initiative de mises à jour des navigateurs concrète et bien plus encore...

Denis Boudreau | 2004.05.31 @ 00:05 | 7 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 29 mai 2004
par Denis Boudreau

Point marquant

Illustration d'un homme courant dans une roue de hamsterJ'émerge. Comme à toutes les fins de projets auxquels je participe, le souvenir de Tom Cruise dans Jerry McGuire me revient en tête. À mon sens, c'est un des plus beaux moments de cinéma que j'ai vécu. Vous savez, ce moment exaltant où Jerry file sur l'autoroute en chantant à tue-tête Free Falling de Tom Petty. On sent toute sa libération et son sentiment de renaissance dans cette scène, qui évoque pour moi des images très fortes. Un bijou cinématographique dans un film autrement plutôt moyen. Du moins, c'est le souvenir positif que j'en garde.

C'est souvent ainsi que je vis mes fins de projets, surtout lorsque celles-ci furent très exigeantes. Pour moi, cela se traduit par un puissant sentiment de libération, mêlé à l'amertume d'un vide naissant alors que la pression commence à tomber. Le blues des fins de projets quoi. Ceux d'entre vous qui enfilez des projets Web à la chaîne comprendront bien de quoi je parle. Quand on finit par débarquer du pilote automatique qui nous impose de coder 15 heures par jour pendant des semaines, c'est un peu normal d'être désorienté et de se demander ce qu'on doit faire maintenant que tout est terminé. Les acteurs sur les plateaux de tournage et les scènes de théâtre disent vivre le même phénomène lorsque leurs projets prennent fin.

Voilà quelques semaines que je ne peux accorder autant d'attention que je l'aurais souhaité à C², absorbé que j'ai été par la naissance de ma fille certes, mais aussi dans ces différents projets qui viennent tous à terme maintenant. J'essaie donc de reprendre le flambeau lentement, seulement pour me rendre compte à quel point j'ai négligé tout le reste. Actualités technologiques, projet de maîtrise, évolutions des carnets Web de mes voisins, aggrégateur, projets personnels, lectures, etc. Hier après-midi donc, je livrais deux projets importants, qui devraient me permettre enfin de reprendre du service. Au menu :

  • une analyse se traduisant par une évaluation de la conformité du code html et css, de l'accessibilité, de l'utilisabilité, de l'ergonomie, de la sémantique et de l'optimisation du site actuel d'un de mes clients afin d'établir des balises avec lesquelles construire des cahiers de charge et des guides fournisseurs qui serviront à prévoir une éventuelle refonte en 2005 ;
  • la refonte conforme XHTML 1.0 strict/CSS-2 et accessible AA du site Web d'un organisme québécois important représentant les personnes handicapées, dont le lancement aura lieu lundi prochain pour coincider avec le dépôt du rapport Gautrin sur le gouvernement en ligne (donc, impossible de vous filer l'URL aujourd'hui).

Maintenant que ces deux projets sont derrière moi, il importe de faire le bilan des autres projets qui ont souffert de mon manque de temps. Des mises à jour plus fréquentes sur C², bien sûr, mais aussi la reprise de mes activités de modération sur un référentiel de qualité qui ne demande qu'à enfin voir le jour (notre équipe vise la mi-juin pour une version 1.0 - demeurez à l'écoute), la mise en ligne de la traduction du livre blanc de Maccaws qui aurait dû être livrée depuis des semaines, un article pour Pompage, des correctifs de code et une refonte graphique pour C², sans compter la relance de tout ce qui touche de près ou de loin à W3Québec qui, une fois encore, a trop pâti de mon manque de disponibilité ces derniers temps.

C'est donc avec le sentiment du travail accompli que je biffe deux autres items de ma liste. Il est temps de relever la tête et d'attaquer la prochaine étape. Pour remonter jusqu'à Bill, il y a encore pas mal d'obstacles sur ma route. Suffit de les prendre un à un.

Denis Boudreau | 2004.05.29 @ 12:11 | 4 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

mercredi 26 mai 2004
par Bleizig

Recherche rapide avec Firefox

Logo de Mozilla FirefoxParmi les nombreuses fonctionnalités de Firefox, vous connaissez sûrement celle de pouvoir taper du texte et votre navigateur préféré localisera le premier lien sur la page dont l'intitulé (ou une partie) correspondra à ce que vous avez entré. Essayez par exemple maintenant de taper 'LEN' et vous devriez normalement tomber sur un lien intitulé "La LEN? Alors on nuance la bonne nouvelle..." dans la section des billets les plus chauds. Si le lien vous convient, vous pouvez même presser "Entrée" et vous voilà parti sur une autre page (à noter que "Ctrl + Entrée" ouvre le lien dans un autre onglet). J'utilise beaucoup ce système, notamment sur les sites ayant beaucoup de liens.

Un collègue m'a récemment fait découvrir qu'il est aussi possible de rechercher n'importe quel texte (pas seulement limité aux liens) en faisant précéder votre recherche du symbole "/". De plus vous pouvez passer d'un résultat à l'autre en utilisant la combinaison "Ctrl + G" ou simplement "F3" (à noter que "Shift + Ctrl + G" ou "Shift + F3" localise le résultat précédent). Pour ceux qui sont intéressés, le site de Firefox possède une liste assez complète des raccourcis clavier.

Et vous, connaissez-vous des trucs et astuces pour Firefox qui vous simplifient la vie au quotidien ?

Bleizig | 2004.05.26 @ 15:23 | 10 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 25 mai 2004
par Denis Boudreau

Internationalisation : i18n

Depuis quelques temps, je tombe de plus en plus souvent sur les travaux du W3C concernant l'internationalisation des documents (i18n). Bien qu'ayant lu quelques pages sur le site du Consortium, dont les très éclairantes questions fréquentes, je n'arrive pas encore à cerner clairement les enjeux reliés à ce domaine. Que doit-on faire pour respecter les normes d'i18n ? Comment peut-on mesurer le degré d'efficacité de nos sites Web face aux autres cultures du monde ? Quels sont les requis à observer pour être réellement "international" ? Autant de questions auxquelles je ne trouve pas encore de réponses satisfaisantes.

Je me demande s'il existe une ressource dédiée au sujet qui aurait fait le travail de vulgarisation de ces aspects, avec des didacticiels d'introduction, un peu à la manière d'OpenWeb ou d'Alsacréations avec les CSS, le XHTML et l'accessibilité. Vous en connaissez, vous ? On parle beaucoup de CSS, de XHTML et de XML lorsque l'on parle de normes, mais on aborde pratiquement jamais les autres, comme justement i18n ou même HTTP. Il est peut-être temps d'élargir nos horizons en les considérant également...

Denis Boudreau | 2004.05.25 @ 00:06 | 19 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 24 mai 2004
par Denis Boudreau

Élargir ses horizons commerciaux avec l'accessibilité

Depuis quelques jours, je planche sur un document destiné aux fournisseurs qui auront remporté l'appel d'offre de mon client. Ce document doit définir la méthodologie de conception qui devra obligatoirement être respectée pour remplir les exigences de celui-ci (et les miennes par la même occasion). Je viens de terminer le bout sur l'accessibilité et j'aimerais vous le partager pour savoir ce que vous en pensez.

Accessibilité : élargir ses horizons

L'accessibilité universelle des contenus sur le Web n'est pas un voeu pieux, c'est un enjeu réel de communication et d'ouverture sur un marché inexploité et émergent, celui des populations vieillissantes et des personnes aux prises avec des limitations fonctionnelles. À elles seules, les personnes aux prises avec des limitations fonctionnelles comptent pour plus de 15% des Québécois. Dans cette statistique sont incluses les personnes handicapées certes, mais également toutes personnes âgées. La donne se reflète autant au Canada, aux États-Unis, qu'en Europe, avec des chiffres oscillant entre 12 et 16%. D'autres statistiques avancent que d'ici 2015, un Canadien sur quatre sera âgé de plus de 60 ans ; c'est une donnée également observable en Autriche et dans l'ensemble des pays industrialisés, du à la prolifération des naissances (baby-boom) dans les années quarante.

C'est donc dire que très bientôt, près d'un utilisateur sur quatre sera susceptible de bénéficier des principes d'accessibilité voués à l'adaptabilité de l'interface à ses propres besoins lorsqu'il naviguera sur le Web. Et cette prévision n'inclue même pas le pourcentage représentant les personnes handicapées. Nous pouvons donc estimer un cinq pourcent additionnel, ce qui amènerait hypothétiquement le chiffre à 3 utilisateurs sur 10 bénéficiant directement de l'accessibilité accrue d'un site Web. Dans une société qui tend à converger ces services vers le Web, ce n'est plus une portion négligeable de la population.

L'accessibilité, c'est également une ouverture sur tous les profils d'utilisateurs marginalisés par leur utilisation des technologies, que celles-ci soient désuètes, alternatives, palliatives ou récentes. Si le pourcentage actuel d'utilisateurs d'outils d'accès Internet évolués (cellulaires, assistants personnels, ordinateurs de poche, etc.) est encore minime, il représente clairement un marché en émergence voué à devenir incontournable avec le développement technologique des prochains années et l'évolution des habitudes d'utilisation des internautes. Tout en demeurant conservateur, affirmer que d'ici une dizaine d'années, un utilisateur sur cinq consultera le Web dans un contexte de mobilité semble plus que raisonnable. C'est donc dire, au bas mot que près de 50% des utilisateurs seront en mesure de bénéficier directement des avantages induits par le respect des règles d'accessibilité d'ici 2015.

[Client] entend bien être prêt à accueillir ceux-ci lorsque le marché aura atteint maturité. Pour y arriver à long terme, il faut commencer à y travailler aujourd'hui. En ce sens, il est donc dorénavant hors de question de parler de sites optimisés pour un environnement précis, mais bien de sites optimisés pour des technologies précises, basés sur des modèles de conception évolutifs et ouverts. En matière d'accessibilité, nous entendons un respect des niveaux de priorité 1 et 2 de la WCAG (Web Content Accessibility Guidelines), ainsi que certains points de contrôles précis issus de la priorité 3. La lecture de ces différents points par le fournisseur laissera entrevoir les nombreux avantages qui y sont rattachés.

J'aimerais bien recueillir vos commentaires suite à cette lecture, et surtout la validité de mes calculs. Après mûres réflexions, je me sens suffisamment à l'aise avec ce texte pour en faire ma position officielle sur la question en date d'aujourd'hui et ce, de la manière la plus synthétisée possible.

Comme je l'ai souvent affirmé par le passé, je ne crois plus du tout en nos chances de faire valoir l'accessibilité au niveau corporatif pour les personnes handicapées (il en est tout autrement au niveau gouvernemental par contre). Pour toucher la raison des actionnaires, donc leur porte-feuilles, il importe de parler en terme de parts de marché potentiellement gagnées ou perdues. 25% de population âgée de plus de 60 ans, ça commence à être une sérieuse part de marché. Ajoutons à cela un 20% d'utilisateurs hautement technologisés et on obtient la recette qui tue.

Qu'est-ce que vous en pensez ? Ça fait du sens mon affaire ?

Denis Boudreau | 2004.05.24 @ 09:57 | 15 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 23 mai 2004
par Denis Boudreau

Un cheminement vers les standards

Comme moi, vous aviez été plusieurs à apprécier le billet de Dave Shea il y a quelques semaines, vous savez, celui qui portait sur sa réflexion quant à l'évolution d'un développeur dans l'univers des standards Web. Vous serez donc heureux d'apprendre que ce billet est maintenant disponible en français, amoureusement traduit par l'amie Chantal et relu par les bons soins de l'autre ami, Normand Lamoureux, ainsi que votre humble serviteur. Avec une telle ressource maintenant disponible dans la langue de Molière, il ne vous reste plus qu'à aller le lire, et d'en parler à tous vos amis qui se posent encore des questions sur l'intérêt de la chose.

Denis Boudreau | 2004.05.23 @ 22:02 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 23 mai 2004
par Denis Boudreau

Le meilleur des deux univers, gratuitement

Beatallica ! Très bien fait, sarcastique à souhait, musique disponible gratuitement sous la license creative commons. Génial.

Merci pour le tuyau Sylvain ! Pour quelqu'un comme moi qui a vécu ses années d'adoleschiant au son de Metallica pour ensuite découvrir les Beatles au CÉGEP, Beatallica en Creative Commons, c'est doublement génial ! Prenez quelques minutes pour télécharger une ou deux chansons, vous verrez, c'est drôlement bien fait. Je suis déjà un fan, surtout de "I Want to Choke your Band !"

Promis, demain nous reviendrons à des sujets plus en ligne avec nos habitudes. ;-)

Denis Boudreau | 2004.05.23 @ 10:11 | 7 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 22 mai 2004
par Denis Boudreau

Shrek 2, pour le plaisir des yeux

Shrek 2Il n'y a qu'une chose qui soit plus plaisante que de voir le dernier Shrek au cinéma, c'est de voir le dernier Shrek au cinéma au travers des yeux émerveillés de son fils de deux ans. Si vous êtes amateurs de films d'animation, ou si simplement, vous avez su conserver votre coeur d'enfant, je ne saurais trop vous recommander d'investir dans une sortie au cinéma par les temps qui courent. C'était tout simplement incroyable. Je sens que ce n'est pas la dernière fois que je verrai ce film...

Merveilleusement conçu, drôle à souhait, rempli de blagues pour les jeunes et les moins jeunes. Certes, Izak et moi n'avons pas forcément ri aux mêmes moments, mais chose certaine, nous avons tous les deux passé un superbe moment ensemble. Je vous mets tous au défi de ne pas être conquis par l'attitude incroyable du Chat Botté !

Denis Boudreau | 2004.05.22 @ 02:55 | 6 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 19 mai 2004
par Denis Boudreau

Sémantique Web et non Web sémantique

Une question sur laquelle je me penche beaucoup ces temps-ci dans le cadre des analyses de mises en conformité que je conduis concerne tout l'aspect de la sémantique Web ou, plus précisément, de la sémantique HTML dans les projets de sites Internet. Pour ceux d'entre vous qui ignorez de quoi il s'agit, je parle de l'ensemble de réflexions sur la pratique visant à utiliser le plus fidèlement possible les éléments HTML aux fins pour lesquelles ils ont été créés dans le cadre du W3C, afin de maximiser la valeur significative d'un document, tout en préservant sa valeur lorsque la présentation ne peut en être restituée pour une raison ou une autre.

Autrement dit, de la pratique de conception HTML visant à apprendre à utiliser le bon élément HTML pour adéquatement remplir le rôle pour lequel on l'utilise, comme afficher un titre ou structurer un menu de navigation par exemple. Voilà, je manque de comparaisons synonymiques.

Malheureusement, dans le cadre d'un exercice de mise en conformité ou d'analyse de performance, cette pratique s'avère beaucoup moins quantifiable que d'autres, comme par exemple, la validation automatique ou la mesure d'optimisation d'un site. À ce titre, je serais curieux de découvrir si vous connaissez des outils sur le Web capables de dresser une analyse sémantique du HTML utilisé dans les documents Web, soit un outil automatisé comme les validateurs, ou plus intelligent si possible (donc capable d'analyse contextuelle).

En fait, plus on y pense, est-ce même réaliste de rêver d'un tel outil ? Un validateur automatisé pourrait-il analyser une telle profondeur contextuelle ? À vous de me le dire...

Denis Boudreau | 2004.05.19 @ 23:57 | 11 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 19 mai 2004
par Denis Boudreau

Ayatollah 101... parce qu'on s'ennuyait des trolls

Permettez-moi d'utiliser le porte-voix qu'est C² pour répondre à une attaque en règle dont nous fûmes tous victimes hier. Je vole donc à ta défense cher public qui aime à commenter nos billets car on t'as grossièrement manqué de respect.

Ce ne sera pas bien long, mais tant qu'à investir de l'énergie dans cette histoire, autant bien le faire sous forme de trackbacks car, avouons-le, c'est vachement plus sexy et plus visible. De plus, comme je suis bon prince, je n'ai aucun problème à faire un peu de pub à celui qui tente désespérement d'en obtenir en ce moment. Après tout, le mec a fait l'effort de nous "trackbacker", autant lui donner son petit plaisir sucré.

Apocalypse Now de l'orthographe ou je sais plus quoi

Bonjour François, étant celui qui maintient amoureusement le site auquel tu fais mention dans ce billet, je me sens évidemment dans l'obligation d'intervenir. Bien que je sois tout à fait d'accord avec toi au niveau de la qualité de l'orthographe dans les différents commentaires, j'aurais tout de même apprécié que tu saches nuancer tes propos, au lieu de tirer aveuglément sur tout ce qui bouge, comme un enragé. Enfin, chacun son style.

Je sais bien que pour ma part, je me relis toujours plus d'une fois et même si je ne suis pas infaillible, je fais toujours l'effort d'éviter les fautes. Je ne me sens donc pas représenté du tout dans le portrait désolant que tu dresses de débiles ou de névrosés, ce qui est plutôt injuste compte tenu que tu sembles avoir tendance à tous nous mettre dans le même panier ou simplement juger d'autrui sans savoir de qui tu parles.

Il est clair que certains ne se relisent pas. Si tout le monde investissait le même effort dans la qualité de leur français que la qualité de leur code sur mon site, il est clair que les messages seraient parfois plus faciles à comprendre et à interpréter. Ceci dit, je condamne également le relâchement que l'on peut observer, mais je ne suis pas sûr d'apprécier la manière dont tu l'as fait... un peu trop cavalière et pas assez nuancée. En tout cas, indigne d'une approche mature et constructive.

Bref, en quelques mots, ton intervention manque un peu de classe et trahit ironiquement ton immaturité. Si certains de mes lecteurs utilisent un français bien pauvre, ils parviennent tout de même à se faire comprendre et ce, plus efficacement que certains autres qui, sans fautes, démontrent des lacunes terribles en terme d'aptitudes à la communication et aux relations inter-personnelles.

En analysant le ton que tu emploies, il est difficile de ne pas y voir une frustration qui frise l'intégrisme. Je savais depuis longtemps qu'il y avait les Ayatollahs des standards Web, je sais maintenant qu'il y a aussi ceux de la langue française. Les uns commes les autres sont plutôt dangereux s'ils sont incapables de nuancer leurs propos et de mesurer la portée de leurs opinions. Généralement, ils ne font que s'attirer de la mauvaise presse. Parlons-en aux geeks boutonneux qui hurlent à tous vents que "Windoze sux et linux rox"... ce ne sont pas eux qui font avancer les choses, surtout s'ils adoptent un ton condescendants pour faire passer leur message.

Curieusement, j'ai l'impression que tu ne t'as pas attiré trop de sympathie aujourd'hui. Peut-être gagnerais-tu simplement à sirotter une tisane à la camomille, question de relaxer un peu. Des emportées aussi violentes et irrespectueuses, ce n'est pas très bon pour les nerfs, c'est mon docteur qui me le dit.

Cela va de soi, il y a une différence fondamentale entre faire une ou deux fautes à l'occasion et en faire systématiquement à tous les deux mots. Mais pour tous ceux qui ont à coeur de soigner leur français, j'aurais apprécié un peu plus de délicatesse. Voilà. Je crois maintenant avoir accordé assez d'importance à ton intervention, compte tenu de tout le contexte dans lequel j'ai découvert ton existence.

Et en passant, je sais pas chez vous les Français, mais au Québec, c'est plutôt difficile d'additionner quatre tiers pour former un tout, aussi débile léger le compteur soit-il.

Ok tout le monde, retournons à notre programmation régulière. On a assez perdu de temps. Par contre, si vous avez un peu d'amour à donner à notre ami, c'est par ici. Le pauvre chou semble avoir besoin d'un câlin.

Denis Boudreau | 2004.05.19 @ 01:03 | 24 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

mardi 18 mai 2004
par Bleizig

Web Page Analyzer

J'ai (re)découvert au hasard de la navigation un outil bien pratique pour le dévelopeur Web : Web Page Analyzer. Il permet de calculer la taille d'une page et présente les temps de téléchargements en fonction des différents types d'accès. Il liste aussi toutes les requêtes effectuées pour télécharger la page : feuilles de styles, images, fichiers de scripts et la page en elle même, en plus de les ordonner en fonction de leur taille. Enfin, il se permet d'offrir quelques suggestions comme par exemple de spécifier les attributs height et width sur toutes les images afin de s'assurer que pendant le chargement, le texte soit positionné correctement dès le départ ; sans ces attributs, il serait repositionné une fois les images téléchargées. À noter que cet outil est intégré à la web developer toolbar.

Bleizig | 2004.05.18 @ 20:11 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 17 mai 2004
par Denis Boudreau

De beaux sites, tout de CSS vêtus

Andy Budd s'est récémment mis en tête de recenser tous les beaux sites Web qu'il connaissait, du moins, ceux qui sont construits en CSS. Pour le moment, 213 entrées et tout porte à croire que la liste ne s'arrêtera pas là ! De l'inspiration à la tonne métrique en perspective pour repousser les limites de vos designs et de vos explorations graphiques avec les technologies. Alors, avec une telle liste et un CSSZenGarden comportant plus d'une centaine de soumissions, qui peut encore prétendre que le design et les CSS ne font pas bon ménage ?

Denis Boudreau | 2004.05.17 @ 21:50 | 3 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 15 mai 2004
par Denis Boudreau

Modifications apportées à C²

Voilà un moment que ça ne c'était pas produit ici, mais voilà que nous retombons en plein remaniement CSS. Rien de bien majeur pour le moment, juste quelques resserements attendus depuis longtemps. Ne vous inquiétez donc pas si les choses bougent un peu, c'est tout à fait normal. En cas de doute, servez-vous un grand coup de F5 et tout devrait rentrer dans l'ordre. Les plus habitués d'entre vous ne s'en formaliseront pas, habitués que vous êtes des scéances de redesign en direct si populaires l'année dernière en ces humbles pages.

Dans un autre ordre d'idées, vous avez certainement remarqué depuis quelques heures l'apparition d'avatars avec les billets  leur mise en place nous a incité à faire quelques ajustements à la feuille de style, qui se poursuivent ce soir. Dorénavant, vous aurez moins de chances de confondre les intervenants sur C². Sur ce, pardonnez-moi, je retourne jouer sous le capôt.

Denis Boudreau | 2004.05.15 @ 22:49 | 9 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 14 mai 2004
par Denis Boudreau

La LEN... alors on nuance la bonne nouvelle ?

Je sais pas pour vous, mais pour moi qui suis complètement extérieur aux préoccupations européennes, présenté comme ça, la LEN a pratiquement l'air d'une bonne chose... (via le JdN) :

La loi sur l'économie numérique a été adoptée

Après l'Assemblée nationale la semaine dernière, le Sénat a finalement adopté jeudi le projet de loi sur la confiance dans l'économie numérique (LEN). Ce vote, après une lecture devant les deux chambres et un passage en commission mixte paritaire Assemblée-Sénat, met fin au marathon législatif de la LEN, mais pas tout à fait au feuilleton de ce texte qui doit régir le secteur de l'Internet.

L'ensemble des professionnels de l'Internet sont concernés par ce texte de loi qui donne naissance à un véritable droit autonome de l'Internet. En voici les principaux points :

  • Les hébergeurs et les fournisseurs d'accès doivent renforcer le contrôle exercé sur les contenus transmis et stockés sans toutefois parvenir à des mesures extrêmes de "filtrage de l'Internet" qui ont été évoquées au cours des débats. Ils doivent également fournir des efforts pour lutter contre la pédophilie sur Internet, l'incitation à la haine raciale et d'apologie de crimes contre l'humanité. Tout internaute doit se voir proposer un dispositif "accessible et visible" permettant de signaler ces dérives aux prestataires concernés.
  • Pour les sites marchands, leur responsabilité est élargie à l'ensemble de la chaîne de vente : de la commande à la fourniture de biens ou services, même si certaines étapes sont réalisées par d'autres prestataires tiers.
  • Pour les professionnels de marketing direct, le seul moyen de toucher les internautes résidentiels est d'adopter l'envoi d'e-mail en mode "opt-in". Ils devront réactualiser leurs bases de données dans les six mois à partir de la promulgation de la loi. Les internautes devront pendant cette période clairement afficher leur "consentement préalable" à toute démarche d'e-mailing.
  • Les collectivités locales sont autorisées à fournir directement aux consommateurs un service de télécommunications, "en cas de carence des opérateurs privés".

Quelqu'un aurait-il quelque chose à ajouter pour nuancer la nouvelle ?

Denis Boudreau | 2004.05.14 @ 09:17 | 26 commentaires | 2 trackbacksretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 13 mai 2004
par Denis Boudreau

Accessibilité et optimisation de l'indexation

Flèches pointant dans plusieurs directionsAlors que partout, on se prend la tête à essayer de trouver une façon de sensibiliser l'industrie aux besoins spécifiques des personnes avec limitations fonctionnelles, il y en a qui ont compris que la véritable manière de sensibiliser un décideur en entreprise, c'est de lui servir les mêmes bons vieux arguments éprouvés, mais dans un contexte de rentabilité et d'amélioration continue de son positionnement et de sa visibilité. Un excellent complément à la ligne d'orientation reposant sur l'impact des populations vieillissantes.

L'idée est simple, mais le résultat s'avère prendre la forme d'un article diablement efficace et c'est à Carmen Mardiros de la firme BigMouthMedia que nous le devons aujourd'hui. Vous avouerez qu'il fallait tout de même y penser ; prendre les règles et points de contrôle de la WCAG, et les contextualiser en fonction d'une optique efficace d'optimisation des contenus pour les engins de recherche (SEO).

Au final, ça donne un texte très intéressant, bourré d'idées nouvelles qui présentent l'accessibilité sous un angle jusqu'alors à peu près inexploité. Je vous en recommande vivement la lecture, ne serait-ce que pour développer une autre approche de promotion des normes et de l'accessibilité. Personnellement, la lecture de cet article a une fois de plus révolutionné ma vision de l'accessibilité universelle en venant ajouter une profondeur supplémentaire à tout mon argumentaire.

Je vous le recommande chaudement.

Denis Boudreau | 2004.05.13 @ 23:49 | 4 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

mercredi 12 mai 2004
par Bleizig

Site gouvernemental accessible par téléphone

Tout comme , le site gouvernemental britannique du "Department for Culture, Media and Sport" est maintenant accessible par téléphone. La principale motivation? Permettre aux déficients visuels, dont 90% ne possédent pas d'ordinateur, d'accéder à l'information. Le service est fourni par la société PhoneAnything qui tire avantage des dernières technologies comme, entre autres, VoiceXML.

Je leur souhaite beaucoup de succès pour leur période d'essai; cette nouvelle ne fait que renforcer mon impression que VoiceXML est loin d'avoir fini de faire parler de lui. Et vous? Avez vous essayé le C² vocal?

Bleizig | 2004.05.12 @ 17:31 | 2 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 11 mai 2004
par Denis Boudreau

De l'autre côté de la clôture

Balance pour mesurerEt bien, puisque j'ai votre "accord" pour explorer un peu cet axe, aussi bien commencer tout de suite. Disons simplement que pour une personne comme moi qui jusqu'à présent, avait toujours été de l'autre côté de la clôture, c'est-à-dire que je faisais toujours partie de l'équipe de support aux ventes d'un fournisseur appelé à venir "pitcher" pour l'obtention d'un mandat, vivre l'envers de la médaille fut pour le moins révélateur. Révélateur de la game, révélateur des acteurs de l'industrie, révélateur du marché lui-même. Résumons donc la situation. Nous avons dans une salle le client X qui rencontre tour à tour au cours d'une même journée trois fournisseurs potentiels de services, soit trois agences Web en définitive capables de relever le défi (elles n'auraient pas été retenues autrement).

Inutile de vous dire que l'agenda est bien chargé et que le tout doit tourner au quart de tour. Bref, il faut que ça roule et il n'y a pas de place pour le "niaisage". Peu ou pas de débordement, une période de rencontre fixe et très limitée dans le temps. Les soumissionnaires ont une heure pour nous chanter la pomme, nous convaincre qu'on ne peut vivre sans eux, que le monde (et mon client) s'effondrera si son futur site Web n'est pas pris en charge par ceux-ci. Autrement dit, ça promet. À la lumière de ce que j'ai fait par le passé comme présentation pour gagner des mandats avec mes anciens employeurs, je m'attend à voir un maudit bon show.

À vue de nez, les agences me semblent fort bien sélectionnées ; notre but, à la lumière du spectacle qui s'annonce, sera d'émettre à la fin de la journée nos recommandations à savoir laquelle est la plus apte à relever le mandat. Croyez-moi, pas une chose facile à faire. Il y a une tonne de choses que j'aimerais pouvoir vous raconter, mais évidemment, comme je suis tenu par des ententes de non-divulgation, je dois demeurer dans le vague le plus complet. Reste à voir si nos recommandations seront prises en compte dans la décision finale de mon client.

Mise à jour : 2004-05-24 @ 13h00

Apparemment, les ententes de confidentialité sont beaucoup plus larges que je ne l'aurait cru. Le présent billet à été passablement écourté pour y enlever toute trace susceptible de causer préjudice. Mes plus sincères excuses à quiconque aurait pu s'y reconnaître ou pire encore, en être affecté d'une manière ou d'une autre. À la lumière de tout ceci, il y a un certain nombre de choses sur lesquelles je me contenterai de me taire à l'avenir, peu importe à quel point elles me brûlent les doigts...

Denis Boudreau | 2004.05.11 @ 23:34 | 16 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 10 mai 2004
par Denis Boudreau

Changement de voie

J'hésite. Je vous sais de plus en plus nombreux à nous lire quotidiennement et évidemment, notre but est toujours de vous offrir le contenu le plus intéressant possible, tout en demeurant fidèle à nos préoccupations personnelles et professionnelles qui n'ont cesse d'évoluer. Hors, ces jours-ci, j'aurais envie de me livrer à un petit exercice avec vous, question de voir si vous êtes prêts à me suivre dans de nouvelles préoccupations, à explorer avec moi dans le cadre de quelques billets, un autre aspect du monde du Web, celui de la gestion de la qualité. Je vous explique.

Depuis quelques jours, mon statut professionnel a de nouveau changé. Pour quelqu'un comme moi qui a toujours été très stable dans ses tenues d'emplois, le moins que l'on puisse dire, c'est que les derniers 15 mois ont été très riches en rebondissements de toutes sortes ; trois nouveaux employeurs, cinq différentes définitions de tâche et maintenant, une nouvelle orientation de statut puisque je suis officiellement passé à un mode de pigiste occasionnel avec mon plus récent employeur, en plus de débuter une collaboration à mi-temps avec un autre dans un domaine parrallèle il y a deux semaines. Sans compter les perspectives offertes par W3Québec qui définissent de plus en plus clairement l'approche par laquelle j'entreprend considérer l'industrie dans laquelle j'ai le privilège d'évoluer depuis maintenant presque sept ans. Pour ma petite tête, ça fait beaucoup de choses à penser.

La beauté de tout ceci, c'est évidemment de me rendre compte que certains choix s'offrent dorénavant à moi. Continuer de travailler comme développeur serait une chose, mais s'affairer à faire une différence comme gestionnaire de la qualité des projets Web en est une autre qui s'insère naturellement dans la mouvance de mes préoccupations intrinsèques en rapport au médium du Web. Naturellement, mon inclinaison pour la seconde se fait sentir très fortement et c'est le fruit de ces expériences à titre de gestionnaire de la qualité dont j'aurais envie de partager le retour avec vous.

Évidemment, me sachant d'avance musulé par des ententes de confidentialité longues comme le bras, je me questionne sur la pertinence d'aller en ce sens. Serait-il intéressant pour vous de lire des réflexions au sujet des orientations de l'industrie québécoise du multimédia, des rencontres que j'aurais avec divers acteurs importants mais nécessairement anonymes ? Dans la mesure où des retours sur ces expériences vous intéresseraient et que vous pourriez souffrir du flou qui y serait inévitablement associé, je pense que le tout pourrait être porteur d'intérêt, pour vous comme pour moi.

Qu'en pensez-vous ? Le changement de voie en vaut-il la peine, ou devons-nous poursuivre dans la voie actuelle et nous en tenir à une diffusion de ressources plus détachée ?

Denis Boudreau | 2004.05.10 @ 23:47 | 21 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 09 mai 2004
par Denis Boudreau

FOUC, pour les intimes

Je vous l'accorde, c'est de l'histoire ancienne, mais comme un ami à moi m'a posé la question ce matin même, je me suis dit que ça valait peut-être la peine de revenir sur le sujet et de le partager avec vous, au cas où certains d'entre vous vous poseriez également la question. En fait, ce genre de retour aux sources ne fait jamais de tort quand on y pense bien... on gagne toujours à revenir aux bases.

Lorsque l'on construit ses sites Web en exploitant à fond les technologies XHTML et CSS, il arrive parfois que dans MSIE, il y ait un petit flash à l'affichage initial de la page, flash pendant lequel on peut voir le code à l'état brut. Le flash ne dure jamais plus d'une seconde, mais pour plusieurs (à raison d'ailleurs), c'est souvent une seconde de trop. Régler le problème est facile, mais comme plusieurs petites astuces sur le Web, tant qu'on ne connait pas le truc, il n'y a pas grand chose que l'on puisse faire.

Maintenant, vous le connaissez tous aussi.

Denis Boudreau | 2004.05.09 @ 23:57 | 8 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 07 mai 2004
par Denis Boudreau

Consulter le page rank de Google sans Toolbar

Le titre dit tout... ou presque. Au fil de mes promotions clandestines en faveur des navigateurs alternatifs ces derniers mois, je me suis souvent heurté à des arguments irréfutables de la part d'utilisateurs de MSIE les confortant dans leur utilisation du produit de Microsoft. Une des seules raisons évoquées qui faisait vraiment sens, allait à l'effet que ces utilisateurs continueraient d'utiliser MSIE tant et aussi longtemps qu'il serait impossible pour eux de consulter le page rank d'un site avec un autre navigateur.

Comme on sait, la Google Toolbar offerte avec MSIE permet de consulter le page rank d'un site instantannément et ainsi, d'être en mesure de juger de la pertinence de la page en fonction de son indice. Plus celui-ci s'approche de 10 sur 10, meilleure en théorie est la référence. Indéniablement, c'est un outil très pertinent, surtout lorsque l'on s'intéresse aux techniques de SEO (optimisation pour les moteurs de recherche).

Évidemment, la plupart des gens qui s'entêtent à demeurer avec MSIE sont des gens très intelligents, pleinement conscients des faiblesses de ce navigateur mais qui éprouvent des besoins précis, des besoins qui s'avèrent plus importants que les irritants auxquels ils ont à faire face, comme l'absence de features incontournables ou encore les nombreuses failles en terme de sécurité. Inutile de revenir sur celles-ci aujourd'hui, vous commencez à les connaître, particulièrement si vous avez la bonne habitude de lire le standBlog sur une base régulière.

Hors, ne voilà t-il pas que ce matin, au fil de mes promenades sur le Hub, je découvre un lien proposé par l'amie Monique qui fait justement état d'un site Web sur lequel il est possible de consulter le dit page rank, simplement en entrant l'URL du site ou de la page en question. Drôlement pratique et comme surprise, inattendue !

Alors vous tous, mes très chers amis irréductibles qui m'avez promis que tant qu'il serait impossible d'obtenir cette information avec un autre navigateur que MSIE, vous ne changeriez pas vos habitudes pour de meilleures alternatives, vous n'avez qu'à bien vous tenir car j'attends avec impatience notre prochain entretien ! Maintenant moi aussi, armé de mon fidèle et performant FireFox, je peux consulter le page rank de n'importe quel site, lorsque j'en ai envie. Et en plus, contrairement à vous, je peux compter sur mon navigateur pour m'offrir le meilleur du Web le reste du temps ! ;-)

Tout ce qu'il nous reste à souhaiter maintenant, c'est qu'un petit génie parviendra à nous offrir la fonctionnalités en bookmarklet... ou que le page rank sera enfin intégré à la Google Toolbar de MozDev, ce qui serait purement et simplement génial.

Denis Boudreau | 2004.05.07 @ 10:49 | 11 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 06 mai 2004
par Denis Boudreau

Incrémentation 2004

Puisque c'est maintenant la mode... ;)

<?php
$var[1] = "g"; $var[2] = "e"; $var[0] = "a";
${$var["0"].$var["1"].$var["2"]} = 32;
if(!strcmp(date("Y-m-d"),date("Y-m-d",mktime(0,0,0,5,6,2004))))${$var[0].$var[1].$var[2]}++;
echo ${$var[0].$var[1].$var[2]};
?>

Au passage, j'avouerai ne pas tout comprendre à tout ça. J'ai probablement une erreur quelque part ! Mais c'est pas grave, aujourd'hui j'ai tous les droits.

Denis Boudreau | 2004.05.06 @ 10:55 | 21 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 05 mai 2004
par Denis Boudreau

OpenWeb disponible en version PDF

Certes, vous connaissez maintenant très bien OpenWeb, mais depuis longtemps vous rêvez de pouvoir en consulter les articles même lorsque vous n'êtes pas connectés. C'est vrai après tout, pas trop pratique d'obtenir une réponse à un problème lorsque la connexion Internet nous fait défaut. Jusqu'à présent, à part télécharger chacun des articles en format HTML sur votre poste, bien peu de solutions s'offraient à vous. Heureusement, c'était compter sans l'apport généreux d'Orion qui nous offre depuis quelques temps l'ensemble des articles d'OpenWeb sous format PDF. Alors pour le remercier, c'est par ici.

Pendant que nous parlons d'OpenWeb, le moment me semble bien choisi pour vous parler du plus récent article de Laurent "Blog-and-Blues" Denis, paru ces derniers jours et portant sur les raccourcis claviers (accesskeys en bon français). Génial si, comme plusieurs, vous essayez depuis un moment de comprendre pourquoi certains développeurs influents remettent gravement en question un attribut qui est sensé faciliter l'accessibilité.

Denis Boudreau | 2004.05.05 @ 21:38 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 04 mai 2004
par Denis Boudreau

Quand on dit que l'accessibilité touche tout le monde

Depuis un moment, vous qui me lisez régulièrement le savez, j'ai beaucoup plus tendance à vendre les intérêts de l'accessibilité sur le Web comme étant une force majeure de frappe pour les entreprises qui souhaitent demeurer en symbiose avec leur clientèle vieillissante plutôt que comme une action morale d'importance envers les personnes aux prises avec des limitations fonctionnelles. La raison en est très simple, tout est toujours une vile question de gros sous. Les gestionnaires, qui ont un mandat très clair de rentabilité et de profitabilité à tout prix, n'y échappent pas. Si l'intention humaine est souvent bonne, les affaires elles, ont rarement bien peu à faire de la moralité et de la candeur (à moins qu'il y ait un bénéfice net qui y soit associé).

Au Québec comme ailleurs, la population vieillit et il importe que le Web, qui devient de plus en plus au centre des communications, demeure utilisable par tous. C'est d'une évidence même, mais les portefuilles des actionnaires d'entreprises le voient rarement ainsi, à moins que leur propre rentabilité y soit d'une manière ou d'une autre, associée. D'où l'intérêt de pouvoir présenter l'accessibilité comme un avantage concurrentiel majeur dans une société où les rides et les rhumatismes gagnent en popularité. Adaptabilité et flexibilité pour rencontrer les divers besoins des utilisateurs sont donc de mise afin de conserver l'avance sur la compétition.

Il y a toutefois de l'espoir puisque tranquillement, les esprits corporatifs (qui sont eux-mêmes vieillissants), entrevoient l'intérêt de se plier à la demande sourde d'une population au pouvoir d'achat considérable. En feuilletant le magazine l'Actualité du mois de mai, je suis tombé sur un petit article qui cadre tout à fait dans cette philosophie. Voyez plutôt : Planchers antidérapants, loupes pour lire les étiquettes, prix des produits écrits en gros caractères : en Autriche, les supermarchés bichonnent leur clientèle plus âgée. [via l'Actualité, édition du 15 mai 2004]

Les Autrichiens peuvent désormais faire leurs emplettes dans des supermarchés adaptés aux besoins des plus de 50 ans. Dans les magasins de la chaîne Adeg Aktiv Markt 50, les prix des produits sont écrits en gros caractères, l'éclairage est spécialement conçu pour éliminer les reflets, des loupes sont sur place pour faciliter la lecture des étiquettes et le plancher est antidérapant ! Ce type d'établissement répons à une demance croissante : près du quart de la population autrichienne aura plus de 60 ans d'ici 2015. Cela n'empêche pas les jeunes d'en apprécier l'environnement douillet. Ils représentent la moitié de la clientèle des deux succursales d'Adeg Aktiv Markt 50, l'une à Salzbourg et l'autre à Vienne, où une troisième ouvrira en janvier 2005.

Au Québec, les grandes chaînes n'entrevoient pas la création de supermarchés de ce genre, même si, dans les 10 ans, le pourcentage de la population de plus de 60 ans aura, ici aussi, atteint 25%. Par contre, les grands de l'alimentation admettent tous vouloir s'adapter aux besoins des consommateurs. « Nous voyons les courbes démographiques. Nous sommes en évolution constante avec la clientèle », souligne Alain Dumas, directeur des relations publiques de Sobeys. Certaines succursales d'IGA, notamment à Longueil et à Laval, vont jusqu'à offrir le service de transport aller-retour aux personnes âgées, pour ensuite leur livrer à domicile leur panier d'épicerie !

Un petit pas pour le vieillard...

Bon, l'histoire ne dit pas si le site d'Adeg Aktiv Markt 50 est accessible lui-même (je sais, je pourrais faire l'effort de le vérifier mais j'ai d'autres chats à fouetter), mais curieusement, j'ai beaucoup plus confiance en leurs chances qu'en celles de leurs compétiteurs. Et tant mieux s'ils récoltent les fruits de leurs efforts, ils les auront bien mérités !

Denis Boudreau | 2004.05.04 @ 12:09 | 5 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 03 mai 2004
par Denis Boudreau

Seybold en chinois simplifié

À coup sûr, vous vous rappelez très certainement la présentation de Seybold, que l'ami Adriens Leygues et moi-même avions traduite en français l'automne dernier. Cette présentation sur l'intérêt des normes et des feuilles de style continue d'être un important point d'attraction sur C² pour les francophones, mais elle continue aussi d'attirer l'intérêt de développeurs partout à travers le monde. Imaginez-vous donc qu'après sa traduction rapide en Bulgare et en Suédois, la présentation est maintenant également disponible en... chinois simplifié ! La diffusion des connaissances et le partage des idées au delà-des frontières, c'est vraiment fantastique !

Denis Boudreau | 2004.05.03 @ 23:47 | 1 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 02 mai 2004
par Denis Boudreau

AlsaCréations, le tout XHTML/CSS

Si vous le permettez, j'aimerais ce soir redresser un tort qui aurait du l'être depuis un long moment déjà. Que voulez-vous, à force d'amasser des liens de qualité sur différents sujets reliés aux normes et à l'accessibilité, on en vient à oublier ceux dont on à fait mention et ceux qui demeurent encore à être présentés. Je me rappelle avoir discuté avec Raphaël Goetter à quelques occasions par le passé, en plus d'avoir eu le plaisir de lire certains de ces articles avec intérêt sur AlsaCréations, mais à mon grand étonnement, jamais je ne vous en ai fait part. Je m'en flagelle vigoureusement.

Par la présente, je souhaite donc remplir la double mission de corriger cet oubli et vous nourrir d'une excellente resource en la matière, qui à mon sens est largement sous-exposée par rapport à un OpenWeb. On parle trop souvent des ressources hyper médiatisées comme les contributions d'un MaxDesign ou d'un Alistapart et on oublie trop facilement qu'il se fait également des choses de qualité de notre côté, en français. Allez-y faire votre tour, vous pourrez le constater par vous-mêmes.

Denis Boudreau | 2004.05.02 @ 22:50 | 8 commentaires | 1 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 01 mai 2004
par Denis Boudreau

Accessibilité du Web québéco-canadien, revisited

À plus d'une occasion au cours des derniers mois, je vous ai fait part de cette étude sur l'accessibilité du Web québécois et canadien, menée par Jean-Marie D'Amour et son équipe au nom de la Fondation des aveugles, à laquelle W3Québec et l'Institut Nazareth et Louis Braille avait également contribué. Et bien, comme cette étude est maintenant disponible en anglais, je cherche quelques moyens de la diffuser massivement. Vous avez des idées ? Je me demande si le WaSP ou le W3C serait preneur de la nouvelle...

Alors, Steph ? Karl ? Vous en pensez quoi ? Ce qui se passe à l'échelle locale mérite t-il de remonter plus haut ?

Denis Boudreau | 2004.05.01 @ 14:50 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page